Mali: agir pour éradiquer Al-Qaïda

11
Le président nigérian Goodluck Jonathan, le 3 mai 2012 à Dakar © AFP/

ABUJA – Le président du Nigeria, Goodluck Jonathan, a déclaré vendredi qu’il fallait agir pour éradiquer Al-Qaïda du nord du Mali, en rappelant que la Cédéao s’est engagée à restaurer la paix dans ce pays.

Nous devons agir pour éradiquer Al-Qaïda, les trafiquants de drogue, les kidnappeurs et autres éléments criminels qui sont en train de transformer le nord du Mali en foyer pour terroristes, a-t-il dit lors d’un entretien avec le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle.

Le président Jonathan, qui s’est rendu récemment au Mali, s’est efforcé d’obtenir le soutien de l’Allemagne et de l’Union européenne, selon un communiqué de la présidence.

La Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) s’est engagée à restaurer la paix et la normalité au Mali et, dans ce but, recherche le soutien de l’Allemagne et de l’Union européenne, a-t-il déclaré à M. Westerwelle.

Le président nigérian a ajouté que ses interlocuteurs au Mali avaient exprimé un désir de paix et un engagement à chasser les islamistes armés du nord du pays.

L’aide du Nigeria au Mali inclura un soutien technique à l’armée, selon le communiqué.

La Cédao a décidé de déployer une force régionale au Mali dont le nord est occupé depuis plus de six mois par des islamistes armés, à la suite du coup d’Etat ayant renversé le président Amadou Toumani Touré le 22 mars.

Le 12 octobre, le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté une résolution préparant le déploiement d’une force de quelque 3.000 hommes au Mali, donnant 45 jours à la Cédéao pour préciser ses plans.

Depuis avril, des militants d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), leurs alliés touareg d’Ansar Dine et les jihadistes du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) imposent la charia dans le nord du Mali et une partition de ce pays.

Le ministre allemand, venu au Nigeria en provenance du Mali pour assister à une réunion de la Commission bilatérale Nigeria-Allemagne, a déclaré que Berlin s’intéressait à l’avenir de la sous-région et souhaitait aider à restaurer la paix et une situation normale au Mali.

Nous ne pouvons pas accepter que les activités terroristes trouvent refuge dans le nord du Mali et à partir de cette base sèment la terreur et provoquent des atrocités dans le monde entier, y compris en Europe, a-t-il ajouté ensuite.

Nous avons discuté de ce que nous pouvions faire en travaillant ensemble contre ces activités terroristes des étrangers dans le nord du mali. Nous nous sommes engagés à coopérer avec le Nigeria, bien sûr avec la Cédéao et l’Union africaine. C’est notre responsabilité à tous, a-t-il encore déclaré.

(©AFP / 02 novembre 2012 21h51)

Commentaires via Facebook :

11 COMMENTAIRES

  1. Le nord du Mali, le jeu de dupe d’Alger et la danse avec le diable de Ouaga.

    Installée depuis le début des années 2000 dans les montagnes du Tagharghar du nord malien, la nébuleuse Alqaïda dans sa version saharienne battant pavillons algérien, mauritanien, sahraoui et nigérian, a fait de l’industrie du crime organisé et de la prise d’otage un juteux business de Satan.

    Qui ne se souvient pas de Pierre Camatte, l’espion français du nord du Mali, enlevé et vendu à la nébuleuse puis relâché par elle après qu’ATT, sous l’intense pression sarkoziste pilotée par Claude Guéant, et la justice malienne aient libéré des djihadistes mauritaniens et algériens de la nébuleuse détenus dans les prisons maliennes.

    Ire et désapprobations jusqu’à rappels d’ambassadeurs à Nouakchott et à Alger qui avaient demandé, en vain, l’extradition des fous de Dieu devenus des canons à chair de la très encombrante nébuleuse.

