Baco-Djicoronu Golf : Fin de course pour “Ibrahim numéro 10”

0

L’homme, identifié comme Fawaz Ould Ahmeida, a été arrêté jeudi soir à Baco Djicoroni-Golf, quartier du Sud-ouest de Bamako, par les forces spéciales de la Sécurité d’Etat (SE, services du renseignement), ont indiqué ces sources à l’AFP, l’une d’elles précisant qu’il était surnommé “Ibrahim numéro 10”.

“Il s’apprêtait à commettre un attentat sur des cibles occidentales ce week-end à Bamako”, a affirmé une des sources, sans plus de détail.

D’après les diverses sources de sécurité interrogées par l’AFP, il est l’auteur présumé de l’attaque antioccidentale contre le restaurant-bar “La Terrasse” à Bamako le 7 mars 2015 (cinq morts), et a planifié les attentats contre l’hôtel “Le Byblos” de Sévaré, près de Mopti en août 2015 (13 morts) et contre l’hôtel Radisson Blu de Bamako le 20 novembre 2016 (20 morts).

Outre sa participation à ces attaques jihadistes, il serait aussi impliqué dans celle menée le 21 mars contre l’hôtel Nord-Sud de Bamako, abritant la mission de l’Union européenne qui entraîne l’armée malienne (EUTM Mali). Un assaillant avait été tué et un autre était recherché depuis.

Fawaz Ould Ahmeida “est le tireur de La Terrasse” et a “planifié” les attaques contre le Radisson à Bamako, à Sévaré et contre l’hôtel Nord-Sud de Bamako, a affirmé une autre source de sécurité proche de l’enquête.

Selon des spécialistes contactés par l’AFP à Nouakchott, Fawaz Ould Ahmeida, âgé d’une trentaine d’années, est natif de Mederdra, dans le Sud de la Mauritanie, sur le fleuve Sénégal.

De mêmes sources, il aurait rejoint de longue date les groupes jihadistes dans son pays, notamment “Ansarou Allah”, affilié à Aqmi, dont trois membres ont été condamnés à la peine capitale pour la mort d’un policier en 2008.

Sa trace s’est perdue dans les rapports de police mauritaniens depuis 2009, après des missions pour Aqmi dans le pays en 2008-2009, a-t-on ajouté. D’après la source de sécurité proche des enquêteurs, le suspect “est le chef des opérations d’Al-Mourabitoune”, le groupe jihadiste de l’Algérien Mokhtar Belmokhtar.

Al-Mourabitoune, qui a scellé à l’occasion de l’attentat contre le Radisson son ralliement à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), officialisé en décembre, a mené de nombreuses attaques sanglantes et spectaculaires dans la région du Sahel.

Rassemblés par AMC

Commentaires via Facebook :

PARTAGER