Ancienne zone aéroportuaire de Sikasso : La justice réhabilite l’Entreprise Kokry service

1

L’ancienne zone aéroportuaire de Sikasso, faisant l’objet d’un titre foncier de l’Etat a été acheté par l’Entreprise Kokry service de l’ancien édile de Sikasso, Mamadou Tangara depuis quelques années.

Technicien de construction de formation, l’ancien maire de Sikasso, qui possède une agence immobilière, a acheté cette parcelle en respectant le procédure normale. Il l’a acquise auprès du service régional des domaines. Les services de l’urbanisme et ceux de l’Institut géographique du Mali ont tous, tour à tour, approuvé cette faisabilité.

Mamadou Tangara a acquis la parcelle qui fait 8 hectares. Le service régional de l’urbanisme a fait un plan de morcellement de 167 lots dans un plan bien défini avec le schéma directeur de l’urbanisation de la ville de Sikasso.

Après, le départ de Mamadou Tangara de la mairie, les spéculateurs fonciers se sont rués sur cette parcelle en la vendant à des paisibles citoyens.

Certains acquéreurs qui cultivaient les lieux se sont vite transformés en propriétaires des lieux. Ainsi, 3 leaders de ces spéculateurs fonciers ont convoqué l’Entreprise Kokry service au tribunal de grande instance de Sikasso.

Après un procès, l’Entreprise Kokry service de Mamadou Tangara a gagné, ses adversaires ont fait appel. Là aussi, la Cour d’appel a confirmé le verdict prononcé par l’instance.

Malgré sa grosse judiciaire en poche, l’Entreprise Kokry service n’avait toujours pas accès à sa parcelle occupée anarchiquement par ces occupants illicites.

Malgré ses multiples mises en garde à travers des communiqués radiophoniques pour alerter ces occupants illicites pendant 5 ans, les spéculateurs n’ont pas voulu lâcher prise.

Pourtant, l’Entreprise Kokry service avait déjà vendu certains terrains à des particuliers installés à l’étranger et d’autres dans la capitale . Souvent traité d’escroc par certains spéculateurs, le PDG de l’Entreprise Kokry service s’est vu dans l’obligation de faire recours à la justice pour faire respecter la loi.

Dans la grosse judiciaire, il a été dit que les autorités  administratives et judiciaires doivent faciliter l’execution de ce document. C’est ainsi que le parquet de Sikasso, avec les forces de sécurité ont procédé le mardi 13 juillet dernier à la démolition de ces maisons construites anarchiquement sur le site de l’Agence immobilière Kokry service qui est finalement rentré en procession de ses droits.

Seydou Diamoutené

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here