Edito : accord d’Alger, ce qui fait trembloter le MNLA

14

Non par les armes, mais plutôt sur le plan diplomatique, le Mali a atteint ces ‘’rebelles’’ jusque dans leur dernier retranchement. Qui se plaisaient bien dans les interminables négociations, pourparlers et rounds de dialogue. Surtout dans les hôtels luxueux comme celui d’El Aurassi d’Alger.

Ils avaient toutes les méthodes pour embrumer l’horizon et n’avançaient pas en pas de paralytique, mais plutôt de caméléon. Par le faux discours de la marginalisation de la minorité touareg, ils avaient réussi à conquérir le cœur de certaines puissances occidentales. Au même moment, ils pactisaient, cheminaient et opéraient avec des organisations islamo-terroristes, tendaient la sébile aux bailleurs islamistes des pays du golf.  Avec la promesse ferme de faire des régions du nord du Mali, le nouvel émirat du Sahel.

Nouvelle preuve de l'insécurité au nord du MaliMais curieusement, le paraphe de l’accord d’Alger est tombé comme un couperet sur la tête de ces protagonistes des mouvements armés, qui ont remis à plus tard leur part de paraphe. Les raisons ne sont pas à rechercher dans des labyrinthes ambivalents. Elles sont simples. Il s’agit de la disposition de cet accord qui donne force à la voix des urnes.

En effet, cet accord du 25 Février en termes de mesures destinées à assurer une meilleure gouvernance a expressément édicté que cela tiendra compte des spécificités locales, dont : «  la mise en place d’une architecture institutionnelle fondée sur des Collectivités territoriales dotées d’organes élus au suffrage universel et de pouvoirs étendus ». C’est cette disposition qui signe en réalité la belle mort du MNLA. Car, c’est un secret de polichinelle que le MNLA n’est qu’une organisation créée avec l’agrément délivré par des autorités régionales sous le président ATT. Ses initiateurs, en réalité étaient animés par une démarche mercantile de profiter des gros sous dégagés dans le cadre des programmes de développement enclenchés à travers le PSPSDN et le PIDRK. Malheureusement, entre temps, le leader d’Ançar Dine, Iyad Ag Aghali était en opération de ratissage, de connexion et d’implantation des réseaux djihadistes d’AQMI et autres. Un nouveau vent qui emportera le MNLA.

Une situation qui ne permettra pas à cette nouvelle organisation d’assurer son implantation vigoureuse dans les régions du nord. Surtout qu’elle sera mise en déroute et chassée par la suite, par les djihadistes durant l’occupation.

Il ne dispose donc plus d’arguments électoraux pour acquérir une majorité auprès des populations des trois régions du Nord. Son fort est la connexion avec des mouvements irrédentistes pour faire des escarmouches contre l’Etat du Mali. Ainsi que des déclarations pompeuses à travers des médias étrangers.

Avec ces pourparlers, les représentants de ces mouvements armés, dont le MNLA, avaient estimé que l’accord sera une poule aux œufs d’or. Leur permettant de faire des omelettes, les mains dans les soutiens-gorges et les pieds dans le Whisky.

Mais contre leur attente, cet accord a brisé leur rêve. La gloire ne s’acquiert plus à partir de la couleur du turban, mais des résultats issus des urnes.

Moustapha Diawara

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

14 COMMENTAIRES

  1. Cette fois on rentre dans des réalités payantes…

    Il est question de Business , de contrebande , de circulation de drogue ..de frontière poreuse
    et du rôle primordial de l’Algérie qui peut tout..

    On voit que le pouvoir malien était paumé car il aurait dû depuis longtemps faire le siège pour obtenir de l’Algérie qu’elle intervienne depuis longtemps..

    Il y a un très bon article dans Jeune Afrique sur la présence Chinoise (40 000 travailleurs)
    qui s’étonne de la paresse des Algériens …Si cela continu l’Algérie sera dirigée par la Chine
    Pas coloniaux les Chinois mais malins : L’Algérie est un pays très proche de l’Europe et les Algériens ont du mal a se prendre en charge..

  2. Acceptons TOUS et mettons TOUS en œuvre l’accord d’Alger pour une paix durable et pour la réconciliation au sein d’un Mali Un et Indivisible sans fédération

    Bonjour,
    Les Tamasheqs et les gens du nord, ainsi que tous les Maliens, savent ce qu’est l’honneur. Ils doivent s’entendre, se parler avec respect et agir avec honneur.

    Suivons ce fil honorifique que nous ont légué nos ancêtres.