    Pierre Camatte est sauvé au grand soulagement du président Sarkozy, qui gratifiera la nouvelle d’une visite éclaire et nocturne dans un palais de Koulouba mal éclairé à Bamako.
    Mais le Mali est dépeint par ses voisins du nord, à juste titre d’ailleurs, comme le “maillon faible” de la lutte anti terroriste au Sahel même si le président ATT s’en défendait “qu’il n’y a même pas de maillon”.

    Après pierre Camatte, c’est au tour de Michel Germano, un autre français, enlevé au Niger et conduit dans le sanctuaire de la nébuleuse au nord du Mali, puis exécuté par le conglomérat du terrorisme.

    La France est vénère, elle accentue sa coopération militaire avec les états du Sahel avec comme partenaire privilégié la Mauritanie d’Ould Abdel Aziz qui fait des sorties sporadiques sur le territoire malien avec des raids aériens contre les djihadistes d’Aqmi.

    Mais cela ne suffit pas, deux autres jeunes français en voyage de mariage en plein Niamey, sont enlevés et périssent dans des conditions mystérieuses après une course poursuite tragique avec les armées nigérienne et française encore sur le territoire malien.

    La France est sous le choc, le Niger est humilié et le régime ATT continue sa politique de l’autruche quant à la sécurité au Sahel car pour sécuriser nos frontières ATT ne jure que d’une conférence sous régionale voire internationale pour lutter contre l’Aqmi et ses acolytes.

    Mais l’Algérie ne le veut pas, elle ne veut surtout pas voir ATT prendre un quelconque leadership dans le Sahel, l’initiative si initiative il devrait avoir doit venir d’elle, elle qui se bat depuis les années 90 contre les islamistes du Front islamique du Salut, du GSPC, groupe salafiste pour la prédication et le combat, avant qu’il ne devienne Alqaïda au Maghreb Islamique, Aqmi, avec comme chefs connus, Abdelhamid Abou Zaid, Mokhtar Belmokhtar et
    Abdelmalek Droukdel, tous algériens bon teint et très bien connus des services de renseignement algériens.

    En même temps, la crédibilité du régime ATT à faire face efficacement à l’Aqmi est sérieusement mise à mal, non seulement à Alger, mais aussi à Nouakchott et à Paris.

    La crise libyenne déborde sur le Sahel, sans que l’Algérie et le Niger nous disent comment d’impressionnants convois d’armes lourdes ont pu traverser leurs vastes territoires en provenance de Libye pour atterrir au Mali.

    La naïveté du régime ATT permet de les recevoir sans les désarmer, la guerre se préparant contre nous avec le Mnla, l’aile politique des rebelles, confortablement reçu à Nouakchott et dans les capitales européennes notamment à Paris.

    Après le déclenchement des hostilités en janvier 2012, la complicité mauritanienne est patente avec les rebelles touareg, l’Algérie et le Niger assurent une vigilance maximale à leurs frontières et la France de Sarkozy laisse faire la “guerre à huit clos”.

    L’Algérie et la Mauritanie essaient de dissocier le problème Touareg (politique selon elles) de l’Aqmi (terroriste) quand bien même qu’elles savent pertinemment que les rebelles touareg et les terroristes combattent ensemble la même armée malienne sur le même territoire sans que personne ne lève le petit doigt pour aider le “maillon faible” de la lutte anti terroriste au Sahel.

    Alors les villes maliennes tombent comme des mouches et on jubile un peu partout autour du Mali en se mentant à soi même que ce sont les touareg qui ont chassé l’armée malienne et occupent désormais les deux tiers du pays dans sa partie nord, ironiquement appelée Azawad.

    Mais la nouvelle jouissance sous régionale va vite tourner au cauchemar quand les Fanfarons du Mnla, portes ustensiles bon marché de l’Aqmi dès le début, se font chassés comme de vulgaires malpropres par leurs alliés du Mujao à Gao et à Ansongo.

    Blaise Compaoré devient l’hébergeur attitré des apatrides nature du Mnla avec son secours héliporté au nom d’une médiation qui ne dit pas son vrai nom.

