Le Mali est désormais au bord du précipice : Le Consensus est la seule thérapie pour le sauver de l’effondrement

13

Rien ne va plus au Mali. A la gravissime crise sécuritaire s’est greffée la crise sociopolitique, caractérisée par un manque de confiance entre les acteurs et un blocage total dans le processus de dialogue enclenché depuis belle lurette. Le Président de la République censé trouver la recette magique  pour rassembler son peuple  s’embourbe davantage dans la crise  en perdant carrément le nord et en étant à court d’arguments. Quant à l’opposition, qu’elle soit politique ou de la société civile,elle assiste, si elle ne participe pas, à la descente dans l’abîme du patrimoine commun à nous tous, qu’est le Mali. Qui a intérêt à ce que le Mali s’effondre ? Les acteurs ne pourraient-ils pas se donner la main pour juguler cette crise qui menace la République ? IBK ne pourrait-il pas rassembler au prix du renoncement à ses prérogatives ?

On ne se lassera jamais de se battre quand il s’agit de défendre sa patrie, surtout quand elle est menacée dans ses fondements comme c’est le cas du Mali. De 2012 à aujourd’hui, le Mali va de mal en pis, avec une gouvernance en deçà des attentes de la grande majorité du peuple. A cela s’ajoutent une division et un manque de confiance entre des acteurs sociopolitiques, entraînant une méfiance, voire une indifférence. Que dire de la corruption  qui a atteint son paroxysme, avec comme conséquence une crise sociale alarmante et une insécurité dépassant le seuil du tolérable. C’est dans cette impasse indescriptible que se trouve le Mali millénaire, le pays des hommes célèbres qui ont contribué au rayonnement de l’histoire de l’humanité. Doit-on fermer les yeux et être complices de l’effondrement du pays ? La question s’adresse en premier lieu  aux acteurs sociopolitiques, toutes tendances confondues.A commencer par le Président de la République, IBK, qui ne semble pas faire tout ce qu’il devait faire pour rassembler autour du Mali toutes les filles et tous les fils. Il est sans conteste le père de la nation par son poste, c’est à lui que doit revenir le leadership pour tracer la voie à suivre, mais au lieu de cela, il a préféré caresser son fauteuil présidentiel en reléguant au second plan son peuple et ses problèmes. Sinon comment comprendre que depuis 2013, année de son élection à la magistrature suprême, qu’il n’ait rien entrepris véritablement dans le sens du consensus à l’endroit  de la classe politique pour sortir le Mali de l’ornière.  Aucun chantier sociopolitique n’a véritablement prospéré sous le magistère d’IBK en cinq ans. Réélu pour un second mandat, le Mali demeure toujours dans la crise, si elle ne s’est d’ailleurs pas amplifiée. Aujourd’hui, le Mali est menacé dans ses fondements, alors pour ne pas tomber dans le précipice, il a besoin de tous ses fils et de toutes ses filles pour voler à son secours. Pour ce faire, le Président de la République doit se montrer plus conciliant, humble en mettant le Mali au-dessus de sa personne. Quant à l’Opposition qu’elle fasse preuve d’ouverture et qu’elle sache que ni le départ d’IBK du pouvoir, encore moins l’exacerbation de la crise entrainant la chute du régime, ne pourront résoudre aujourd’hui la crise multidimensionnelle. Alors, autant accepter la main tendue du Président, si elle est sincère, plutôt que de continuer à attiser le feu dans le vain espoir de tirer profit du malheur du Président.

Youssouf Sissoko  

Commentaires via Facebook :

13 COMMENTAIRES

  1. Il n’est pas difficile de comprendre la profusion, pour ne pas dire LA DÉFERLANTE d’appels à “l’union nationale”, à “tous unis derrière notre président” et bla-bla-bla, qui émane de tous côtés !😎

    Koulouba, déjà adepte du lâcher de PINTADES sur le net😂 pour tenter (en vain) de manipuler l’opinion, s’emploie aujourd’hui à s’offrir dans nos médias tous les griots possibles, parmi nos innombrables pseudo apprentis journalistes en quête de prix de condiments !!!

