Nord du Mali : Cédé ou abandonné ?

57

Depuis la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation, le Nord du Mali n’a pas eu de répit à cause des attaques et autres braquages d’hommes armés. Qui sont souvent de terroristes ou de simples délinquants. Les populations, qui vivent impuissantes cette montée de la violence, ne savent plus à quel Saint se vouer. La peur, l’incertitude, et l’incompréhension font bon ménage dans une zone (le nord du Mali) quasi abandonnée par l’Etat et ses représentants. Conséquence ? Le septentrion malien est devenu une zone de non droit.

 A Issabéry, à 45 km de Goundam, trois bandits armés tendent une embuscade au premier adjoint du maire et un ressortissant de Toucabangou (chef de lieu de la commune). Les victimes sont dessaisies de leurs engins à deux roues. Malgré les supplications du premier adjoint, qui parle correctement le dialecte des assaillants, ceux-ci n’ont pas daigné leur retourner leurs biens. Elles se sont finalement résigner à accepter la perte des deux motos.

L’enlèvement s’est déroulé à moins de 10 km du détachement militaire de Bintagoungou. Mais, cette présence ne rassure pas les populations ou les villages situés aux alentours de Bintagoungou. Parce que tout simplement, on ne peut pas compter sur l’armée pour traquer des bandits dans ces localités.

Sachant déjà la réponse d’une plainte auprès des militaires de Bintagoungou, le premier adjoint a pris le risque d’aller protester dans une base rebelle à Koïgoumo, à 25 km de Goundam et à une quarantaine d’Issabéry. Il a été accueilli à bras ouverts par les combattants regroupés dans cette localité. Il expliqua ses déboires et exigea qu’on retrouve les motos enlevées. Le commandant de la zone donna des instructions pour retrouver le même jour et jours suivants les deux motos. Elles ont été récupérées et remises à leurs propriétaires par une patrouille des combattants de Koïgoumo.

Conséquences : les populations d’Issabéry et autres localités environnantes sont très satisfaites de cette attitude positive d’anciens rebelles. Qui viennent par cette action occuper un terrain abandonné ( ?) par l’Etat et ses démembrements. Un abandon qui aurait provoqué la multiplication du banditisme résiduel avec le cortège d’enlèvements de motos et de braquage de forains.

Où est donc l’Etat ?

Issabéry n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Les populations du Nord du Mali, notamment des régions de Kidal, Gao et Tombouctou, souffrent aujourd’hui le martyr. Elles ne s’expliquent pas le comportement des pouvoirs publics. Qui ne donnent aucun signe apparent d’espoir d’un retour éventuel dans le septentrion. Les populations s’interrogent également sur l’attitude du gouvernement depuis la signature de l’accord de paix.

Comment expliquer que Kidal est toujours aux mains du Mnla et ses alliés sans que l’Etat n’exige un calendrier pour la reprise de cette ville et de toute sa région ? Est-ce que cette localité et même les deux autres régions (Tombouctou et Gao) font l’objet de deal entre le gouvernement et les groupes armés du nord ? Le cas d’Issabéry et la gestion de ce dossier par les mouvements armés interpellent chaque malien, mais en premier lieu le chef de l’Etat. Dans un pays où il y a une armée nationale, ce serait une aberration qu’un groupe de combattant garantisse la sécurité des populations.

Aujourd’hui, dans le septentrion, l’Etat ne joue plus les premiers rôles. Ceux-ci sont cédés ou abandonnés ( ?) à des groupes armés ou à aux forces internationales. Qui se contentent d’accompagner les uns et les autres dans les missions de sécurisation. Les forces de la Minusma ne protègent pas les populations du nord comme elles sont censées le faire.

Quant à l’armée malienne, elle est toujours cantonnée en ville et dans les villages comme Bintagoungou où elle est incapable de poursuivre de simples coupeurs de route. D’ailleurs, cela n’est que la partie visible de l’iceberg. Depuis, la signature de l’accord (15 mai et 20 juin 2015), les populations attendent impatiemment le retour de l’administration, du corps enseignant et du personnel de la santé.

Mais cette longue attente continue de faire douter les populations sur la volonté des pouvoirs publics de (ré) occuper le nord du Mali. Pour l’instant, aucun acte concret n’est posé dans ce sens. Et ce n’est pas un hasard, si celles-ci (les populations) commencent à se retourner vers les groupes armés pour venir à leur secours et les protéger contre les bandits armés et autres terroristes.

Idrissa Maïga

PARTAGER

57 COMMENTAIRES

  1. La Paix, la Paix rien d’autre que la paix, notre volonté à nous tous est la paix au Mali.
    Vive la paix.

  2. La paix est notre volonté à nous tous.
    Vive la paix et la réconciliation.
    Vive le gouvernement malien qui se soucis de la volonté de sa population qui est la paix et la réconciliation.

