Lutte contre le terrorisme au Mali et dans le Sahel : Barkhane a 5 ans !

5

Intervenue après l’opération Serval dans notre pays, Barkhane est la plus grosse opération extérieure dans laquelle l’armée française est engagée. Forte de 4500 hommes, elle a pour mission de lutter contre le terrorisme dans l’ensemble du Sahel.

Avant Barkhane, c’était Serval qui a permis de stopper l’avancée jihadiste vers le sud de notre pays et affaibli significativement les terroristes. Leurs bases d’entrainement et d’armement ont été entièrement détruites, de nombreux chefs de guerres ont été, soit, tués (le cas d’Abou Zeid) soit arrêtés et remis aux forces maliennes comme Abou Dar Dar. Aussi, depuis le déclenchement de l’opération Serval, plus de 600 jihadistes ont été tués.

Autre succès réalisé grâce à l’opération Serval, c’est la tenue, sans encombre, des élections présidentielles et législatives par les autorités de transition déjouant ainsi les pronostics les plus pessimistes.

L’Armée française dans une logique de lutte contre le terrorisme régional

Au plus fort de l’affrontement contre les jihadistes, Serval comptait 5000 hommes. Une première réduction d’effectifs a eu lieu en août 2013, après l’élection présidentielle malienne, mais un dispositif d’environ 3.000 militaires a ensuite été maintenu jusqu’au second tour des législatives, mi-décembre. L’effectif français a ensuite été ramené à 2500 hommes en début janvier 2014. Ces réductions d’effectifs s’inscrivaient dans la logique de passage de relai entre l’Armée hexagonale et les Forces Armées Maliennes et celles des Nations-Unies.

Le président Hollande annonçait ainsi que « l’opération Serval, qui avait permis au Mali de retrouver son unité, son intégrité territoriale est terminée dans la phase qui a été celle de l’affrontement et du combat ».

Le rôle de la France est désormais « de poursuivre le contre-terrorisme » dans le Mali, mais aussi au-delà : 3.000 militaires français doivent être impliqués, dans le nord du Niger et au Tchad la base de Niamey devrait accueillir « les principaux moyens de renseignements », tandis que celle de Ndjamena « reste la principale base aérienne ».

Ces soldats resteront « le temps qu’il faudra », sans « date limite », dans cette « bande sahélo-saharienne » qui est une « zone de dangers, de trafics en tous genres », selon Jean-Yves Le Drian, alors le ministre français de la Défense.

Barkhane intervient ainsi après Serval, une opération lancée un an et demi plus tôt pour bloquer l’avancée sur Bamako, de groupes terroristes venus du Nord du Mali.

Hinda Traoré

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Oh mon Dieu. aidez ces personnes handicapées dieu mon aide ces personnes sans yeux grand dieu aide ces personnes sans têtes sans yeux sans oreilles. responsables de ce pays où ils ont étudié les valeurs humaines? Vendez-vous toujours notre loi de propagande aux pays occidentaux? . est-ce que vous reconsidérez un peu les dirigeants africains. une Afrique où tout le monde ressemble au Mali où l’humanité existe de longues années avant que l’âne ne commence à nettoyer les pays occidentaux. L’Afrique n’a pas fait de guerres pour s’unir il n’y a pas eu de guerres solidaires que nous avons au Mali il n’y a pas eu de guerres pour parler la langue d’autres peuples. Avec la démocratie, la solidarité. Nous avons fait tout ça. ils disent la loi des femmes? Ils disent encore la loi homosexuelle. Ne comprenez-vous pas un peu ce qu’ils prévoient contre vous? D’abord, ils disent qu’ils ne veulent pas de la croissance de la population africaine où ils commencent tous à adopter des lois de propagande. À la fin, la planète où je vais regarder mes frères, mes frères et d’autres personnes qui conduisent n’est pas au courant, je n’avais jamais pensé que mes compatriotes du Mali tomberaient dans ce piège. Vous ne voyez pas les pays de chien? . Parce qu’ils ne savent pas que notre loi est unie à nos femmes, nos mères, nos soeurs, nous avons le droit de disposer d’une loi digne qui tienne compte des valeurs humaines. Ne leur accordez pas de valeur. Pourquoi ne leur montrez-vous pas que notre loi est internationale? Suivez-vous toujours les mains de ces personnes qui vous conduisent? Frères, veuillez comprendre un peu pour pouvoir préserver vos droits, vos valeurs, votre sécurité. le G 5 alors que la France est impliquée ne va nulle part. seulement des pertes de nos armées et une moindre connaissance de la tactique. Méfiez-vous des ennemis très difficiles de la Mauritanie, vous pouvez facilement les impliquer. Malienes, je vous en prie, nous ne parlons pas de politique pour le moment, nous ne défendons pas actuellement les politiciens, notre pays est occupé depuis huit ans avec la France sale. toutes les armées étrangères qui quittent la nôtre. tous les services techniques services sociaux services humanitaires soutenir la France avec les personnes sales quittant notre pays

  2. Je veux vous poser des questions》 Je ne sais pas qui est le coordinateur de cette page en France? Et pourquoi, quand j’écris, mon écriture n’inclut-elle pas ce qui se passe?

  3. quand on sait qu’un malien sur deux est complices des voyous djihadistes pour leur tranquilité et des avantages qu’ils peuvent en tirer ,qu’y a t’il a faire ?RINZ parle de la diaspora du Mali ,on peut dire avec ccertitude qu’elle vit beaucoup mieux que les maliens restés au pays !

  4. voir des infos sur ceux qui défendent le Mali est indispensable…
    Les Famas on sait qu’elles existent mais que font-elles ?..Nous savons qu’elles sont au sol et qu’elles font le boulot avec Barkhane ..et peut-être la MINUSMA..
    La Côte d’Ivoire avait publié en 2010 l’organigramme de son armée qui était un mille feuilles des différentes ethnies du territoire ..Comme cela chacun citoyen pouvait s’y retrouver
    Autre curiosité : Le Mali sait-il comment vit ses diasporas ? à commencer par la plus importante ?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here