Violents heurts à Tinzaouatine à la frontière algéro-malienne

3

De violents accrochages ont eu lieu lundi à Tinzaouatine, dans le sud de l’Algérie à la frontière avec le Mali. On compte un mort et plusieurs blessés. À l’origine des heurts : une clôture de barbelés installée pour sécuriser la frontière, que des personnes ont arrachée.

Depuis lundi, photos et vidéos de Tinzaouatine circulent sur les réseaux sociaux. On y voit des personnes blessées et on y entend des tirs. Ces images montrent aussi une clôture de barbelés, installée pour sécuriser la frontière entre l’Algérie et le Mali, dans cette zone désertique où la menace djihadiste est présente.

C’est cette clôture qui est à l’origine d’une manifestation : des personnes ont arraché les barbelés. En effet un habitant d’Ikhraben, du côté malien, explique que cette séparation installée il y a environ un mois a déjà été dénoncée par la société civile, auprès des autorités de Tamanrasset. Il ajoute que les populations vont et viennent des deux côtés de la frontière, et que cette barrière les en empêche. De son côté, la presse algérienne cite aussi un problème d’accès à une source d’eau.

Coups de feu malien selon l’armée algérienne

Dans un communiqué publié lundi par le ministère algérien de la Défense, l’armée dément avoir ouvert le feu. Les autorités évoquent une tentative de détériorer le mur de sécurisation, menée par des individus connus pour leurs activités de contrebande et de crime organisé.

« Des coups de feu inconnus ont été tirés depuis Ikhraben en direction des positions de nos garde-frontières, ayant touché un individu parmi la foule », précise le texte. L’armée a ordonné l’ouverture d’une enquête pour élucider les circonstances de cet incident.

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Pourquoi ces l’Algérie qui décide pour nous un chose vous le bambara est le manika vous est de la honte de tout l’Afrique cet leur algérien qui rue au mali personne ne dénonce es que nous le noir tue de arabe ces eux non bande lâche si vous ne pouce pas dirige le mali l’aise la palse a de gens qui non pas peur qui sont juste si le nord du mali est t’ai un QU de famme me pardonne sa fait longtemps vous ave soule vous guel pour aller la tape je prend le fatiha contre vous tout le jour bande voleur

    • Faîtes attention à ce que vous dîtes des bambaras car ils sont majoritaires. C’est pas ça le fond du problème. Réfléchissez encore plus. Monsieur Djimbo

  2. Un vent de changement souffle en faveur du Mali. Les actes récemment posés par les autorités algériennes sont à saluer. Le Mali doit s’en féliciter et demander leur renforcement par d’autres mesures du même type. Ils sont révélateurs du rapprochement entre les deux pays aux destins liés.
    Dans pas longtemps, on pourra contrôler les trafics des êtres humains, de drogue, des armes , de véhicules, de denrées alimentaires et surtout du carburant destiné aux GAT.
    Sans compter que les GAT ne pourront plus circuler librement .
    Il faut mener la même opération au niveau de Tamanrasset.
    Nos encouragements au gouvernement algérien.Nous Maliens apprécions cela mieux des milliards de dons, car il en va de notre unité et de notre sécurité en tant que nation.
    TAHIA DJAZAIR

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here