Litige foncier: cheminots et généraux de la police devant la Cour suprême

0

Un procès oppose les cheminots et gradés de la police, depuis  plusieurs années. Si le gouvernement ne songe pas à trouver la solution, on s’achemine vers un affrontement entre cheminots et porteurs  d’uniforme.

Dans ce dossier brûlant, les généraux de la police ont passé à la vitesse supérieure en ordonnant à leur progéniture de construire sur un titre foncier qui ne leur appartient pas. Alors que les cheminots ont payé cash le Tire foncier (TF) avec Mme Sangaret Aline Lidye (acte notarial de vente).

Au Mali comme la loi et les textes ne s’appliquent  pas aux porteurs d’uniforme, les cheminots regardent impuissants leurs parcelles retirées de force par des inspecteurs généraux de la police en attendant que justice soit faite. Cependant, sur le site les généraux de police ont construit dix (10) maisons et cinq (05) fondations sur le TF en question appartenant aux chéminots.

Interloqués par les tournures des faits, les cheminots ont mis le train en marche: direction le bureau du Médiateur de la République puis à la Cours suprême. Le train ne s’est toujours pas arrêté dans une gare.  Cependant, le coup de sifflet des policiers fait rage sur le T.F des cheminots. La Cour aux ordres regarde impuissante.

De nos jours, nous connaissons les personnalités qui empêcheraient la Cour de donner le verdict dans cette affaire de TF. On citerait les noms suivants:

Soumaila Diakité: 77814,

Badra Niakaté: 77903,

Sayon Diakité: 77904,

Awa Sidibé: 77906,

Ami Kane: 77907,

Lassina Coulibaly: 77915,

Youssouf Diakité: 77916,

Klénon dit L Sanogo: 77926,

Marie Claire Diallo: 77920,

Bougouzana Coulibaly: 77924,

Moussa Camara: 77983,

Maimouna Diakité: 78033

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here