    Vous trouverez ci-dessous, un message en Tamasheq destiné à TOUS les membres de la coordination des mouvements de l’azawad (CMA).

    SALAMAG LAYKOM, AYITMA IDE TAYITMATENE

    INDEKE AWATARHAME, TIDITTE MEGUE BAHOU?

    TIDITTE IYATTE HASSE ATITILATE;

    NIMITIFATE IFASSANE, TARDIME ISSE SIYASSA WA DIZGUARATE ALGER FALE ALHAFIYATE DAGH MALI IDE TAMOUZOK TIKNATE DAGH MALI WALA AKINASSE,
    TAKNIME AKAL NAWANE AKALNANAG,

    YA RATANE NA WANE, YARATANE NANAG, DARATANE INNE KAL MALI KOUL.
    ALMIDATE ASSE MALI IYANE HASSE WARI TOUZANE.

    NAKILATE SOUNDE AWADIME IYANE NAKNIYATI

    WARTILAGUASSE ARRE TANMINAKTE D’ALHAFIYATE.

    HAREHASSAGUATE
    ALHERAGUENE NAWANE KOUL.

    Ce qui se traduit par :

    PAIX SUR VOUS, CHERS FRÈRES ET SŒURS,

    QUE VOULEZ-VOUS, LA VÉRITÉ OU LE MENSONGE ?

    IL N’Y A QU’UNE SEULE VÉRITÉ.

    PRENEZ-VOUS LA MAIN DANS LA MAIN, POUR SIGNER L’ACCORD DE PAIX D’ALGER POUR LA PAIX AU MALI ET LA QUIÉTUDE POUR VIVRE BIEN AU MALI SANS GUERRE,
    POUR DÉVELOPPER VOTRE TERRE, NOTRE TERRE,

    POUR VOS ENFANTS, NOS ENFANTS ET LES ENFANTS DE TOUT LE MALI.
    SACHEZ QUE LE MALI EST UN ET INDIVISIBLE.

    SOYONS COMME UN SEUL HOMME ET DÉVELOPPONS-LE.

    SEULES DOIVENT PRÉVALOIR, L’ENTENTE ET LA PAIX.

    AUREVOIR.
    MERCI A VOUS TOUS.

    Nous (TOUS les Maliens incluant les membres de la coordination des mouvements de l’Azawad) ne devons pas avoir des problèmes pour nous comprendre et nous entendre afin d’établir cette sécurité et cette paix durables car nous avons la même culture et nous sommes tous préoccupés par notre sécurité, notre devenir et le devenir de nos parents, de nos frères et sœurs, de nos enfants et petits enfants.

    Nous avons obligation de définir, ensemble, ce devenir pour une paix et une sécurité durables dans le nord du Mali et dans tout le Mali.

    Ne nous voilons pas la face et ne fuyons pas nos responsabilités.

    Nos enfants et petits enfants nous demanderont des comptes.

    Allons-nous leur expliquer qu’on n’a pas pu s’entendre pour telle ou telle raison.

    Quelque soit cette raison, ils ne nous comprendront pas.

    Ils nous demanderont pourquoi on n’a pas pensé à eux, à leur avenir et à l’avenir de nos régions.

    Comprenons-nous sur la base de la définition de cet avenir qui nous concerne tous, aussi bien les filles et les fils du nord du Mali que les filles et les fils des autres régions du Mali.

    Nous avons de quoi nous entendre : cet avenir commun de nos enfants et petits enfants ainsi que de celui de nos régions.

    Sur cette base, retrouvons-nous et accomplissons, avec honneur, notre devoir commun qui est de parapher le projet d’accord pour ceux qui ne l’ont pas fait et de signer l’accord définitif d’Alger définissant cet avenir et le devenir de nos régions dans un Mali Un et Indivisible sans fédération.

    Ne laissons pas nos terres occupées injustement par des djihadistes et des terroristes ou des personnes mal intentionnées.

    Acceptons TOUS et mettons TOUS en œuvre cet accord pour une paix durable et pour la réconciliation au sein d’un Mali Un et Indivisible sans fédération.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail: [email protected]
    TEL 78 73 14 61

  3. Monsieur le journaliste, avez-vous vraiment cet accord? Je vais vous surprendre! Le mnla a gagné (presque ) sur toute la ligne. Il lui reste seulement à démontrer à ses partisans que ses objectifs ont été atteints et prêter allégeance à Iyad. L’indépendance ou à défaut l’ autonomie ou même la fédération n’ont jamais été ses objectifs. Il ne peut gérer aucune. Il ont mis la barre haute pour avoir ce qu’ils cherchent vraiment: un territoire qu’il contrôle s’en être le responsable sur le plan international. Vous savez ce qu’il y font. Tout le reste n’est que littérature car impossible à appliquer. Il coûte trop chère.

