Malgré les accords : Ambiance de « Far West » au nord du Mali

11

Après l’assassinat d’un notable Imouchagh dans la localité d’Intillit dans la région de Gao, les représailles ne se sont pas fait attendre. Pour répondre à l’agression, deux personnes issues de la communauté adverse(les Kel Essouk) seraient entre les mains des proches de la victime. Et pourtant, avec la signature du « pacte d’honneur » à Anéfis en octobre dernier par les différentes communautés locales, on croyait le nord à l’abri des violences intercommunautaires.

Mais rien n’est moins sûr, l’incident d’Intillit étant loin d’être le seul fait susceptible de remettre en cause le semblant de stabilité régnant dans le nord du Mali. Il est toujours impossible de se déplacer entre les villes du nord sans une escorte armée à cause des éléments armés qui sèment la terreur sans être inquiétés.

Mardi 24 novembre, un véhicule de la MINUSMA a heurté une mine ou un engin explosif dans la région de Tombouctou, l’explosion a entrainé la mort d’un membre du personnel civil de la Mission. L’incident est survenu à environ 25 kilomètres à l’Ouest de Tombouctou sur la route de Goundam. Le véhicule faisait partie d’un convoi logistique de la MINUSMA.

Cette attaque a durement choqué par le chef de la mission onusienne au Mali, Mongi Hamdi, qui s’est dit outré par cet incident tragique. «La MINUSMA ne se laissera pas intimider par ces attaques et demeure déterminée à soutenir le peuple et le gouvernement malien dans leurs efforts pour ramener une paix durable au pays», a-t-il déclaré.

La liberté de mouvement dont bénéficient les éléments armés des groupes armés fait partie des sources de l’insécurité ambiante qui empêche les populations de dormir. Les foires hebdomadaires sont devenues infréquentables, ce qui est un coup dur pour l’économie locale basée sur le commerce avec d’autres localités du pays.

En attendant le cantonnement et le désarmement des combattants, cette ambiance de « Far West » perdurera. Elle constitue d’ailleurs une aubaine pour les islamistes armés qui se sont infiltrés parmi les populations pour poursuivre leur combat contre l’Etat malien et les forces internationales présentes dans le nord du pays.

Le pire scénario est que le nord du Mali ne devienne de nouveau un pôle d’attraction pour les terroristes du monde entier. Les chefs des principaux mouvements islamistes actifs au Mali, probablement cachés dans cette zone du pays, continuent à collaborer ou à recruter des militants qui arrivent jusqu’à s’infiltrer dans la capitale afin de commettre des attentats.

En attendant le retour de l’Etat dans le nord, d’autres notables ou autres simples citoyens pourraient tomber sous les balles. Des représailles s’en suivront forcément, les populations n’ayant aucun recours à part la vendetta, la loi du talion.

Soumaila T. Diarra

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. Si réellement la France et la MINUSMA veule procéder à une séparation du Mali, elles sont priées de ne pas l’essayer. Les maliens n’accepteront jamais la dislocation de leur pays. Le far West n’existe pas au Mali. 😳 😳 😆 😆

  2. Le gouvernement malien est présent dans les régions du septentrion. La preuve en est que les portes des écoles sont ouvertes dans ces localités. Les services de l’Etat ont pris le chemin du septentrion. Arrêtez d’employer certaines expressions dans vos articles. L’expression far west est forte. 😯 😯 😯 😛 😛

  3. Les symboles de l’Etat sont présents à Kidal. Les enfants sont retournés à l’école. Les enfants sont les avenirs d’un pays. L’école est la ressource la plus rentable de toutes les ressources. Arrêtez vos mensonges, chers journalistes. Il n’y a pas de far west au nord. ❓ ❓ 💡 💡 💡

  4. Mon cher journaliste, l’Etat malien est déjà de retour dans le nord. Les institutions de ce pays ne sont toutes de retour. Mais l’essentiel est que la rentrée scolaire a été au rendez-vous cette année. Pour que vous soyez tranquille mettez-vous en tête que les groupes armés de la CMA et de la PLATE-FORME ont signé un accord pour que la paix soit de retour. 😀 😀 😛 😛 😛

  5. Le gouvernement doit prendre toutes les mesures pour que cette guerre de tribu cesse dans le nord. Ces combats e profitent pas notre pays. L’accord d’Alger ne doit plus être assujetti à des violations. Les leaders des clans en conflits sont priés de mettre un terme à ce litige. 👿 👿 👿 💡 💡

  6. Pour que cette situation de far west, comme vous le dites dans cet article cesse, il faut que nous nous unissions derrière les autorités en place pour lutter contre le terrorisme dans les localités du septentrion. Les critiques ne servent à absolument rien. ➡ ➡ 😛 😛

  7. Certes, la sécurité est une prérogative du pouvoir central. Mais dites-moi Mr Soumaïla, est-ce au pouvoir central d’aller sur le terrain pour combattre les bandits armés ? Il y a les forces de sécurité pour cela. Dire que le régime d’IBK est miné par la corruption et la mal gouvernance c’est de la pire diffamation. L’insécurité, si les maliens le connait, n’est pas dans notre pays. 😀 😀 😆 😆

  8. L’insécurité grandissante du Mali est le fruit de la mauvaise volonté de la CMA et du double jeu de la France sous couvert de la Communauté Internationale, la MINUSMA. Cette situation est tend à donner un gros coup de pied à la gouvernance d’IBK. Ce dernier qui est un patriote. Cela depuis qu’il est au gouvernement dans les années 1990. 💡 💡 😆 😆

  9. Un far West une situation d’Etat dans lequel le plus fort impose sa volonté au pauvre d’où le principe œil pour œil dent pour dent. Le Mali est loin de cela, Mr Soumaïla. L’insécurité qui triomphe au Mali actuellement est assimilable à la situation habituelle dans plusieurs pays de la sous-région. 😛 😛 😀 😀 😀

  10. Réfléchissez avant de parler Mr Traoré. L’insécurité galopante qui surgit dans le pays actuellement est le fruit de la mal gouvernance des régimes précédents. Car pour songer à une vie paisible dans la sécurité il faut bien s’armée contre toute éventualité. C’est cette idéologie qui manquait chez les prédécesseurs d’Ibrahim Boubacar Keïta. Plus précisément Alpha Oumar Konaré qui est allé jusqu’à signé un accord de non achat d’armes pendant dix ans, la flamme de la paix. 😛 😛 😀 😀

  11. Chahana, rien ne choque ce Mongi qui a laisse tout se faire par ces bandits. Pourquoi il n'arrive tjrs pas a contraindre ces bandits du MNLA de cantonner? Voila la seule question a laquelle il doit repondre………….

Comments are closed.