    En gros, tous les Chahana débutants, expérimentés, ou juste occasionnels, sont bons à prendre pour clamer, chacun a leur façon, la supposée “nécessité IMPERATIVE” de faire corps derrière Zonkeba pour “sauver” disent-ils notre pays (effectivement) au bord du gouffre !!!

    Normal : IL Y A URGENCE !!!😎😎😎😎😎😎😎
    Et oui, pour le “boss”, il n’y a même jamais eu jusqu’ici UNE TELLE URGENCE! 😎😎

    A force de détourner et de magouiller alors que les partenaires internationaux nous envoient des centaines de MILLIARDS pour refaire nos armées et sortir NOUS-MÊMES de cette crise, l’INTERNATIONAL à fini par taper du poing sur la table et pointer PERSONNELLEMENT Zonkeba 1er !!!😎😎😎

    Sur le plan intérieur également, PLUS PERSONNE n’ignore plus rien du pillage UNIQUE DANS L’HISTOIRE DU MALI des caisses du pays, des aides extérieures, etc.

    Plus grave (voire beaucoup plus grave !) :
    Plus personne (NI CHEZ NOUS NI À L’INTERNATIONAL !) n’ignore plus rien du pillage des aides destinées aux armées (740 MILLIARDS !!!), alors que le sort pathétique de l’armée Malienne est une PRÉOCCUPATION MAJEURE du reste du monde et du reste de la sous-region !!!😎😎😎😎😎

    Conclusion : Il reste AU MIEUX à Zonkeba 1er les “possibilités suivantes:
    1/ le coup d’état en interne qui lui laissera (OU PAS) la vie sauve…

    2/ la fermeture des robinets de l’aide internationale INDISPENSABLE à la survie du régime…

    3/ dans un cas comme dans l’autre, la traduction devant une HAUTE COUR de justice pour…….HAUTE TRAHISON !😎😎😎😎

    ON comprend donc mieux la fébrilité du vieux voleur pour……APPELER À “L’UNION” derrière lui !😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

  2. UN TEXTE DECOUSU ! AUCUNE ARGUMENTATION.
    SI IBk VEUT L’UNANIMITE AUTOUR DE LUI,QU’IL REJETTE L’ACCORD IMPOSE AU MALI
    ET QU’IL APPELLE LES tOUAREGS INDEPENDANTISTES A L’UNITE NATIONALE.
    C’est ce que ferait un President qui incarne la Nation,qui met en priorite les interets superieurs du pays.Ceux qui suivent aujourd’hui le texte elabore a Alger se joignent aux comploteurs contre la Nation Malienne,Il bafoue la Constitution du Mali,transgressent la Charte des Nations Unies et promeutent des principes internationaux injustes et immoraux ,tuant a petits feux cet instrument extraordinaire de progress et de civilisayion inter-continentale.Quand les Institutions des Nations Unies cessent de promouvoir des resolutions justes,progressives par rapport au passé ,elles perdent toutes leurs Autorites.Cela ne doit pas se realiser.Et si c’est en train de se produire ,il faut s’y opposer.Aucun Etat n’a le droit d’instrumentaliser cette Organidation nee des souffrances de la guerre.Cette Organisation qui a tisse un reseau de Conventions Internationales imposant l’humanisme et la solidarite Internationale .Une de ces Conventions a fait entrer un million d’Arabes refugies en Republique Federale d’Allemagne.Nous sommes loin des manoeuvres avec les Djihadistes,et avec des egorgeurs dee cent soldats Maliens ligotes devant les cameras du Monde.

  3. Barou
    “Le président est le seul fautif de la déliquescence du Mali .Il peut pas être là solution ou faire partie de la solution.
    On préfère le statu quo pour sauver le Mali qu’une union pour sauver un coupable de trahison (…) Le président a intérêt à partir pendant qu’il est temps”

    👏👏👏👏👏👏👏👏👍
    Bravo mon frère, tu as tout dit !

    Sous prétexte “d’union nationale “, il faudrait S’UNIR derrière le bon à rien acheteur-de-boeing qui a COULÉ LE PAYS DANS LES DOMAINES !

