34 C
Bamako
mer 3 Mar 2021 - 13:25
Accueil Monde

Mike Pence lâche Donald Trump et refuse de s’opposer à la certification de la victoire de Biden

6
Lâchage en plein vol. Le vice-président américain Mike Pence a fait savoir qu’il ne s’opposerait pas à la certification de la victoire de Joe Biden à la présidentielle ce mercredi 6 janvier, s’abritant derrière les « contraintes » de la Constitution.

Comment le trumpisme a fait sombrer le parti républicainIl a présenté ses arguments dans un courrier publié juste avant l’ouverture d’une séance extraordinaire du Congrès destinée à enregistrer officiellement les résultats de la présidentielle du 3 novembre.

Dans son courrier, Mike Pence explique avoir entendu les plaintes déposées mais, qu’en l’absence de preuves tangibles, il n’y avait pas lieu de contester la victoire de Joe Biden.

Quelques minutes plus tôt, devant ses partisans réunis à Washington, Donald Trump a demandé à Mike Pence, qui préside cette séance, d’en profiter pour refuser de reconnaître la victoire du démocrate.

Seuls les élus peuvent contester les résultats

Mais, selon la Constitution, le rôle de Mike Pence est strictement protocolaire : il consiste à « ouvrir » les certificats envoyés par chacun des 50 Etats pour transmettre les votes de leurs grands électeurs. Seuls les élus peuvent contester les résultats.

Des fidèles de Donald Trump l’ont fait peu après l’ouverture de la séance. Un élu de la Chambre des représentants et un sénateur ont exprimé par écrit leurs objections aux résultats en Arizona.

Les 9 peaux de banane que Trump laisse à BidenConformément aux règles en vigueur, les parlementaires se sont immédiatement retirés dans leurs chambres respectives pour en débattre pendant au maximum deux heures. Ils voteront ensuite à la majorité simple.

Il faudrait que les objections soient adoptées dans les deux enceintes pour être retenues, ce qui compte tenu de la majorité démocrate à la Chambre des représentants n’a aucune chance de se produire

Mais cette procédure pourra être renouvelée pour d’autres Etats où les résultats étaient serrés, comme la Pennsylvanie ou la Géorgie, ce qui retardera l’enregistrement de la victoire du démocrate.

SOURCE: www.nouvelobs.com

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. ” … Donald Trump a demandé à Mike Pence, qui préside cette séance, d’en profiter pour refuser de reconnaître la victoire du démocrate…
    … Mais, selon la Constitution, le rôle de Mike Pence est strictement protocolaire : il consiste à « ouvrir » les certificats envoyés par chacun des 50 Etats pour transmettre les votes de leurs grands électeurs. Seuls les élus peuvent contester les résultats.
    Des fidèles de Donald Trump l’ont fait peu après l’ouverture de la séance. Un élu de la Chambre des représentants et un sénateur ont exprimé par écrit leurs objections aux résultats en Arizona… ” …///…

    :
    Le spectacle que les Médias Américains ont offert n’a rien de surprenant.
    Depuis l’élection de Joe BIDEN, Monsieur TRUMP n’a cessé de dire qu’il ne reconnait pas la victoire de son adversaire.
    Donc, il va au bout de sa logique à lui.
    Quant au ” spectacle ” au CAPITOLE, on pouvait s’y attendre. ( Il a fait malheureusement 4 victimes ).

    TRUMP a hérité de l’Entreprise de BTP de son Père, certes…,
    mais il s’est aussi fait connaitre par les ” JEUX de TÉLÉ-RÉALITÉ “, qu’il animait lui même, avant de devenir ” Homme Politique “.
    Alors, il fait de sa sortie de la Maison Blanche…, un spectacle de JEUX de TÉLÉ-RÉALITÉ … ???

    C’est lamentable.

  2. Mike Pence n’a lache personne mais a suivi la Constitution Americaine, c’est tout, il ne faut pas creer de probleme la il y’en a pas du tout. Pence ne peut mettre personne au dessus de la Constitution Americaine meme lui-meme, alors soyons raisonables.

  3. C’est un jour particulièrement sombre pour les États-Unis d’Amérique. Narcissique jusqu’au bout et comme Hitler l’a fait en Allemagne, Trump abuse allègrement de la démocratie pour casser et détruire un pays tout en prétendant l’aimer alors qu’il s’en fiche profondément. La politique de la terre brûlée en somme.

    Pensées rebelles.

    • C’est pas quatre morts mais cinq morts (peut-être plus ) vu les blessés et je pense qu’ils ne nous ont pas tout nous dit…

  4. —- La France condamne «une atteinte grave contre la démocratie» aux États-Unis ——-

    RIRES….!!

    Les violences contre les institutions américaines sont une atteinte grave contre la démocratie, a déploré mercredi le ministre français des Affaires étrangères.

    «Je les condamne. La volonté et le vote du peuple américain doivent être respectés», a-t-il écrit sur Twitter.

    Détails à suivre….!!!!

    RIRESSSS….!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here