  3. Nous souhaitons le retour à la paix et nous avons de la chance d’avoir un gouvernement qui lutte envers ce sens.

  4. Aucun accord n’est parfait mais cet accord, je l’ai dit plusieurs fois, constitue une très bonne base pour faire la paix, traiter des questions de fond qui ont entraîné des difficultés au nord de notre pays, restructurer notre appareil sécuritaire et créer ainsi les fondements d’un Etat de nouveau en mesure de faire face à ses obligations.
    Si on l’applique dans la lettre mais surtout dans l’esprit, avec bonne foi, il y a de bonnes chances que le Mali retrouve de nouveau de bons espoirs vers demain.

  5. Le comité de suivi de l’accord s’est réuni plusieurs fois et a pu adopter son règlement intérieur. Espérons qu’à partir de là, on pourra engager des mesures urgentes sur les plans sécuritaires (cantonnement, désarmement…), humanitaires et de réconciliation (retour des réfugiés notamment) ainsi que les actions de développement.

  6. Tout le monde n’a pas intérêt à la paix, notamment les terroristes et les trafiquants de drogue qui feront tout pour que l’accord ne puisse pas être correctement appliqué et que les Maliens ne se réconcilient pas car cela signifierait la fin de leur quiétude et de leurs activités illicites et destructrices pour notre pays et le Sahel. L’accord ne sera jamais en danger si les Maliens se donnent la main pour faire halte à ces vendeurs de morts.

  7. On fait la paix pour nous et pour la nation, comment est-ce que cette paix peut-elle connaitre des traines ?
    Suivons les décisions du gouvernement et disons-nous que tous ce que nous faisons c’est pour le Mali.

  8. Nous sommes conscients de la bonne volonté du gouvernement pour le retour de la paix au Mali. La paix est un comportement, nous devons jouer ce comportement pour l’intérêt de la nation sans chercher quelque chose d’autre comme récompense.

  9. Les processus pour la paix et la réconciliation ne dépend toujours que de nous, il faut qu’on se dit que nous sommes prêt pour le MALI, sans aucune arrière-pensée.
    Comme le dit le président de la république lors de la signature de l’accord de paix du 20 juin à Bamako, “il n’y a pas de plus beau que le retour de la paix et de la réconciliation au Mali “.
    Donnons-nous la main pour faire la paix…

  10. Le gouvernement n’a jamais manqué à ses engagements, nous sommes conscient que des ennemis de ce pays qui se disent en accord avec le Mali rendent toujours difficile la mise en œuvre de la paix au Mali.
    Mais nous devons nous dire que cette paix ne viendra que de nous-même, que c’est de nos comportement, de nos façons de voir les choses et de nos façons de nous aimer entre nous.
    Nous avons tous dit la paix et rien que la paix nous satisfait.
    Vive la paix…

  11. Certes, depuis la signature de l’accord le 20 Juin, les attaques sont perpétrées dans de différents recoins du pays. Les ennemis de notre pays essaient d’intimidé le régime en place en faisant régner la terreur. C’est dans le seul but de apporté atteinte à la crédibilité de l’accord signé le 20 Juin. Vue la crédibilité et l’avantage de l’accord de paix des groupes armés tentent de faire échoué les processus de paix. J’incite IBK et son gouvernement à ne pas céder à la menace. Et aussi surtout la population, elle doit tenir d’un grand soutien derrière le régime en place et doit aussi être le complice de la des force de sécurité car la sécurité de nous et de notre bien est l’affaire de tous et sans exception. Comme l’a dit si bien le Président en place ” le Mali d’abord”.

  12. Tu as raison quel que soit tous cela l’accord de paix et de la réconciliation ne doit pas être annulé car c’est le but des différentes attaques. Ils veulent coûte que coûte faire échouer cet accord. La population et l’Etat malien ne doit pas céder aux menaces.

  13. Comme on le si bien ne mélangeons pas « le chien au chat ». Certes l’insécurité est de plus en plus grandissante malgré les différentes mesures prise par le régime en place, des bandits armés sont différents des terroristes. Et malgré cela l’accord ne peut pas être compromit.

  14. Tous ces attaques sont perpétré dans le seul but d’intimidé l’Etat et sa population, c’est pour déstabiliser le pays et tirer profit de la situation. Les malfaiteurs veulent mettre en cause et même faire annuler l’accord signé le 15 Mai et le 20 juin. Le gouvernement met tous en n’œuvre pour mettre fin à ces actes ignobles. Restons mobilisé derrière notre armée et l’Etat.

  15. La paix sur le papier n’est pas forcement la paix sur le terrain. Certes, IBK et son gouvernement sont conscients de cela, mais l’accord la mise en application rencontre des difficultés ardentes mais pas insurmontables.