    Dernière le voleur qui, a peine arrivé, a d’emblée privé nos d’armes et d’équipements nos armées (POURTANT DÉJÀ EN GUERRE!!!!!) en montant le faux-marché de défense kagnassy (chaussette / imperméables ) qui a rendu son fiston-nullard multi-milliardaire du jour au lendemain et laissé nos soldats mourir au front!!!

    Derrière celui qui bouffe DES MILLIARDS À LONGUEUR D’ANNÉE en voyages inutiles en Boeing, mais qui en revanche “n’a pas les moyens financiers” pour rapatrier les malheureux soldats blessés au front!!!

    Derrière celui qui a honteusement VOLÉ les élections pour s’auto-accorder 5 ans de plus à bouffer le gâteau !!!

    Derrière celui dont LE MONDE ENTIER sait qu’il a volé et détourné le butin HISTORIQUE de 740 MILLIARDS, alors que ces aides colossales étaient destinées à l’équipement DE NOS PAUVRES ARMÉES EN GUERRE !!!

    Et enfin, derrière celui qui, DANS LE MONDE ENTIER ET AUPRÈS DE TOUS LES PARTENAIRES INTERNATIONAUX sans exception, à donné du Mali (et hélas pour longtemps !) l’image d’une LAMENTABLE RÉPUBLIQUE BANANIÈRE POURRIE JUSQU’À L’OS!!!

    En résumé, selon les griots/larbins payés par Son Altesse et par son clan, il faudrait “pour sauver le Mali” je cite, s’unir derrière CELUI QUI JUSTEMENT À MIS LE MALI A L’ARTICLE DE LA MORT!!!😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

    Si ce n’était pas si pathétique, ce serait carrément à mourir de rire !

  4. Toute union sur la corruption sur le mensonge est une trahison du peuple et de la patrie!!!!!.Les griots et les laudateurs du président et de sa famille n’arrête pas de nous tympaniser pour une union!!!!!Le président est le seul fautif de la déliquescence du Mali .Il peut pas être là solution ou faire partie de la solution.
    On préfère le statu quo pour sauver le Mali qu’une union pour sauver un coupable de trahison.
    Vos aboiements ne nous ferons pas changer d’avis.
    Le président a intérêt à partir pendant qu’il est temps

  5. NOUS N AVONS PAS BESOIN D UN CONSENSUS OU CONS-SANG-SUS A LA MANGECRATIE DIGESTIVE ET CACATRICE!

    LES DIRIGENTS ET REPRESENTANTS DU PEUPLE MALIEN NE DOIVENT ETRE DES MUSULMANS ET DES FRANCOPHONES! CHAQUE MALIEN HORS DE CE GROUPE IDIOTISE FRANCO ARABE PEUT ETRE PRESIDENT.

    NOUS N AVONS PAS BESOIN D UN CONSENSUS OU CONS-SANG-SUS A LA MANGECRATIE DIGESTIVE ET CACATRICE!

    IL FAUT LE POUVOIR AUX VRAI PEUPLE! LES 90% DE LA POPULATION QUI NE PARLE NI ARABE ET NE PRIENT PAS AU DIEU D ABRAHAM!

    BEAUCOUP DE PEUPLES DU MONDE NE PRIENT PAS AU DIEU D ABRAHAM ET NE PARLENT AUCUNE LANGUE CREEE PAR LES FILS D ABRAHAM, MAIS SONT HEUREUX ET VIVENT BIEN!

    OUI!!!!!!

    IL A DES PRO ET CONS FRANCAIS ,OUI NOUS NE SOMMES PAS POUR NOTRE GOUVERNEMENT ET CLASSE POLITIQUE TROP BRANCHE-DE-DERRIERE PAR LA FRANCE, ET QUI NE VOIT PAS SON PEUPLE, ET PREND DES DECISIONS EN SON NOM!….

    NOUS VOULONS PAR NOS CRITIQUES CONTRE ET LA FRANCE ET NOS PSEUDO GOUVERNANTS, CRIER HAUT ET FORT QUE LA DEMOCRATIE QU ON NOUS A VENDU N EST QU UTOPIE ET MANIPULATION POUR MIEUX NOUS RECOLONISER ET NOUS CONTENIR!

