Démolition des 60 logements à Souleymanebougou : Le Ministre Bathily a dit tout haut ce que nous avions écrit il y a trois mois

74
Mohamed Ali Bathily
Mohamed A Bathily

Interpellé le mardi 15 décembre dernier par l’Assemblée Nationale pour s’expliquer sur des sujets concernant son département, le ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires Foncières, Me. Mohamed Ali Bathily a profité de cette occasion  pour déplorer le manque de solidarité au sein du gouvernement.

Le mardi 15 décembre 2015 restera gravé en écriture de marbre dans l’anal de l’Assemblée Nationale, car ce jour trois ministres étaient interpellés pour s’expliquer sur un certain nombre de faits concernant leurs départements. C’est ce qui  faisait de cette interpellation, un jour de grande audience de la télévision nationale ORTM  à cause de la pertinence des sujets qui étaient sur la table. C’est pourquoi, beaucoup de maliens n’ont ménagé aucun effort pour suivre cet évènement.

Les sujets portaient sur la crise qui sévit  au sein du football malien, décrypté par le ministre des Sports Housseini Amion Guindo, le drame de la Mecque sur lequel devait s’expliquer le ministre des Affaires Religieuses et du Culte Thierno Ouma Hass Diallo, et bien sûr l’affaire de la démolition des 60 logements de Souleymanebougou qui concerne le ministre des domaines de l’Etat et des affaires foncières Me. Mohamed Ali Bathily

Avec ces différents sujets sur la table presque toutes les couches de la société malienne étaient câblées sur la télévision nationale pour avoir des explications claires.

Et bien, le Ministre Bathily qui ne mâche  jamais  ses mots, a profité de ce moment fort appréciable pour dire plus haut ce que beaucoup de maliens disent plus bas c’est-à-dire le manque de solidarité au sein du gouvernement.

Tout le Mali le sait aujourd’hui que  les membres du gouvernement ne sont pas solidaires entre eux. Si  beaucoup de gens le disent tout bas, votre hebdomadaire préféré «L’Express de Bamako» avait titré dans sa livraison du Mercredi 5 août 2015 : «Démolition des 60 bâtiments de Souleymanebougou : Où est la solidarité Gouvernementale ?»

L’histoire vient de nous donner raison par la bouche du principal concerné. «Ce n’est pas moi qui ait pris la décision de la démolition faite à Souleymanebougou. C’est une décision gouvernementale. Je n’ai pas envoyé les policiers et les gendarmes qui étaient sur place, ni les bulldozers. Mais j’assume la responsabilité», a dit le Ministre Bathily.

L’ancien ministre de la justice a tenu a expliqué comment une décision gouvernementale est exécutée.

Selon lui, pour qu’un ministre puisse faire déplacer des agents de sécurité, il doit d’abord adresser une lettre au Premier Ministre qui fait parvenir la lettre au ministère concerné, mais dans ce cas précis ce ne fut même pas la démarche suivie car c’est une décision qui a été prise à travers une réunion interministérielle  qui s’est tenue à la primature, c’est à l’issue de cette réunion qu’il a été décidé de démolir les 60 logements.

«Aujourd’hui ça me met mal à l’aise de parler de la sorte, mais la démolition n’est pas une décision du Ministre Bathily comme certains ont tendance à faire croire», a-t-il ajouté.

Ces propos, à notre avis étaient directement adressés à ses collègues du gouvernement, car au lendemain des faits, aucun membre du gouvernement n’a daigné s’exprimer sur le sujet, même pas le porte-parole du gouvernement qui pourtant ne manque jamais d’occasion pour apparaitre à la télé pour de longues explications qui très souvent n’intéressent  personne. Donc, cette affaire était l’occasion rêvée pour lui de prendre la parole, mais hélas il ne l’a pas fait.

En plus de cette affaire, Me Bathily s’est exprimé sur d’autres sujets qui concernent son département notamment : l’annulation des titres fonciers, l’affaire de la place du cinquantenaire entre autres.

