Tentative de falsification de l’histoire du Mali Indépendant à nos jours : Et si les héritiers de Modibo Keita acceptaient enfin de faire leur mea culpa ?

15
Modibo KEITA
Modibo Keita, le 1er président du Mali

Suite à nos différentes parutions sur l’histoire de l’assassinat de Fily Dabo Sissoko et de ses compagnons d’infortune,  des partisans de la mystification mensongère et d’une ironie provocatrice, sous le sceau de l’anonymat et des pseudo-synonymes à travers les réseaux sociaux, nous accuse d’avoir prêté à une entreprise de diabolisation et de démolition de la mémoire de Modibo Keita. Mais hélas pour eux la roue de l’histoire tourne et personne ne peut l’arrêter. Aussi tôt ou tard, la vérité finit par triompher sur l’histoire du Mali indépendant à nos jours.

51 ans après la liquidation physique de Fily Dabo Sissoko, Hammadoun Dicko et El Hadj Kassoum Touré dans le désert malien, les héritiers de Modibo Keita continuent de nier l’évidence et pire continuent de vouloir falsifier l’histoire du Mali indépendant en faisant croire que le premier président du Mali indépendant est un sain. Le comble c’est qu’on continue à faire croire que l’assassinat de Fily Dabo Sissoko était normal tout simplement il avait refusé d’adhérer aux idées communistes de Modibo Keita.

L’heure du mea culpa doit enfin sonner

En célébrant le centenaire de leur mentor de Modibo Keita, ses héritiers devraient avoir le courage de demander pardon à toutes les victimes du régime dictatorial et sanguinaire du 22 septembre 1960 au 19 novembre 1968. Pendant 8 ans le régime de Modibo Keita a agit par la violence, les crimes les plus horribles, les assassinats ciblés, les tortures jusqu’au terrorisme, la tyrannie pour faire taire la moindre velléité de revendication.  Il s’agit des nombreuses exactions ont eu lieu dans le Nord du Mali en 1963  alors que les populations n’ont fait que demander leurs droits de pensée, d’association, liberté et de justice. On se rappelle encore de l’affaire de Sakoiba où tout un village fut massacré par la simple volonté du commissaire de police de Ségou pour une affaire de femme; des affaires de Ouelessebougou et de Yanfolila tout simplement les paysans ont refusé de se faire réquisitionner de leurs récoltes par l’Etat d’où le massacre des villageois et environs ; du tabassage et de l’emprisonnement de Moussa Diarra( père de l’ancien premier ministre de la transition Cheick Modibo Diarra) et de sa famille de Ségou à Taoudéni, pour avoir simplement refusé d’adhérer au parti- Etat ; des exactions des milices populaires sur les populations sur des simples dénonciations calomnieuses ; de la révolution active où Modibo Keita avait dissout le parlement en le remplaçant par des comités populaires qui ne jurent que par lui ; de l’affaire du journaliste Fayenké qui voulait créer son propre journal et enfin de l’Opération taxis où personne(même celles de son parti) n’avait le droit de posséder un taxi. Cela se comprend car le Mali de Modibo Keita n’était ni un Etat de droit ni une démocratie comme on tente de le faire croire aujourd’hui. En effet Modibo Keita n’est qu’un Chef de l’Etat et non Président de la république car il n’a jamais été élu. Et les élections législatives qui devraient être organisées en 1965 n’ont jamais eu lieu car elles ont été tout simplement annulées. Aujourd’hui tous les malheurs actuels tirent leurs origines de la mauvaise gestion du Mali indépendant à savoir la crise récurrente  au Nord du Mali, l’instabilité politique du pays. Donc si le Mali continue de vivre aujourd’hui une situation des plus troubles de son histoire, c’est parce que les héritiers du premier régime de 1960 refusent de faire leur mea culpa afin de permettre aux nombreuses victimes innocentes de faire le deuil de leurs parents et proches disparus. Le comble c’est qu’ils continuent de falsifier l’histoire récente de notre pays. Aujourd’hui le bon sens veut qu’Amadou Djicoroni, Seydou Badian Kouyaté et Youssouf Traoré disent enfin la vérité à la nouvelle génération car les proches et parents des victimes de 1960 à 1968 n’ont pas oublié mais ont tout simplement pardonné. Parmi ces victimes expiatoires figurent des responsables et militants de l’US-RDA dont certains ont subi toutes sortes d’humiliations et de brimades avant d’être froidement exécutés comme du gibier.

