Kidal : Achifagani Bohada succède à Cheick Ag Haoussa aux fonctions de chef d’Etat-major du HCUA

12
Une vue d'une rue de Kidal (Photo AFP)
Une vue d'une rue de Kidal (Photo AFP)

Le Haut Conseil pour l’Unité de l’Azawad (HCUA) s’est réuni, hier, jeudi, 27 octobre 2016, à Kidal, a appris maliweb.net de sources dignes de fois. Selon nos informations, cette réunion à laquelle étaient présents tous les chefs militaires et politiques, avait un seul point à son ordre du jour : la désignation du successeur de Cheich Ag Haoussa, ancien chef d’état major du HCUA tué, le mois dernier, après que son véhicule ait sauté sur un en engin explosif en plein centre de Kidal.

Lors de cette rencontre, l était surtout question de trouver (parmi un groupe restreint) l’oiseau rare, celui dont les qualités militaires lui permettent d’occuper cette fonction que Cheick Ag Haoussa a su porter avec brio. Ainsi, il nous est revenu qu’après de longues discussions, le consensus a été fait autour de la personne de Achifagani Ag Bohada dont les qualités de grand chef militaire sont avérées.

Le nouveau chef d’état major du HCUA est présenté comme très proche de Cheick Haoussa dont il était pratiquement le bras droit. Agé de 49 ans, Achifagani Ag Bohada est originaire de Tessalit et de l’ethnie Imagad Redjétan.

Ancien élément de l’armée régulière, Achifagani fait parti du contingent qui avait accompagné le Général  El Hadji Gamou, dans sa retraite, au Niger, lors de l’occupation du nord du Mali, en 2012. Mais, il restera très peu de temps avec Gamou ; en effet, trois mois après, Achifagani opte pour un retour à Kidal où il rejoint le mouvement d’Ansar Dine de Iyad Ag Ghali. En janvier 2013, avec l’intervention française, il (Achifagani) change encore de camp, il quitte Ansar Dine pour se rapprocher de son ancien chef, Cheick Ag Haoussa dont il a toujours été très proche. C’est sur lui que le HCUA a jeté son dévolu pour combler le vide laissé par la disparition de Cheick Ag Haoussa.

Tout comme son mentor, c’est en Libye qu’Achifagani s’est forgé la carrure d’un grand chef de guerre. Ceux qui le connaissent présentent un homme (brave) et qui a toujours aimé être au premier rang lors des nombreux combats qu’il a livrés, à Kidal et ailleurs.

Papa Sow/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

12 COMMENTAIRES

  1. (Ag Bohada) ou (Ag Bodaha) divise par (ha) nous donne Ag Boda! Ce nom peut etre vachement marrant pour les bambarophones! Avec les mines eparpillees partout dans cette region, ca pourra bien peter pour cet homme brave d’Ag Boda!

  2. Souhaitons lui de tout coeur qu’une mine se trouve pile sur la trajectoire d’une de ses roues, et qu’il se retrouve “en pièces détachées” lol comme son ordure de prédécesseur!

  3. C’est donc ce pédé qui a été choisi pour remplacer le fils de chien d’Ag Aouissa! S’ilétait aussi brave que le décrit la direction de la C.M.A, pourquoi a-t-il fuit Gao sous les coups de boutoirs du MUJAO? Il n’est rien d’autre qu’un trafiquant et fils de trafiquant de drogue, puisque c’est le seul domaine dans lequel ils excellent tous, ces enfants de putes de kidal. C’est bien avec les revenus du trafic de drogue qu’ils achètent les armes, en dehors de celles récupérées lors du pillage des magasins d’armement de la Libye. Voici donc la prochaine cible pour l’exécuteur du bâtard d’Ag Aouissa. Lui pour sa part, explosera avec toute sa famille. Avec des noms pareils, Chéfaganin Boda. Oubè Boda, Oufaw Boda. Ces sales fils de chiens, tueurs d’innocentes populations, qu’on glorifie de Chef d”état major des bandits. Alors, puisqu’il est si brave, qu’il veuille bien franchir les limites de kidal, rien que pour nous prouver qu’il mérite bien son rang de grand chef de guerre dont on l’affuble. Il trouvera bien à qui parler, et l’occasion de célébrer son baptême de feu, en croisant le fer avec les éléments de Gamou qu’il connait bien, selon l’auteur de l’article. On connait désormais, le nom de la cible explosible du prochain feu d’artifices de kidal. Lui, ne sortira pas du camp de la Munisma, c’est en sortant de chez lui qu’on lui explosera sa sale tronche, à ce enfant de pute. Oh AG BODA

  4. Kidal : Achifagani BoDAHA succède à Cheick Ag Haoussa -KOK KLI PREN NE aux fonctions de chef d’Etat-major du CHEWA?

  5. ” celui dont les qualités militaires lui permettent d’occuper cette fonction que Cheick Ag Haoussa a su porter avec brio”

    Papa machin, tu rends-tu compte, espèce d’abruti, que tu parles ici d’un monstre aux mains couvertes de sang, et d’un des chiens d’égorgeur d’Aguelhok???????

    Un peu de décence, ne serait-ce que pour les familles des malheureux que CETTE ORDURE a massacré!!!

    Tes “louanges” dithyrambiques sont tout simplement OBSCENES!

    • Bien dit. Si ce n’est un médiocre journaliste, comment peut on vanter l’oeuvre lugubre d’un adversaire.
      S’il le pauvre Papa SOW adulé l’ennemi du Mali, il y a lieu de penser s’il n’est pas un sympathisant du Front de Libération du Macina de AMADOU KOUFA.
      Mais la République vaincra

      VIVE LA RÉPUBLIQUE

  6. N’importe quoi!
    …… “grand chef de guerre… homme brave”!
    Mon œil!
    ….. S’il est garçon, il n’a qu’à, s’aventurer hors de Kidal, voir!
    ….. Ils sont encerclés a Kidal là bàs depuis des mois…..
    …… Ils ne peuvent meme pas sortir pour aller faire pi..pi dehors!
    ……. Tous leurs dirigeants font leurs deplacements a bord d’helicoptères de la MINUSMA…..
    ……. C’est la MINUSMA qui leur apporte, meme a manger……
    ….. Mais ces voyous n’ont, encore rien vu….
    …….. Tous payerons leurs crimes, ici bàs, avant d’aller rejoindre leurs compagnons, qui les ont précédé en enfer…..
    …… Je l’ai dit depuis le debut!
    Chacun aura son compte dans cette affaire….
    …….. …. ……..
    Attendons de voir seulement!
    Le temps nous edifiera!
    BANDES DE VOYOUS!

  7. “Achifagani Bohada succède à Cheick Ag Haoussa aux fonctions de chef d’Etat-major du HCUA”

    Félicitations!
    Et surtout…… BONNE PROCHAINE MINE SUR LA ROUTE!!!

  8. La CMA et son nouveau Chef d’état-major se doivent de respecter les clauses de la paix et les accords pour la paix et la réconciliation issus du processus d’Alger.

Comments are closed.