Sur l’affaire de la place du monument du cinquantenaire, le Ministre  Bathily a souligné qu’il a été saisi par la Commission d’Organisation du Sommet Afrique-France  qui avait été aussi approchée par une société pour construire un hôtel sur la dite parcelle. C’est ainsi, précise-t-il, qu’il a été chargé d’instruire le dossier au niveau du gouvernement. Selon lui,  la dite place, en tant qu’utilité publique ne pouvait être cédée que par un décret présidentiel.

«Là aussi on a fait semblant comme si c’est le ministre Bathily qui a refusé de céder la parcelle en question  à la commission d’organisation, alors que mon département n’est même pas le seul concerné par cette affaire. J’ai introduit le dossier avec mon collègue de l’administration du territoire», a-t-il expliqué.

L’autre affaire qui concernait son département portait sur l’annulation des titres mal acquis, le ministre Bathily a précisé que cette démarche rentre dans le cadre de l’assainissement du secteur foncier qui est une bombe à retardement. Selon lui,  c’est le chef de l’Etat qui lui a instruit de mener cette lutte implacable. C’est pourquoi, il promet de la mener  jusqu’au bout.

Cette interpellation du ministre des domaines de l’Etat et des affaires foncières a laissé apparaitre une chose contre laquelle, le Président de la République Ibrahim Boubacar Keita avait mis en garde le gouvernement après le départ du premier ministre Moussa Mara, lors du premier conseil des ministres de Modibo Keita en ces termes «Je ne tolérerai aucune trahison, aucun écart vis-à-vis de ce gouvernement», avait-il averti avant de poursuivre : «Au moindre écart, Monsieur le Premier ministre je vous appellerai à un remaniement ministériel immédiat».

Alors aujourd’hui on n’est en droit de se demander s’il n y a pas eu de trahison. C’est à IBK d’en juger.

Issa KABA

PARTAGER

74 COMMENTAIRES

  1. Un faux t.f ça n’existe pas, le titre foncier est définitive et inattaquable . C’est la loi qui le dit. Bathily as créé tellement de désordre .son seul but c’est de se faire connaître .la France as mis150ans pour maître un bon cadastre. Ce cons de ministre qui n’arrive même a s’assumer . Bathily est une erreurs la plus totale.

  2. Serge l incorruptible
    Me bah il y dit assumer la responsabilité de la démolition des 60 logements,comprends qu il assume sa part de responsabilité pour avoir instruit le dossier et

    envoyer en conseil de ministre mais pas la responsabilité commune qui est du ressort du gouvernement et de l état malien.il n assume pas l envoie des policiers sur le site ni des officiers ou auxiliaires judiciaires sur le site de démolition

  3. Avec Me Bathily l’espoir est permis au Mali n’en déplaise aux faussaires et à leurs complices, soient-ils des Martiens. Des simples d’esprit qui viennent de découvrir les délices de la vie, et qui s’y livrent à cœur joie au détriment des textes de la république. Si tout les Maliens faisaient comme eux, je pense que la vie communautaire serait impossible. Le peuple malien est solidaire avec ses ministres bosseurs, faites votre boulot et n’ayez crainte, nous sommes avec vous!!!

  4. Chers internautes, ce ministre Bathily n’est pas un homme de confiance et honnête , il veut jouer avec les mots comme s’il a avalé le droit plus que les autres magistrats ou les autres avocats. Il disait que depuis 2009 on disait aux occupants de Souleymanibougou de quitter mais ils ont refusé ,comme au Mali ,c’est lui le plus grand homme du Mali, c’est pourquoi il cassé les habitations des gens. Je pense à un moment donné, il y avait des fonctionnaires qui étaient rentrés avec des faux diplômes quand le gouvernement à chassé ses fausseurs vous étiez la pourles défendre pourquoi a son temps vous avez renvoyé simplement ceux-ci. Nous attendons que tu retournes en arrière pour radier ses fonctionnaires repris avec les faux diplômes. Monsieur, si vous ne le faites pas ce n’est normal.