Vers la création de l’association des victimes du régime de Modibo Keita

Mais face à l’insistance d’une nième tentative de réécriture entreprise par les révisionnistes et héritiers de Modibo Keita, les parents et proches des victimes du premier régime ont décidé de créer une association des victimes du régime de Modibo Keita en 2016 afin de rétablir la vérité. Pour les parents et proches des victimes du régime de Modibo Keita, le 19 novembre 1968 fut pour eux un jour de liberté et de dignité retrouvées.  L’occasion pour les initiateurs de cette association de laver l’honneur souillé de toutes ses victimes accusées à tort d’être des ennemis du Mali qui était confondu à un seul homme à savoir Modibo Keita. Pour l’histoire tous ceux qui avaient participé à la liquidation de Fily Dabo et compagnons  et aux exactions les plus horribles sont tous morts dans des conditions exécrables pour les uns et inhumaines pour les autres à Kidal.

Said BOCOUM

PARTAGER

15 COMMENTAIRES

  1. Ne mettez pas en péril l’unité nationale, prenez soin de cet État qui a tant souffert de tous les maux qui le minent depuis.
    N’inventez rien dans l’existence de notre pays, l’inpendance a trouvé les hommes et femmes en vie sur cette terre.
    Fily D. SSISSOKO et Modibo KEITA sont tous des enfants de ce pays et nous sommes leurs descendances.
    Que faites vous des autres cas de morts naturelles ou fabriquées ? Eux aussi n’étaient ils pas Soudanais ou Maliens.
    Interpellez le Gouvernement sur la question au lieu de vous promener avec l’ecritoire.
    Monsieur BOCOUM, souvenez-vous de la déontologie du métier que vous exercez afin de sauvegarder le bien commun.

  2. MODIBO KEITA représente LA FIERTÉ,LE PATRIOTISME,L’HONNÊTE ,LA DIGNITÉ de l’homme malien.
    Parler de MODIBO KEITA aujourd’hui,c’est essayer d’ inculquer ces valeurs qui manquent énormément aux maliens actuels.Certes,le régime parti étatique RDA a fait des bavures irréparables comme indiqué par le journaliste.Mais nous parlons de l’homme MODIBO KEITA.
    CONTESTONS NOUS À L’HOMME SON PATRIOTISME,SA DIGNITÉ,SON HONNÊTETÉ à diriger les affaires de l’ÉTAT?
    C’est parce que les poursuivants de l’homme ont échoué en ses domaines qu’on continue à parler de lui.
    Ne confondons pas MODIBO KEITA et Le pouvoir DU PARTI RDA.La décision était prise collégialement.Des fois contre l’avis de l’homme.
    MODIBO KEITA,mieux que tous les présidents du MALI indépendant,faisait la fierté de tous ces compatriotes par ces qualités exceptionnelles.