    NOUS DISONS HAUT ET FORT QU UN PRESIDENT MALIEN PEUT ETRE LE VIEUX DU VILLAGE QUI NE PARLE NI FRANCAIS ET NE PRIE PAS AUX DIEUX D ABRAHAM!

    QUE LE PRESIDENT DES MALIENS DOIT ETRE L AMENOQUAL, LE CHEF DE VILLAGE, LE FORGERON, LE BERGER, LE CULTIVATEUR, LE CORDONNIER, LE PECHEUR QUI NE PARLE NI FRANCAIS ET NE PRIE PAS AU DIEU D ABRAHAM,

    QUE LE CRITERE D ELITE NE SOIT PAS LE FRANCAIS COMME LANGUE ET L ISLAM COMME RELIGION!

    LE MALI DOIT SORTIR DES DEUX ETAUX QUI L ETOUFFENT, L ISLAM ARABE ET LA FRANCE ABRA!

    • “D UN CONSENSUS OU CONS-SANG-SUS A LA MANGECRATIE DIGESTIVE ET CACATRICE! “😯😯😯😯😯😯😯😯

      Euh…
      Et ton psychiatre, question diagnostic, qu’est ce qu’il en dit ? 😂😂😂😂😂

      De l’espoir d’après lui ???🤣🤣

  6. Sissoko Jeli, est-ce que l’on va faire le consensus ou l’union sacree avec des voleurs de denier publique, le Mali est dans le precipice deja a cause de l’impunite, le laisser-aller, et le manqué de patriotisme des ses dirigents, c’est tout et c’est simple. Souviens-toi de ce que General Dembele a dit aux deputes: Quand va t-on faire les premieres interpellations dans l’affaire des avions militaires achetes surfactures par Boua IBK et ses complices et qui ne volent meme pas?

  7. YOUSOUF SIDIBE a t’il compris la politique quand il dit que l’opposition doit cesser “de continuer à attiser le feu dans le vain espoir de tirer profil du malheur du président”?
    La politique est la CONFRONTATION DES IDÉES afin de convaincre la population à faire le choix de celle qu’on défend.
    Ces IDÉES ne peuvent être défendues que par des personnes dotées d’une moralité requise.
    ON FAIT LA POLITIQUE POUR EXERCER LE POUVOIR, PAS POUR RESTER CONTINUELLEMENT DANS L’OPPOSITION.
    La tactique politique exige qu’on profite des erreurs de l’adversaire afin de prendre sa place.
    L’EXERCICE DE LA POLITIQUE SERT À PRENDRE LA PLACE DE CELUI QUI GOUVERNE.
    Il y a deux manières de le faire en démocratie :par le VOTE et par le SOULÈVEMENT POPULAIRE.
    On sait comment l’HOMME POLITIQUE IBK à manœuvrer pour convaincre la population.
    Sa tactique n’était pas basée sur les idées, mais à la manipulation de la population.
    IBK a toujours profité des erreurs d’ATT pour se placer comme le recours.
    Qui peut nier qu’Ibk n’a pas participé à inciter les religieux à contester le nouveau code du mariage ?
    À manipuler les couches populaires sur l’incapacité d’ATT à faire face à l’insécurité au Nord ?
    N’avait il pas raison “de tirer profil du malheur” d’ATT ?
    POLITIQUEMENT IL A JOUÉ SA PARTITION D’HOMME POLITIQUE DE LA SCÈNE POLITIQUE MALIENNE AFIN DE VENIR FAIRE MIEUX QU’ATT.
    C’est exactement ce qu’est entrain de faire ses opposants, mais avec plus de scrupule, même si en politique tous les coups sont permis.
    Le scrupule, c’est faire la politique en pensant aux intérêts supérieurs de la nation.
    Sous d’autres cieux, l’opposition ne collabore pas avec un pouvoir défaillant, se contente de mobiliser,manipuler la population empêchant le pouvoir de travailler.
    Notre opposition collabore avec le pouvoir, veut même participer à la gestion du pays, si le pouvoir accepte ses conditions.
    Et pourtant elle a aussi le droit de refuser de collaborer compte tenu de la qualité morale du régime, exiger son départ.
    C’est au peuple de trancher.
    Si le peuple sort massivement de façon discontinue, le pouvoir est obligé de l’écouter car un signe que le peuple partage les IDÉES défendues par ses opposants ou qu’il n’a plus envie de voir IBK au pouvoir.
    Si le peuple ne sort pas, l’opposition se contente d’exprimer ses réserves car le peuple pense que le pouvoir est sur le bon chemin.
    L’opposition aura échoué à profiter des erreurs du pouvoir.
    On doit bel et bien profiter du malheur du président car son malheur signifie qu’il a été incapable de satisfaire le peuple.
    Profiter de son malheur, c’est avoir la possibilité d’amener une autre solution pour le pays.
    Si l’homme politique ne profite pas du malheur de son adversaire, il aura perdu le sens de faire la politique.
    On fait la politique pour aider le peuple.
    En agissant pour remplacer celui qui lui cause du tord, on participe à l’aider.
    Si l’opposition arrive à remplacer le pouvoir, ça veut dire qu’elle a été persuasive car c’est le peuple qui agit, pas l’opposition.
    Elle se contente d’avancer ses arguments afin que le peuple se mobilise contre le pouvoir.
    On n’est pas dans un régime monarchique où chercher à déloger les tenants du pouvoir est un crime.
    C’est l’esprit qui anime IBK et ses thuriféraires.
    Un ESPRIT anti démocratique qui pénalise fortement notre pays.
    On a fait le choix de la démocratie pour avoir la possibilité de dégager l’homme politique incapable de satisfaire le peuple.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  8. Youssouf SISSOKO, d’où vous sortez vos analyses que DAHIROU qualifierait de “à deux balles” ? Oui si le MALI était au bord du précipice, le consensus serait de mise, mais ce n’est pas le cas, le MALI est plutôt au dessus du précipice. Dans ces conditions une union sacrée peut s’appeler aussi suicide collectif, ce qui n’est point un acte d’amour, encore moins un acte de clairvoyance. Après avoir reconnu que malgré la situation catastrophique et inédite du pays, la mauvaise gouvernance, la corruption et le vol du denier ont prix l’ascenseur, comment peut-on encore inviter d’autres convives au banquet ? Ce pays a toujours été un pays de corruption, de détournement et de vol, mais quand ces fléaux atteignent leur paroxysme au moment où, depuis 8 ans , faute de moyens, l’État est absent des deux tiers du territoire, ça devient du vampirisme pur et dur.