  5. Le ministre BATHILY persiste et signe, toute maisons illégalement construites seront détruites et démolies. Il a fait savoir que les constructions érigées sur le site de SOULEYMANEBOUGOU obstruent les servitudes publiques et portent atteinte au domaine fluvial.

  6. On sait réellement que les victimes, n’ont pas en règle vis avis de la loi car, l’Etat a fait ce qu’il devrait faire, car avant d’acheter les parcelles il y a des procédures à suivre, cela trouve que les victimes n’ont pas remplis conditions du code domanial et foncier

  7. Oui c’est vrai Incolore, il faut que le pays arrête avec ce système car c’est la honte pour notre pays. Surtout un pays en voie de développement a besoin de personne très véridique

  8. les autorités sont conscient de ceux qu’ils faites car le ministre BATHILY avait prévenus les victimes à propos de cela, alors les reproches faites les victimes sont inutiles, ce sont eux qui n’étaient pas en règle vis a via de la loi.

  9. En se focalisant sur le code domanial et foncier, il y a des domaines appartiennes a l’Etat et des domaines classés pour l’Etat qui sont réservés pour des causes bien déterminer. Compte tenu de ce code tout individu qui ose de violé les dispositions de ce code serons punis conformément à la loi en vigueur, cela a été le cas de SOULEMANEBOUGOU

  10. Le temps n’est plus à la discorde mais plutôt au développement du Mali .
    Vous devez vous entendre au sein de la république pour ne pas être la risée des opposants.
    Mais ce Bathily n’est rien qu’un clochard iln doit être retirer de la république

  11. Je pense que ça doit en effet faire l’effet d’une bombe. Que ce ministre nous prenne un peu au sérieux tantôt j’assume ; après ce n’est pas moi. AU FAIT TOI TU AS FAIS QUOI DANS CETTE HISTOIRE ?
    Moi je pense que c’est d’être irresponsable que d’imputer la faute aux autres. Quand on est à un poste où on estime qu’on a les mains liées il faut avoir la grandeur d’esprit de DÉMISSIONNER.

  12. Rien ne créé de conflit que des membres en désaccord.
    Alors déposez vos haches de guerre, asseyez vous et cherchez un moyen pour renvoyer ce faux du gouvernement.

  13. Je ne cautionne pas le fait que ces maisons soient détruites est une bonne chose mais il faut que nous nous mettions en tête que nous devons obtenir nos biens de façon légal. Nous sommes tellement habitués à la magouille que nous détournons les procédures et bonjour les dégâts.
    Il faut que nous changions de comportement pour nous éviter de telles situations

  14. Moi je pense qu’il n’y a aucune justification qui tienne. Les titres ont été mal acquis ; on les annule purement et simplement. Il faut que nos leaders apprennent à taper du poing sur la ta table quand il y a des dérives dans notre société.

  15. La place du cinquantenaire est une propriété de l’état par conséquent celui-ci peut en disposer comme il veut, l’octroyer à qui il veut pour y construire des infrastructures qui peuvent servir à la cause publique.

  16. Mais moi je ne sais pas pourquoi nous aimons nous attarder sur les choses ; il faut que nous apprenions dans ce pays à être franc, clair, précis et concis.
    Des gens ont acquis illégalement des domaines de l’état avec la complicité de certains élus locaux ; ces maisons ont été détruites. Point barre !
    Celui qui veut être dédommagé n’a qu’à poursuivre celui qui lui a vendu le terrain en justice pour avoir réparation, c’est aussi simple que ça.

  17. « Ce n’est pas moi qui ai pris la décision de la démolition faite à Souleymanebougou. C’est une décision gouvernementale. Je n’ai pas envoyé les policiers et les gendarmes qui étaient sur place ni les bulldozers. Mais j’assume la responsabilité», a-t-il révélé.
    Soyons sérieux soit c’est le ministre qui ne nous dit pas tout, soit c’est le journaliste qui ne nous relate pas fidèlement les paroles du ministre. Comment peut-on assumer la responsabilité de quelques chose qu’on n’a pas fait ???