  3. Si le pays avait eu un autre Modibo, on en sera pas là où on en est aujourd’hui.

  4. Qu'est ce que vous appeler heritiers de modibo keita ,ceux qui veulent à partir de sonaura avoir une place au soleil ? Non un heritier de modibo ça s'assume car modibo n'est ni profete ni un sain il est mortel et a fait des fautes graves que nous heritiers anonymes avons assumeée en demandant humblement pardon aux enfants et parents de ceux qu'on a considere comme victimes inocente du regime .Modibo l'a reconnu lui meme qu'il a ete libere avec le coup d'eteat . les vrais heritiers de modibo ont erige des infrsrtrcutures au nom de Hamadoun de Fily et d'autre .Notre histoire commune est parcemee de larmes Q'aucune falcification ne pourra effacer .Notre foi en dieu et notre capital social sont les seules ares qui nous pernettent de se hisser en pardonnant sas oublier Les enfants du RDA et du PSP ont partagé les mme formations ploitque et chacun a prie pour le repos des ames dispsrue O vous comprend quand des laudateurs veulent monter sur le ring ,mais sacher que l'histire ecrite par les historiens malien ne fait que commence r je vous renvoie aux ouvrages suivants : Revelations de fakoly in lessor, trensfer definitif,10ans au bagne de taoudenit mavie de soldat,devoir d'hnneur ,En video l'argent roi et la raison d'etat . De nos jours notre pays doit se reconcileir avec son histoire Modibo a fait des victime avantt d'etre victmes On ne pourra pas faire lme mali dans le ressentiment eternellement l fau se surpasser Prions pour le repos des tous ceux qui ont payer de leur vies ces bruleure de notre histoire commune

  5. Modibo KEITA est à l’origine de tous les maux du Mali indépendant, il a commencé par tuer les vrais intellectuels du pays en mentant sur eux, c’est le vieux Seydou BADIAN qui était le planificateur de tous les assassinats de Modibo car il était le cœur du président avec son niveau intellectuel et son intervention sur le terrain intellectuel qui avait impressionné le vide Président. Je pense que Modibo est bien présent avec la présence de Seydou Badian TRAORÉ qui pensait que pour devenir President qu’il suffit de se donner le Nom TRAORÉ mais c’est mal connaître le malien. nous souhaitons voir la mise en examen de SEYDOU badian KOUYATÉ pour la mort de Fily dabo Amadoun Dicko etc….

  6. Le Mali d ojd hui a besoin d un repère et ue source d inspiration .Que les héritiers falsifie l histoire ds ce sens, cela ne doit pas t être vu otrement. Modibo avait posé le socle d un développement durable chez nous ,mais tt ceci a été dilapidé par le régime de MT. Modibo, a l instar de Mao de Chine, doivent être célébré et loué

  7. Merci bien tout comme le régime de Modibo, tous les autres régimes ont fait leurs victimes. Et tous sans exception doivent leur mea culpa. La commission nationale justice et vérité doit se penser sur cela. Je dis haut et fort quel est ce régime qui n’a pas fait de victimes? S’il est reproché au régime Modibo ces victimes, celui de GMT la disparition des éléments du février 78 et au le clan de Yoro, à Alpha le clan de Tiéoulé, à ATT la mort de Cabral, des commandants Chaka Koné et compagnie, à Diouncounda et Sanogo les victimes de mars et avril 2012. IL faut ajouter à cette liste les leaders du mouvement démocratique qui ont poussé les enfants dans la rue pour juste avoir le pouvoir ( habillé des civils en tenues militaires pour augmenter le nombre de victimes demander au boss du PC Opérationnel de 1991)

    • @ Le malien,
      Un grand merci a toi pour ton commentaire.
      J’ai toujours mentionné a ma Facon que chaque regime à fait ses victimes de MK a IBK en passant par GMT, AOK et ATT. C’est une realité claire et limpide.
      Mais pour le Maliba passant à autre chose toute fois sans les nier et les accepter. Pardonner ne veut pas dire Nier.

      En plus le pays est actuellement dans une crise sans precedent donc mettons toutes ses choses là pour l’instant de cotés et faisons tout pour qu’On ait nos mains mises sur Notre Maliba avant après On verra.

