Assassinat de Sidi Brahim Ould Sidati : A qui profite le crime ?

2

Le président en exercice de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA), Sidi Brahim Ould Sidati, a été pris pour cible par des individus armés, le mardi 13 avril à Bamako. Il est décédé des suites de sa blessure dans une clinique de la place. Cet abominable et condamnable acte a ébranlé la République. Mais la question qui se pose est : à qui profite ce crime ?

Le Premier ministre et le gouvernement ont condamné cet assassinat lâche. « Je suis outré par la nouvelle de l’assassinat de Sidi Brahim Ould Sidati. Il faisait partie de ces Maliens qui croient et œuvrent réellement pour la paix et l’unité du Mali », dira pour sa part Mahamat Saleh Annadif, précédemment représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies au Mali, dont la mission vient de s’achever.

Et d’ajouter qu’« au sein des mouvements signataires de l’Accord, il était toujours à la recherche du consensus pour rendre le processus de paix irréversible. En saluant sa contribution au processus de paix à travers son sens de l’écoute et ses positions constructives, je condamne fermement cet ignoble crime ».

Issu de la communauté bérabiche et secrétaire général de l’une des deux branches du Mouvement Arabe de l’Azawad (le MAA-pro indépendance), Sidi Brahim Ould Sidati avait représenté la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA), le 20 juin 2015, lors de la signature de l’accord de paix et de réconciliation d’Alger, qu’il avait lui-même paraphé.

Une étape cruciale qu’il avait saluée en son temps, soulignant « un compromis intéressant. Il y a eu des efforts de part et d’autre afin que cet accord soit acceptable par tous. S’il est appliqué à la lettre, je suis convaincu que ceux qui y sont opposés aujourd’hui nous rejoindront».

Tout cet optimisme tombe-t-il aujourd’hui dans l’eau ? En tout cas, le secrétaire général du MNLA, Bilal Ag Achérif, ne va chercher loin son coupable, il pointe directement du doigt les autorités maliennes : « Le premier responsable de la sécurité de Monsieur Ould Sidati était le gouvernement malien, il doit donc révéler la vérité sur ce crime ».

Flani Sora

Notre VOIE

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Ces gens mettent le feu à notre pays… après, ils vont dormir tranquillement à bamako la poubelle…

    Ils vont tous mourir l’un après l’autre !!! Au suivant !!!

  2. Ils finiront tous comme ça, un châtiments du tout puissant contre tout les traîtres de ce pays.

    La vérité c est qu’ils finiront à se flinger tous entre eux, l’argent facile en déstabilisant le pays et en mettant en danger des millions de personnes ! Dieu ne dors jamais!🤓🤓🤓

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here