Le monde face à l’évolution du monde : Perception et traitement efficients des questions globales

0

Le Maroc est tout à fait en phase avec les normes requises sur toutes les questions globales du 21è siècle notamment en matière de migration, de tolérance et dialogue religieux, de lutte contre le terrorisme, et de protection de l’Environnement. Les positions du Royaume chérifien ont été suffisamment déclinées et des actions concrètes menées par les rois successifs et les autorités du pays. Tour d’horizon :

Migration

C’est un secret de polichinelle : le Maroc a été le premier pays à adhérer à la prise de conscience internationale aux questions de migration. Plusieurs actions ont été entreprises dans ce sens. Au niveau national, le Maroc s’est doté depuis 2013 d’une Politique nationale d’immigration et d’asile fondée sur une approche humaniste.

Au plan continental, la désignation de sa Majesté le Roi Mohammed VI en tant que leader panafricain sur la question de la migration. Le 30ème Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union africaine en janvier 2018 a confié au Maroc la présentation de l’Agenda africain sur la Migration.

Au plan international, le Maroc a organisé le Forum mondial sur la Migration et le Développement qui a eu lieu à Marrakech du 5 au 7 décembre 2018. La liste n’est pas exhaustive.

Tolérance et dialogue religieux

Le Maroc a une longue tradition religieuse où la cohabitation entre religions est une réalité depuis 12 siècles.

Cas pratiques, entre autres : Feu le Roi Hassan II a été le premier Chef d’Etat d’un pays musulman à recevoir le Pape Jean Paul II à Casablanca en 1985. En 2019, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a reçu à Rabat le Pape François qui a effectué au Maroc une autre visite historique sanctionnée par des déclarations fortes et l’adoption par les deux leaders religieux de “l’Appel d’Al Qods”.

En tant que membre de l’Alliance des Civilisations, le Maroc œuvre en faveur de la compréhension et l’enrichissement culturel entre l’Europe et les pays du sud de la Méditerranée.

Signalons aussi la création de la Fondation Mohammed VI des Ulémas africains qui œuvre pour la diffusion des valeurs de l’islam, de paix et de tolérance.

Aussi, la création de l’Institut Mohamed VI de formation des Imams, Morchidines et Morchidades comme une initiative qui illustre au mieux l’expérience du Maroc en matière de gestion du champ religieux.

Au plan national, la mise en place des Conseils régionaux et locaux des Oulémas, tout en consacrant le Conseil Suprême des Oulémas en tant que seule entité chargée de l’émission des “Fatwa” pour faire face à la prolifération des avis religieux anarchiques, œuvres de doctrines extrémistes.

Le renforcement de l’encadrement religieux de la Communauté marocaine à l’étranger dans le respect des lois des pays hôtes.

Lutte contre le terrorisme

La position du Maroc est claire par rapport à la lutte contre le terrorisme. Partant du constat que la détérioration de la situation sécuritaire dans certains pays représente un réel obstacle pour l’avenir de tout le voisinage, le Maroc ne perd pas de vue ces réalités dans la mise en œuvre de ses efforts de lutte contre les menaces sécuritaires aux niveaux bilatéral et multilatéral.

Les actions sur ce plan sont visibles et lisibles. Au niveau national, le Maroc s’est engagé à travers l’adoption d’une approche globale qui s’appuie sur une démarche intégrant de manière cohérente et complémentaire la dimension sécuritaire, la croissance économique et le développement humain ainsi que la préservation de l’identité culturelle et cultuelle.

Au plan continental, le Maroc s’investit non seulement dans la formation militaire de nombreux pays africains frères, mais œuvre également pour une coopération régionale et sous-régionale plus accrue à travers à travers le partage et l’échange de renseignements.

Le Maroc s’engage dans la mise en place de plateformes pour l’échange d’expertises et l’enrichissement mutuel en matière de développement et d’investissement humains avec plusieurs pays africains.

La protection de l’environnement

Le Maroc a adopté dans sa stratégie de développement le concept de développement durable qui favorise l’équilibre entre les dimensions environnementale, économique et sociale.

Au niveau national, le Maroc a adopté en 2016 la Stratégie nationale de Développement durable (SNDD).

Au plan continental, l’engagement du Maroc s’est manifesté par plusieurs initiatives pertinentes, notamment celle de convoquer le 1er Sommet africain de l’Action en marge de la COP22 tenue à Marrakech en novembre 2016.

                                 La Rédaction

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here