  18. Le gouvernement doit travailler en équipe mais chacun doit aussi prendre ses responsabilités en premier lieu et assumer ses actes. On ne peut pas commettre des erreurs et demandé à être soutenu dans le mal. Soyons sérieux!

  19. On ne doit pas être solidaire dans le mal. Ce soit disant manque de solidarité que vous affirmez vient de l’affaire des maisons détruites à Souleymanebougou. Je pense que bathily est trop responsable pour ce genre d’agissement. Comment peux tu prétendre être ministre mais avant tout homme de droit et dire que des personnes prennent des décisions à ta place. Si tu n’as rien dit en ce moment c’est parce que tu étais consentant donc ce n’est pas maintenant que tu vas venir parler de manque de solidarité ou que sais-je encore. Vraiment cela doit être une honte pour toi de tenir de tels propos.

  20. Que ce ministre nous prenne un peu au sérieux tantôt j’assume ; après ce n’est pas moi. AU FAIT TOI TU AS FAIS QUOI DANS CETTE HISTOIRE ?
    Moi je pense que c’est d’être irresponsable que d’imputer la faute aux autres. Quand on est à un poste où on estime qu’on a les mains liées il faut avoir la grandeur d’esprit de DÉMISSIONNER.

  21. Moi je ne sais pas de quelle solidarité gouvernementale on parle à tout moment. Chaque ministre est RESPONSABLE de son portefeuille et assumer les responsabilités qui lui reviennent. Il faut être capable de se dresser contre les décisions qui sont de notre ressort en tant que spécialistes du domaine sinon quelle serait donc notre rôle?

  22. Le gouvernement travaille en équipe mais ce sont les personnes qui veulent coute que coute semer le désordre au sein de cette institution qui tiennent des propos déshonorant car on ne peut pas prendre des décisions dans un domaine où on est censé être le premier responsable et en refuser la paternité. Qui le fera à notre place donc?

  23. Des personnes qui ne savent pas ce qu’ils veulent , veulent foutre la merde dans ce pays. Si ce n’est pas le demeuré de fils, c’est l’irresponsable de père. Que Bahitily soit responsable! PFFFFFFFF!
    Des gens ont vraiment raison de demander si IBK n’a pas eu tort de nommer cet homme ministre.

  24. Au nom de quelle solidarité devrait-on soutenir les actes de Bathily ? Je pense qu’on peut être solidaire que dans les moments difficiles et non dans le mal. Et quelle image aurait le peuple vis-à-vis de son gouvernement? Donc, mon cher journaliste arrêtez de jouer les avocats du diable. Quand on commet des actes, on est sens assumé les conséquences. Et Bathily devrait assumer les leur.

  25. C’est repartir pour une autre polémique autour de l’affaire Bathily. Je pense qu’il n’y a pas lieu car on ne saurait compter sur l’aide d’autrui dans le mal. Par conséquent, Bathily a commis un acte et il devra l’assumer en toute responsabilité car il s’agit de son département ministériel.

  26. « Je m’assume à cause de la solidarité gouvernementale » Disait Bathily lors de son exposé.
    Mon oeil ! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄
    Et si ce n’était pas le cas mon cher Bathily, qu’auriez-vous fait ? ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓
    C’est sérieux de votre part car une décision aussi importante que celle-ci ne saurait se prendre sans votre avis. Franchement, ce monsieur ne joue pas franc jeu. Il est là pour ce servir et non pour servir la Nation.

  27. Monsieur Bathily, vous devriez avoir honte lorsque vous disiez que la décision n’émane pas de vous, mais d’autre niveau et que vous s’assumiez par solidarité gouvernementale. Je suis désolé mon très cher Bathily car ce n’est pas une question de solidarité mais de responsabilité. Etant donné que vous êtes le premier responsable de ce département ministériel, une telle décision ne saurait se prendre sans vous aviser.

  28. Moi, je pense qu’il ne faudrait pas affirmer que le fauteuil du Premier Ministre est la cause du manque de solidarité dans le gouvernement actuel. D’ailleurs, ce gouvernement a toujours fait preuve de solidarité et monsieur le journaliste vous ne nous feriez pas croire le contraire.

