Opération Solstice : le dernier coup d’éclat de Barkhane ?

5

La ministre des Armées, Florence Parly, a annoncé vendredi 2 juillet la capture et la neutralisation de djihadistes de premier plan au Sahel.

Barkhane, la task force Takuba (composée de forces spéciales françaises et européennes) et l’armée nigérienne ont mené l’opération Solstice. Alors que le président Macron annonçait en parallèle, le 10 juin, le retrait français partiel du Sahel dans les mois à venir, cette opération a permis la capture de deux lieutenants d’Adnane Abou Walid al-Sahraoui, l’émir de l’État islamique au grand Sahara (EIGS, émanation de Daech) : Sidi Ahmed Ould Mohamed alias Katab al-Mauritani, ainsi que Dadi Ould Chouaib, alias Abou Dardar.

Six djihadistes ont aussi été « neutralisés », a précisé la ministre lors d’une rencontre à Paris avec l’Association des journalistes de défense (AJD), vendredi 2 juillet, dont le cadre touareg de l’EIGS Almahmoud Al Baye alias Ikaray, présenté comme le « chef d’un groupe de combattants dans la région de Ménaka, à la frontière avec le Niger ».

Coups durs pour l’EIGS

Par ailleurs, Abdelhakim al-Sahraoui, « figure très médiatique de l’EIGS connu pour son application très stricte de la charia » et ses vidéos de décapitation, est mort récemment, a affirmé Florence Parly. « Nous avons eu confirmation qu’il était mort au mois de mai dans des circonstances encore inconnues », a-t-elle assuré, précisant que l’on ne sait pas à l’heure actuelle si son décès est le résultat d’une action des militaires.

Ces coups durs portés à l’EIGS sont réels, mais ne suffiront probablement pas à limiter les résurgences djihadistes dans la région après le retrait partiel du dispositif français, qui sera vraisemblablement limité dès la fin de l’année 2021 à une task force Takuba remaniée, pour traquer les chefs djihadistes, et à l’accompagnement des forces locales. L’incertitude sur la reprise de la coopération française avec les forces maliennes, suspendue depuis le second coup d’État en mai au Mali, complique encore un peu plus la situation, même si la ministre a affirmé « travailler à une reprise rapide de cette coopération ».

Un retrait français périlleux

La phase de retrait d’une grande partie des 5 100 militaires français de Barkhane (le détail n’est pas aujourd’hui connu) s’annonce périlleuse. Les bases du nord de la bande sahélo-saharienne seront probablement abandonnées, et des convois vulnérables devront traverser des zones à risque, alors même que certains pions de soutien ne seront plus pleinement disponibles.

Si Emmanuel Macron s’exprimera probablement pour dévoiler le nouveau format du dispositif français, les détails des opérations de retrait des forces ne seront pas communiqués à l’avance, pour des raisons évidentes de sécurité. « Nous avons collectivement, Européens, la responsabilité de sécuriser le flanc sud de l’Europe : il est essentiel de ne pas permettre que le Sahel, et plus largement l’Afrique, devienne une zone refuge et d’expansion pour ces groupes terroristes affiliés à Daech [acronyme arabe de l’EI, NDLR] et Al-Qaïda », a martelé Florence Parly.

Début juin, rappelle l’Agence France-Presse, la France avait déjà annoncé avoir éliminé Baye Ag Bakabo, un cadre du groupe Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) responsable de la mort en 2013 de deux journalistes français. Un sort aussi réservé en novembre à Ba Ag Moussa, décrit comme le « chef militaire » du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), affilié à Al-Qaïda. En juin 2020, Paris avait également tué le chef historique d’Aqmi, l’Algérien Abdelmalek Droukdal.

SOURCE: https://www.lepoint.fr/monde

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. 😉
    En même temps pour un malien, voir une armée qui fait son boulot, je comprends que ça puisse choquer …

    😉 😉

    Mais la on parle pas de l’armée malienne… on parle de l’armée française…

  2. Montrez nous les photos de captures, sinon vous mentez honteusement. Nous ne sommes des fous que vous prétendez et vous ne pouvez plus nous berner avec vos propagandes a deux balles. C’est FINI avec vos mensonges.

    • Vas y toi compter les résultats au combats
      Au mieux de voir ton thé et rien faire de tes journées . Les bons a rien comme ta noble personne yen a plein ton beau pays de poussières et de poubelles à ciel ouvert

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here