    À quoi joue Blaise, quand il ne jure que pour des négociations alors que l’ONU sous les pressions de la France de Hollande a, à travers la résolution 2071, sommé la Cedeao de lui offrir un plan d’intervention militaire détaillé dans les 45 jours?

    Qu’il sache qu’après tant de crimes et de délits aggravés auxquels les membres du Mnla, d’Ansar dine et de leurs spadassins du conglomérat du terrorisme ce sont rendus coupables au nord du Mali, aucune négociation ne sera acceptée par le peuple malien sans que justice soit faite.

    A quoi joue l’Algérie quant elle exige une négociation avec Ansardine d’Iyad Ag Ghali (Avatar de l’Aqmi) et qu’elle s’oppose à une résolution de l’Onu, la 2071, jusqu’à faire déplacer Hillary Clinton en personne pour nous dire finalement que les “discutions vont continuer entre experts”?

    Quelles discutions et quels experts pour afin se débarrasser du terrorisme au Sahel auquel l’Algérie rame depuis le milieu des années 90 et ce malgré ses 34 000 milliards de Francs CfA annuels de budget d’état?

    À force d’aller négocier des cuisses de poulet à Alger, les régimes Alpha et ATT ont permis à Boutefika et à ses généraux de se croire tout permis avec le Mali.

    Une chose est certaine toute négociation qui fera échapper les renégats du nord à la justice malienne trouvera les maliens sur sa route et l’intervention militaire au nord du Mali doit se faire avec ou sans l’Algérie pour y déloger l’obscurantisme moyenâgeux qui y dicte sa loi.

  2. *
    SISSOKO1; soit tu es naif; soit tu es con.
    Blanche neige a parfaitement raison.

  3. Blanche neige; tu as parfaitement raison et je souhaite que les maliens t’entendront. Tu as parfaitement raison de dire que “pour eradiquer Al Quaida au Mali ,la meilleure des solutions c’est que vous abandonniez l’islam pour redevenir animistes commes vos ancetres ,vous vous en porterez beaucoup mieux”; je suis entierement d’accord avec toi.

  4. pour eradiquer Al Quaida au Mali, il faut faire comme le nigeria qui les frappe fort mais malheureusement notre armee manque de courage et de volonte.

  5. pour eradiquer Al Quaida au Mali ,la meilleure des solutions c’est que vous abandonniez l’islam pour redevenir animistes commes vos ancetres ,vous vous en porterez beaucoup mieux :mrgreen: :mrgreen:

    • Tu penses que c es le seul problème du Mali, restes a écrire des âneries ici… Nous sommes peut être aujourd’hui hui les plus touches parce qu il s agit de notre nation, mais leur but c est de vous atteindre un jour… Tu rigoleras moins en ce moment…La plus grande mine d uranium qui produit toute ton énergie de tous les jours fait parti de cette zone et est plus proche du nord du Mali que le sud du Mali ne l est… Penses tu le monde chercherait a se mobiliser ainsi si c etait le seul du probleme du Mali. Il est temps de grandir un peu pour toi je pense…

      • grandire pour lui, a plus de 60 ans passees, a la retraite, a l’article de la mort… tu reve, ce type moura kom…

        ce type pense k’il konai l’afrik parce k’il a ete au maroc et en tunisie, les 2 plus grands pays racistes d’afrik…

        • A CELUI QUI SE TAPE BLANCHE NEIGE

          TU SAIS J AI BCP VOYAGE ET JE PEUX TE DIRE QUE LES MAROCAINS ET LES TUNISIENS NE SONT PAS RACISTES

          ILS ONT LE SENTIMENT D ETRE SUPERIEUR A NOUS A CAUSE DE LEUR RICHESSE
          CE N EST PAS DU RACISME CAR MEME ENTRE EUX C EST PAREIL
          LES RICHES DEDAIGNENT LES PAUVRES

  6. coco=blanche neige= sanene ba kulé fa kulé den kulé itakou bakou :mrgreen: ❓ 😛

Comments are closed.