  29. Moi, je ne peux pas comprendre que quelqu’un se dit être dans un système et être la victime de ce système.
    Concernant les démolitions des maisons Mr Bathily, une telle décision ne saurait se prendre sans votre accord car vous êtes le premier responsable de ce porte-feuille ministériel. Donc, arrêtez de nous prendre pour des idiots. C’est un signal fort pour le président afin qu’il congédie certains oiseaux de mauvaise augure comme Bathily qui veulent salir son régime.

  30. Moi je pense que Gassama a eu raison au cours de sa rencontre avec Bathily à l’assemblée nationale de lui demander si le président ne s’était trompé en le nommant ministre.
    Il montre dans cette affaire toute sa malhonnêteté à travers cette histoire de démolition dans laquelle il veut se faire passer pour une victime avec l’aide de son voyou de fils.
    Aucune solidarité gouvernementale ne peut s’exprimer ici.
    Répondre

  31. Je pense que le Ministre Bathily n’est pas l’objet d’un manque de solidarité comme le prétend le journaliste. En effet, ce dernier a commis des actes qu’il les assume en toute responsabilité. Certes, il faut être solidaire d’une personne mais dans le malheur surtout et non dans le mal.

  32. Cher journaliste,comment pouvez vous nous faire croire qu’une affaire qui concerne son ministère puisse être décidée sans ce Bathily.
    Arrêtez de prendre les maliens pour des idiots car nous savons tous que dans cette histoire ce type est trempé jusqu’au cou.
    Alors il doit l’assumer tout seul.

  33. Sincèrement, je n’arrive pas comprendre ce ministre, lorsqu’il a dit que ” j’assume à cause de la solidarité gouvernementale”. Je pense qu’une décision gouvernementale ne saurait se prendre sans avis de tous les ministres de surcroît lui le concerner dans cette affaire. Donc, mon cher journaliste, arrêtez de nous faire croire que dans ce gouvernement, il n’existe pas de solidarité.
    Qu’il nous prenne au sérieux ce vieux moche.

  34. La solidarité doit se manifester dans le malheur et non dans le mal.
    Lorsqu’on est ministre,on ne peut pas compter sur une certaine solidarité gouvernementale pour commettre des actes répréhensible et attendre qu’on nous soutienne.

  35. Moi, je pense qu’il faut être susceptible de défendre les dossiers qui concernent son portefeuille ministériel. En effet, Mr Bathily doit en toute franchise et responsabilité assumer ces actes car chaque ministre est commis à une tâche et devra rendre compte de ces actes. On ne saurait être solidaire d’un forfait d’autrui dans le mal.

  36. Cher journaliste,ne venez pas chercher à créer la polémique autour du gouvernement parce que vos mentors comme Bathily ne sont pas soutenus dans leurs bêtises personnelles par le gouvernement.
    Il est responsable d’un acte et il doit l’assumer.

  37. Lorsqu’on a affaire à cette famille Bathily,il faut savoir que nous avons affaire au montage grossier et au coup fourré.
    Quand le père malhonnête et le fils menteur se mettent en équipe pour essayer de mentir à la population,ils doivent être mis hors d’état de nuire.

  38. C’est être vraiment malhonnête que de vouloir se faire passer pour la victime dans une affaire où on est coupable.
    Bathily,car c’est de lui qu’il s’agit,veut faire croire que dans ces histoires de démolition il n’est qu’un simple bouc émissaire.Cela est tout à fait faut car il est la personne qui a ordonné ces destructions.

  39. Ce rigolo de Bathily et son drogué de fils sont tous deux des menteurs.
    Ils essaient de rejeter la faute sur le gouvernement malien pour les coups fourrés de ce ministre qui ne fait pas du tout honneur à notre pays.
    Je pense que cet homme doit répondre de cet acte devant les tribunaux compétents.

