PSDA : La guerre contre le terrorisme engagée !

0

Barrer la route à la contagion jihadiste en milieu jeune au Mali, c’est le défi que le Parti social-démocrate africain (PSDA) se propose de relever à   travers   une   campagne   d’information   et   de   sensibilisation   qui   a commencé le 28 novembre 2015 par une conférence-débat au CICB.

La conférence-débat avait comme animateurs l’imam Ousmane Traoré du Haut conseil   islamique   et   Adam   Traoré   de   l’Union   des   jeunes   musulmans   du   Mali

(UJMA). Le premier avait pour r√īle de d√©finir le terrorisme et de d√©montrer qu‚Äôil n‚Äôa pas d‚Äôatomes crochus avec la religion musulmane tandis que le second devait parler¬† des¬†¬† facteurs¬†¬† qui¬†¬† concourent¬†¬† √†¬†¬† mettre¬†¬† la¬†¬† jeunesse¬†¬† √†¬†¬† la¬† disposition¬†¬† des seigneurs du terrorisme.

Le premier conf√©rencier a d√©fini le terrorisme comme l‚Äôoutrance, l‚Äôexag√©ration. Il ajoutera que le terrorisme n‚Äôa pas une identit√© commune avec l‚Äôislam dans la mesure¬†¬† o√Ļ¬†¬† cette¬†¬† religion¬†¬† ne¬†¬† recommande¬†¬† pas¬†¬† ce¬†¬† que¬†¬† font¬†¬† les¬†¬† pr√©tendus jihadistes.

Le second conf√©rencier de rench√©rir : “Lors du dernier p√®lerinage du proph√®te (PSL), il a dit que le sang, les biens et l‚Äôhonneur de vos prochains sont sacr√©s‚Ķ”.

Aussi,¬†¬† a¬†¬† ajout√©¬†¬† Adam¬†¬† Traor√©,¬†¬† tuer¬†¬† une¬†¬† personne¬†¬† innocemment,¬†¬† c‚Äôest¬†¬† tuer l‚Äôhumanit√© tout enti√®re. Il a m√™me ajout√© que personne n‚Äôa le droit en islam de tuer quelqu‚Äôun dans un village ou ville o√Ļ il y a une seule mosqu√©e.

Des explications ont aussi √©t√© donn√©es sur les facteurs qui concourent √† faire des jeunes des proies faciles pour le terrorisme. Parmi eux, la pauvret√©, le ch√īmage, la frustration, l‚Äôabsence d‚Äôavenir pour les sortants des √©coles arabes. Ces facteurs font que les jeunes qui sont concern√©s sont facilement enr√īl√©s par les recruteurs du terrorisme.

Des participants ont sugg√©r√© √† l‚Äôassistance de ne pas appeler ces terroristes des jihadistes,¬†¬† car¬†¬† ce¬†¬† serait¬†¬† leur¬†¬† accorder¬†¬† une¬†¬† certaine¬†¬† l√©gitimit√©¬†¬† et¬†¬† cr√©er¬†¬† une confusion dans la t√™te des gens surtout les musulmans dont la religion pr√©conise le jihad. Mais quel jihad ? “Celui qui consiste √† faire l‚Äôeffort de lutter contre ses propres¬†¬† vices¬†¬† et¬†¬† ses¬†¬† d√©fauts,¬†¬† en¬†¬† vue¬†¬† de¬†¬† les¬†¬† am√©liorer,¬†¬† car¬†¬† l‚Äôhomme¬†¬† est perfectible”, a soulign√© le pr√©sident du PSDA, Isma√ęl Sacko.

Pour le pr√©sident du PSDA, “le terroriste est donc un grand bandit et un criminel mercenaire qui se nourrit de gains issus de ses forfaits. Sans √©tat d‚Äô√Ęme, il doit √™tre traqu√© et neutralis√© conform√©ment aux lois en vigueur. Maliens et Maliennes, prot√©geons¬† le¬†¬† touriste¬† et¬† l‚Äô√©tranger¬† qui¬†¬† viennent¬†¬† chez¬†¬† nous¬† vivre¬†¬† et¬† partager notre riche culture. Oui, prot√©geons nos √©ventuels investisseurs. Souvenons-nous que dans leur pays, nos compatriotes y vivent et y pratiquent leur foi et ils sont respect√©s et prot√©g√©s par les lois de la R√©publique. Faisons de m√™me au Mali, terre d‚Äôhospitalit√© l√©gendaire”.

A. M. C.

PARTAGER