  4. Un grand pas a été franchi. Et Ouest africain est très different de l’Est. La C.I n’est pas aussi aveugle ni stupide pour permettre a quelques poignees de poltrons, voyoux, assassins et criminels et leurs alliés plus leurs maudits supporteurs ou qu’ils soient , de diviser un pays en creant des conflits dans le Nord surtout malien.
    Le Mali restera Un et Indivisible

  5. On ne peut pas prendre en otage tout le pays pendant tout le temps, la communauté internationale qui croyait aux mensonge du MNLA a fini par comprendre que se sont des menteurs et que le peuple malien n’a rien fait à cette poignée de touareg. Comment une minorité peut-elle si détester sa majorité alors que cette majorité ne lui a rien fait de mal.

  6. Oui, quelle est votre base ? pas nous de kidal, Gao, Tombouctou ni encore moins Mopti, nous c’est que veut Mr SIDIBE, ce poète que IBK doit lire. Les députés de San savent ce que ce dernier a fait pour battre nos parti pour eux
    Merci quand même pour ce poème unique

    POEME : JE VEUX CE MALI
    Je voudrai ! Oui, je voudrai ce Monde de Paix et de Liberté où seul l’Avenir,
    Surtout des enfants, est le seul cheval de bataille !
    Je voudrai ! Oui, je voudrai ce Monde reconnaissant où Seule la femme est la Reine,
    Respectée et reconnue dans ses droits de Procréation et de Bonheur !

    Je voudrai ce Mali, mon pays, ce Mali de la Joie, du Bonheur,
    De l’Amour des uns envers les autres, sans calculs ni de rejet de l’autres de par la couleur de sa peau
    Je voudrai, pourtant ce Mali qui s’éloigne chaque jour de moi,
    De toi et de moi, dans ce monde qui se perd chaque jour !

    Oui, mais c’est vrai ! Je voudrai ce Mali où le chat affamé caresse les petits de la souris et,
    Non ce Mali où la souris cherche, toujours, un trou pour y cacher ses petits!
    Ce Mali, que je rêve, est là, tout près de moi, de toi et de tous contre la partition,
    Contre l’esclavage, contre les tiraillements politiciens pour des fins personnels !

    Ce Mali qui ne me parle pas de Kidal touareg ni de Ségou bambara ni de Kayes kassoké,
    Ni de Sikasso Sénoufo mais du Mali des maliens ouverts à tous les africains et du Monde
    Servant de Refuge à tout homme de Paix, épris de Paix, soucieux du bonheur des autres,
    Les autres, pour qui, il sait, qui l’enteront un jour dans sa derrière demeure comme ils l’ont accueilli.

    Je veux ce Malien de ce Mali lointain, si loin, si possible par toi et par moi
    Ce Mali cultivateur de la Paix pour répondre aux 4 lettres qui forment son nom
    De Modèle Africain pour la Liberté des Idées,
    Des idées quelles soient religieuses, politiques, culturelles.

    Ce Mali de Peulh dormant sous le hangar de la forge du Forgeron,
    Ce Mali du dogon toujours respectueux de sa colline sous le rire du bozo sur le fleuve,
    Ce Mali du Minianka et du Sénoufo, ce Mali du Sonrhaï et du Dogon,
    Ce Mali du tamasheq réfléchi envers le Bellah son proche de tout temps !

    Et NON, ce Mali de l’opposition aveugle et stérile rejetant tout du Pouvoir,
    Et NON, ce Mali du Pouvoir qui abuse de sa puissance pour tout écraser
    Au détriment du bonheur du Peuple, ce Peuple de malien meurtri
    Ne courant que derrière sa survie, sa survie menacée par les simagrées.

    Oui, c’est ce Mali que je veux comme toi, Malien de souche,
    Ce Malien qui endure sachant quand, où et comment se soulever,
    Ce Malien, donneur de leçon de Paix, d’hospitalité et d’Amour,
    Ce Malien qui vend tout sauf son honneur, sa dignité, sa fierté.

    Oui, Moi, je veux ce Mali du malien conscient, droit dans ses bottes,
    Ce Mali de la malienne fière de son appartenance et de son identité
    Dans son boubou blanc de Bazin parmi les femmes du Monde
    Pour ne vulgariser que sa beauté, sa splendeur, sa fierté d’être femme.
    ADAMA SIDIBE, « Je voudrai bien ce Mali du Malien fier de l’être » Ségou

Comments are closed.