  40. “Monsieur Mohamed Aly Bathily a convaincu les députés sur la spéculation foncière au Mali.”
    Cette assertion du journaliste est totalement fausse car ce monsieur n’a même pas pu répondre aux questions de l’analphabète Gassama.
    Tout montre que ce ministres escroc est coupable des faits qui lui sont reprochés.

  41. Moi je pense que Gassama a eu raison au cours de cette rencontre avec Bathily de lui demander si le président ne s’était trompé en le nommant ministre.
    Il montre dans cette affaire toute sa malhonnêteté à travers cette histoire de démolition dans laquelle il veut se faire passer pour une victime avec l’aide de son voyou de fils.

  42. Cher Bathily,comment pouvez vous nous faire croire qu’une affaire qui concerne votre ministère puisse être décidée sans vous.
    Arrêtez de prendre les maliens pour des idiots car nous savons tous que dans cette histoire vous êtes trempé jusqu’au cou.

  43. Monsieur Bathily,Vous faites bien d’assumer votre forfait.
    Mais cela ne suffit pas,nous attendons que vous reconnaissiez que vous êtes le coupable car c’est ce que vous êtes réellement.

  44. Je reconnais plus ce ministre qui travaille d’arrache-pied pour assainir ce secteur foncier et aujourd’hui il vient nous raconter des âneries pareilles. Nous étions tous contre la décision de la cour suprême

  45. L’état ne doit pas prendre les risques de laisser la population dans des endroits pareils. C’est un risque dangereux. C’est une loi salutaire car elle nous met à l’abri dans les saisons pluvieuses. Mais le ministre BATHILY qui n’a pas son travail comme il se doit donc c’est un irresponsable et il doit partir

  46. Je pense que le ministre divague. Comment peut-il dire qu’il n’est pas informé de ces décisions de démolition.
    Qu’il arrête de faire porter le chapeau aux autres. Tu es ministre ou tu ne l’es pas.

  47. Je reconnais plus ce ministre qui travaille d’arrache-pied pour assainir ce secteur foncier et aujourd’hui il vient nous raconter des âneries pareilles. Nous étions tous contre la décision de la cour suprême

  48. Bathily devait de respecter les ordres de l’état.ces territoires sont des sites de l’état et il est clair de les respecter.Tellement bornés ces habitants s’opposaient

  49. Le gouvernement doit prendre des mesures draconiennes contre les fraudeurs. Il faut adapter un plan d’urbanisation à nos quartiers en passant aussi par des campagnes de sensibilisation pour que la population sache vraiment qu’elle court un risque en occupant ces sites

  50. De toutes les façons, ils savaient que ces sites étaient des zones à risques et inhabitables. La justice doit faire son travail face à cette situation est préoccupante pour notre pays et sa population

  51. Le ministre doit se ressaisir car le président a déjà attiré son attention sur les cases qu’il est en train de construire pour la population. Cela vient confirmer la mauvaise foi du ministre BATHILY. nous avons besoin des gens compétents pour servir notre pays

  52. Merci au Ministre Bathily, je ne comprends pas comment une personne sensée qui dispose de toutes ses facultés mentales peut construire sa maison jusque dans le nid d’un fleuve sec, sur des collines, tout près des voies routières. Ceux sont des zones à haut risque et les dégâts sont toujours imprévisibles. La population doit aussi tenir compte de ses erreurs et les assumées, restant dans ces zones elle court de très grave danger.

  53. Merci au Ministre Bathily, je ne comprends pas comment une personne sensée qui dispose de toutes ses facultés mentales peut construire sa maison jusque dans le nid d’un fleuve sec, sur des collines, tout près des voies routières. Ceux sont des zones à haut risque et les dégâts sont toujours imprévisibles. La population doit aussi tenir compte de ses erreurs et les assumées, restant dans ces zones elle court de très grave danger.

  54. Merci au Ministre Bathily, je ne comprends pas comment une personne sensée qui dispose de toutes ses facultés mentales peut construire sa maison jusque dans le nid d’un fleuve sec, sur des collines, tout près des voies routières. Ceux sont des zones à haut risque et les dégâts sont toujours imprévisibles. La population doit aussi tenir compte de ses erreurs et les assumées, restant dans ces zones elle court de très grave danger.