  8. Je serais parmi les militants de cette association. Le problème de notre pays aujourd'hui remonte à la gestion calamiteuse faite par Modibo lui même. Il a assassiné des intelectuels que sont Fily et Hamadoun Dicko

  9. les “héritiers” de Modibo KEITA ne pourront pas falsifier l’histoire du Mali. Présenter ce dictateur sanguinaire comme le messie est justement dans la suite de ce qu’il a été pour eux pendant 8 ans, de 60 à 68; à savoir leur timonier, leur lumière comme le voulait le culte de la personnalité savamment entretenu par le parti Etat RDA. Sinon comment se référer à quelqu’un qui avait son effigie sur les billets de banque, à qui toutes les chansons étaient dédiées, dont l’hymne personnel avait éclipsé l’hymne national du Mali. Les Seydou Badian, Amadou Djicoroni et consorts oublient qu’en plus d’être dictateur, Modibo a été le premier putschiste du Mali lorsqu’il a dissout le semblant d’Assemblée Nationale pour la remplacer par un machin à sa solde qui n’était qu’un appareil de répression et de contrôle de la liberté du citoyen malien. Sous son règne AUCUNE élection n’a jamais été organisée, aucun débat instauré. les brigades de vigilance, suppôts du régime et les milices populaires de sinistre réputation n’avaient rien à envier aux tontons macoutes de Haiti en termes de brutalité et de négation de la dignité humaine. les bagnes de Taoudenit et de Kidal … Franchement, je pense que Modibo a eu une douce mort au camp para de djicoroni dans un lit douillet alors qu’on devait lui faire subir le même sort que celui de Ceaucescu de Roumanie. Ce qui est sûr il est en train d’expier aujourd’hui toutes ses atrocités au fin fond de l’enfer qui est sa seule possible destination. A bas Modibo !!!!

  10. Amadou Djicoroni, Seydou Badian Kouyaté et Youssouf Traoré ont cachés et cachent des vérités au peuple malien.
    Il est temps qu’ils nous disent toutes les vérités rien que les vérités.
    Nous avons assez vécu dans le mensonge qui n’a jamais arrangé les choses.
    Le mensonge a toujours enfoncé le pays dans le gouffre.

  11. La vérité triomphe toujours. Nous avons chanté, dansé avec la joie d’être enfin libre de mener des activités qu’on désire le 28 Novembre 1968 et avons vivement salué le CMLN en toute sincérité.

  12. Pour se réconcilier il faut de la vérité!
    Mr le Journaliste, la vérité que tu attends ne viendra jamais.
    Ceux qui sont aux affaires ne sont que les disciples de Modibo et compagnie. Dire la vérité c’est se compromettre c’est surtout mettre à terre toutes les thèses qu’ils ont défendues pour faire des morts et venir au pouvoir à la faveur du maudit 26 mars.
    Je vous encourage pour votre travail.
    J’en veux personnellement aux héritiers biologiques et politiques des feux Fili, Hamadoun, Bodge etc. qui se taisent sur des vérités précieuses.
    Quelles que soient les prébendes obtenues, le devoir de vérité est sacrée. S’ils regagnent leurs parents atrocement éliminés alors qu’ils n’ont pas livré leur part de récit aux maliens ou leur part de combat pour rétablir les choses, dans leur tombe, ils se remueront éternellement!
    Notre pays doit tout mettre à plat. Edulcorer la vérité, maquiller les faits, célébrer les bourreaux et humilier les victimes, voilà tant de choses qui soumette le Mali aux sanctions divines.
    En attendant ce moment que nous espérons avec vous, celui où tous les produits et l’ivraie ne seront pas mélangés, je vous renouvelle mes encouragements.
    Même si vous vous croyez solitaire, n’oubliez pas que celui qui est sur la voix de la vérité a la main de Dieu.

  13. Je ne comprend pas pourquoi tant de passion autour de cette période de notre histoire alors que certains acteurs et plusieurs témoins vivent encore ? A vos plumes. La vérité, toujours la vérité et rien que la vérité. Devoir de vérité pour notre génération qui n’a pas vécu cette période. Réconciliation entre tous les fils de ce pays, quelles que soient leurs sensibilités politiques.

Comments are closed.