Journée des Martyrs de mars 1991 : Le MCAT rend hommage aux victimes de la démocratie

0

26 mars 1991 – 26 mars 2021, la Démocratie malienne a 30  années d’existence. Pour que, ce pouvoir par le peuple et pour le peuple soit instauré, il y a eu des luttes populaires contre une dictature qui a régné pendant 23 ans. Ces luttes ont été réprimées par des forces de l’ordre au service du régime de l’époque. Résultat: plusieurs morts  au niveau de toutes les classes d’âge de notre pays.

C’est pourquoi, avec les différents régimes de l’avènement démocratique, ce jour qui est à la fois une date symbolique et historique est commémorée chaque année. Cette année, la tradition a été encore respectée avec l’organisation de plusieurs activités à la mémoire de ces martyrs. Celle organisée par le ministère de la culture, de l’artisanat et de tourisme (MCAT) s’inscrit dans cette dynamique.

Ainsi, ce département en charge de la Pyramide des souvenirs, n’a pas dérogé à la règle. Il a  rendu un hommage à ces martyrs, à travers une journée de réflexion avec pour thème : « Mars 1991 : un mouvement solidaire ». C’était le vendredi dernier à la Pyramide des souvenirs.

Cette journée dédiée au martyrs de mars 1991, a été marquée par plusieurs témoignages faits par des acteurs ayant vécu ces événements. Il s’agit, entre autres, du Pr Aly Nouhoum Diallo, de Mme Sy Kadiatou Sow, de Tiébilé Dramé et d’autres. Mais avant ces témoignages touchants. La cérémonie d’ouverture était présidée par Mme le ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, Mme Dramé Kadiatou Konaré.

Plusieurs discours ont marqué cette Journée de réflexion. Le représentant du maire de la commune III, Issa Niambélé dans son mot de bienvenue a placé l’activité dans son contexte. Avant d’admettre que le lieu qui l’abrite a été érigé en souvenir au nom de ces martyrs.

Après un message fort livré par la troupe Niogolon sur les  dérives de la démocratie malienne, la directrice de la Pyramide des souvenirs, Mme Fadima Coulibaly dira que cette journée est organisée pour donner la parole aux grands témoins, acteurs et militants qui ont animé et organisé au sein de leurs mouvements et associations respectifs cet événement historique.

« L’occasion leur est ainsi donnée de se souvenir et de rappeler l’ardeur, la conviction profonde et la foi réelle qui ont soutenu leur combat, afin que la flamme de la révolution démocratique reste à jamais allumée » a souligné la directrice de la Pyramide des souvenirs.

Après la projection d’images émouvantes et le vernissage des photos de mars 1991, Mme le ministre a accordé une interview à la presse Au cours de celle-ci, Mme Dramé Kadiatou Konaré a fait savoir qu’il était important de rendre hommage à ces martyrs, tout en s’inclinant pieusement devant leurs mémoires.

La cheffe du département de la Culture, de l’Artisanat et du tourisme d’ajouter que cette année, la journée des martyrs a été célébrée en mettant un accent particulier sur la solidarité. Parce que, selon elle, ce mouvement populaire a pu voir le jour et a eu raison sur la dictature d’alors, parce qu’il a été soutenu solidairement.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here