    Si le régime veut que les Maliens répondent à son appel à l’Union, c’est très simple, notre problème numéro un est l’insécurité, qu’elle cesse de reléguer la lutte contre l’insécurité à l’arrière-plan. La situation actuelle du MALI ne requiert ni consensus, ni unanimisme, mais seulement un peu de sérieux. Tout ce qui nous arrive est provoqué parce que notre armée nationale manque cruellement de moyens pour nous protéger. Depuis cinq ans son budget annuel va au delà de 550 milliards, plus 250 milliards par an au compte de la loi d’orientation et de programmation militaire et à ce jour elle est la seule armée au monde à ne posséder aucune flotte aérienne. Les deux Pumas ont coûté 7,1 milliards, comment a-t-on pu 1230 milliards sans avoir 3 milliards pour acheter un hélico et sauver des vies ? Vous croyez qu’une union changerait quelque chose à cela ?

    Au lieu de l’Union au dessus du précipice, certains devraient rester sur le bord, comme ça en cas de chute eux pourront tenter de nous tirer du gouffre…..

    • ” Au lieu de l’Union au dessus du précipice, certains devraient rester sur le bord, comme ça en cas de chute eux pourront tenter de nous tirer du gouffre…” OOOOOOOOOOOOOOOOhhhh damn it!!!!!!!!!!!! En plein dans le Miles.

  9. Sissoko Jeli, est-ce que l’on va faire le consensus ou l’union sacree avec des voleurs de denier publique, le Mali est le precipice a cause de l’impunite, le laisser-aller, et le manqué de patriotisme des ses dirigents, c’est tout et c’est simple. Souviens-toi de ce que General Dembele a dit aux deputes: Quand on va faire les interpellations dans l’affaire des avions militaires achetes par boua IBK surfactures qui ne volent pas?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here