  55. Merci au ministre de nous avoir éclaircie plusieurs points sur le domaine foncier. Concernant ce sujet plus souvent la population est victime de ses propres erreurs et entêtement. La population malienne à l’habitude insensée de construire dans des zones considérer comme des zones à haut risque. Le gouvernement veut mettre de l’ordre concernant le secteur foncier car c’est l’un des secteurs les plus sensibles dans le quotidien de la population malienne.

  56. ➡ ➡ Merci au ministre de nous avoir éclaircie plusieurs points sur le domaine foncier. Concernant ce sujet plus souvent la population est victime de ses propres erreurs et entêtement. La population malienne à l’habitude insensée de construire dans des zones considérer comme des zones à haut risque. Le gouvernement veut mettre de l’ordre concernant le secteur foncier car c’est l’un des secteurs les plus sensibles dans le quotidien de la population malienne.

  57. Quel que soit ce dont raconterons les détracteurs, les habitants de Souleymanebougou ACI méritaient déloger. Ils se sont acquérir des lots d’une manière illicite et plus de cela lors construction sont jusque dans le nid du fleuve sont des zones à haut risques.

  58. 💡 Les administrateurs qui ont attribué frauduleusement 54 000 faux titres fonciers durant les trois dernières années doivent être traqués devant la loi. Ils doivent répondre de leurs actes devant la loi. Cet acte ne doit pas rester impuni. Ce sont des titres dont l’obtention a été faite d’une manière illégale. 👿 👿

  59. C’est le député Gassama qui a manqué le plus de respect au minitre Bathily. C’est mieux que Gassama se taise, chaque fois qu’il ouvre la bouche c’est pour raconter du n’importe quoi. La population malienne depuis très longtemps à n’en assez de Diaby Gassama. Il mérite même pas de siégé à l’assemblée nationale.

  60. Ce genre de problème est la faute dû aux régimes passés. Les magouilles, les ventes et constructions illégales des terrains dans le secteur des domaines fonciers résument toujours au pire car la population devient son propre victime en cas de dégât. Le Ministre Bathily veut mettre l’ordre dans ce secteur, avant que l’Etat ne soit encore à faire face à des victimes de dégât de ce genre.

  61. Les maisons détruites à Souleymanebougou étaient des maisons construisent illégalement. Ces maisons étaient construisent dans des zones considérer comme des zones à haut risque. C’est pour le bien être de la population de l’Etat a pris une telle décision. La vie de ces habitants était en danger.

  62. La faute n’est pas celle de l’Etat, je suis désoler. Dans ce genre d’affaire, moi j’accuse les régimes passés qui vendent illégalement les lieux, les magouilles, ils vendent même des terrains considérer comme haut risque. Le citoyen qui achète c’est terrain se verra plus tard expulser par le gouvernement prochain. Et pourtant le gouvernement est dans tous ses droits. Le ministre Bathily est dans tous ses droit, la démolition des maisons de Souleymanebougou ont été fait selon la constitution malienne.

  63. Le gouvernement a donné auparavant un délai, une marge d’évacuation avant la démolition. Mais comme d’habitude, la population essayée de procédé par des magouilles qui n’ont pas abouties. La population malienne s’entête d’acheter des terrains n’importe où et n’importe comment, dans le lit du fleuve, sur les collines, très prêt des voies routières. Ces zones sont considérer comme des zones à haut risque. L’Etat est dans l’obligation de démolir et comme le rédige la constitution. En fin de compte le ministre Bathily a raison sur toute la ligne, il ne fait que son travail en plus en respectant la loi.

  64. IBK doit dire la vérité à tout ce qui crée de confusion au sein des autorités. Parce que la confusion entre les premiers responsables du pays est une grande menace contre l’intérêt général du pays et celui du régime d’IBK.

  65. Il faut que les autorités soient solidaires et mettre l’intérêt du pays au dessus de tout. Quand la confusion vient de nos autorités elles même cela est une mauvaise image pour notre pays.

  66. Monsieur le journaliste il ne faut pas essayer de créer la confusion entre les autorités. Vous aviez transformé les propos de BATHILY. Sinon il y’a quelle différence entre démolition et expulsion?

  67. Vraiment notre pays a besoin de l’union sacrée dans tous les domaines et sur tous les plans. Quand le gouvernement même n’est pas solidaire comment le pays pourra sortir du trou. Dans une équipe la particularité n’a pas de sens ni d’importance. Il faut une ambition commune. Il faut que les députés prennent leurs responsabilités.

  68. Il faut qu’on se dise la vérité même si c’est amer.
    L’ensemble des précautions n’a pas empêché les bénéficiaires des parcelles illégalement attribuées de poursuivre leur occupation des lieux. De nouvelles sommations d’interpellation leur ont été faites le 6 mai 2014 par l’huissier de justice Maître Aliou Traoré. Face à cette situation d’inégalité, le ministère (des Domaines)
    était obligé de mettre de l’ordre pour la bonne application de la loi. Il est inadmissible d’entretenir une situation d’illégalité. Il faut que le gouvernement soit soudé sinon ce sera du désordre.

  69. Quand les premiers responsables du pays ne sont pas serins comment le pays pourra avancer ? Le peuple malien a porté sa confiance sur vous et vous ne devez pas lui récompenser comme cela.

  70. Les bâtiments démolis l’ont été pour deux raisons principales : certains occupaient des servitudes de passage fluviales qui, par nature, sont incessibles; d’autres occupaient, de manière illicite, un titre foncier de l’Agence de Cessions Immobilières (ACI). Garant de l’intégrité des biens de l’Etat et du respect des lois domaniales, le ministre des Domaines avait le pouvoir et le devoir de réagir avec fermeté à ces occupations illicites.Les bâtiments démolis l’ont été pour deux raisons principales : certains occupaient des servitudes de passage fluviales qui, par nature, sont incessibles; d’autres occupaient, de manière illicite, un titre foncier de l’Agence de Cessions Immobilières (ACI). Garant de l’intégrité des biens de l’Etat et du respect des lois domaniales, le ministre des Domaines avait le pouvoir et le devoir de réagir avec fermeté à ces occupations illicites.
    Les titres administratifs d’attribution délivrés aux occupants par les maires de Moribabougou, de N’Gabakoro-Droit et le préfet de Kati ont été annulés par ces derniers avant la démolition

  71. Selon l’article 67 de la loi n° 02-016 du 3 juin 2002 fixant les règles générales d’urbanisme au Mali.Cet article dispose: « En cas d’extrême urgence ou s’il s’agit de constructions édifiées sur un terrain occupé sans titre ni droit, ou encore s’il s’agit de constructions en matériaux précaires, l’administration peut procéder d’office à la démolition et à la mise en état des lieux aux frais de l’intéressé après avoir fait établir la description contradictoire des biens à détruire. ».

  72. Cette situation mérite vraiment un dialogue et une forte réflexion. Parce que BATHILY a agit selon la loi.
    Quelques mois auparavant, le 30 juin 2015, le ministre Bathily s’était rendu sur le site. Il était accompagné du préfet de Kati, du commandant de la brigade de la gendarmerie de Moribabougou, des chefs des services techniques des Domaines et des maires maires de Ngabakoro-Droit et de Moribabougou. Le ministre avait profité de l’occasion pour déclarer que les constructions édifiées sur le site étaient illégales et qu’il ne saurait plus longtemps les tolérer. Il avait ajouté que le président de la République, IBK, avait instruit au gouvernement de prendre toutes les mesures nécessaires contre les inondations dues à l’occupation anarchique des abords des cours d’eau. Dans la foulée, Me Bathily avait sévèrement mis en garde le préfet de Kati, les deux maires concernés et le chef de brigade de la gendarmerie contre toute faiblesse dans l’exécution de leurs missions.

Comments are closed.