  16. La paix sur le papier n’est pas forcement la paix sur le terrain. Certes, IBK et son gouvernement sont conscients de cela, mais l’accord la mise en application rencontre des difficultés ardentes mais pas insurmontables.

  17. @Broulayi……………………salut kamarad ! J’ai déjà voté Philippot au premier tour et ne compte pas me défausser au deuxième tour . J’en ai marre de tous ces vieux politicards pourris qui s’accrochent à leurs chaises comme une araignée à sa toile . La place est si bonne que comme Molière autrefois ils revent tous de mourir sur scène :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: j’aurais bien voté pour la petite Marion qui est mignonne à souhait en plus d’etre particulièrement intelligente 😛 😛 😛 😛 concernant mon ex , depuis juillet elle me fout la paix c’est l’essentiel . Et puis elle est française et depuis 2 ans fonctionnaire . Si je n’ai pas cherché a la foutre dans la merde c’est surtout à cause de la gosse qu’elle devra élever vu la différence d’age entre nous . La gamine m’a fait rire lors des attentats de Paris le 13 novembre , comme sa mère est musulmane elle m’a dit ” ben alors maman c’est une islamiste ? ”

    Autrement pour ton commentaire sur le développement du Nord je suis à 100% de ton avis . Il suffit d’avoir vu des reportages faits en hélicoptères par l’armée française . Il y a surtout de la caillasse ,beaucoup plus que de sable ,autrement dit rien a en tirer 🙄 🙄 🙄 🙄

  18. Certes, l’insécurité de toute sorte persiste dans le septentrion malien. Le septentrion malien n’est pas entièrement à la disposition du gouvernement. Les bandits armées et les terroristes tous attaques à tour de rôle. Le gouvernement malien met tout ce qui est en son pouvoir pour trouver très vite une solution favorable dans la crise du septentrion malien

  19. Le Mali ne cédera jamais le nord aux groupes armées malveillants. L'accord de paix est la preuve de cela, Kidal restera pour le Mali. Les groupes armées sème la terreur dans le seul cadre de porter atteinte à la véracité de l'accord de paix.

  20. Ibrahim Boubacar Keïta a tout mis en n’œuvre pour que cet accord puisse aboutir. Les différents belligérants doivent faire preuve de bonne foi et de responsabilité et respecter leurs engagements. Tous les acteurs sont appelés à donner le meilleur d’eux même pour que cette quête de la paix puisse aboutir.

  21. Je pense que la paix dans le septentrion malien ne doit pas être un vain mot mais plutôt un comportement. Il est plus que temps que les séparatistes activistes dans le nord Mali n’œuvrent dans le seul but de faire régner la paix et la réconciliation dans le nord.

  22. La paix n’a pas de prix, déjà que la Commission vérité, justice et réconciliation est en place je pense que petit à petit les choses rentreront dans l’ordre. Il y’a une feuille de route pour la mise en œuvre de l’accord, on ne peut pas brûler les étapes, il faut savoir cela aussi.

  23. Il faut nous laisser avancer avec votre pessimisme. Déjà l’accord a été signé, les hostilités ont pris fin, les groupes armés ont tous laisser les armes et qu’est que vous voulez de plus. Le retour des administrations se feront bientôt parce qu’il y’a un accord qui contient des engagements et donc il faut que ces engagement soient respectés par toutes les parties signataires de l’accord. Vive l’accord d’Alger et vive le Mali uni !

  24. Oui l’espoir est permis, parce que déjà que les groupes armés décident de se réunir pour parler de la paix, ce geste est vraiment un grand coup d’espoir pour la stabilité du pays.

  25. Même tout récemment le comité de suivi et le ministre de la réconciliation nationale ont procédé à l’élaboration d’un programme pour la sensibilisation des nordistes et les autres membres des groupes armés sur terrain, c’est fait lors d’une réunion à de maintien de la paix ALIOUNE BEYE . Un travail qui sera fait par les chefs des groupes armés même. Ce monsieur est un pessimiste, il n’a raconté que des conneries. Le gouvernement a fait son mieux.

  26. Monsieur le journaliste même quant on prend la fin des hostilités seulement cela est une très grande chose. Il faut voir combien de vies humaines ont été épargnées, combien de perte économique a été évitée. Il ne faut pas vous cacher derrière le pseudos journaliste pour semer du désordre.

  27. Ce sont les ennemis de la paix qui cherchent à saboter l'accord d'Alger. Parce que la stabilité au nord ne les arrange pas. Dans la stabilité leurs affaires de drogues ne fonctionneront plus raison pour laquelle, ils font tout pour que cela ne réussisse pas. Vive la paix au Mali uni !!!!

  28. Monsieur soit tranquille déjà le 15 Décembre prochain la communauté internationale va procéder au cantonnement des groupes armés. Il faut éviter la polémique encore sur ce sujet, déjà les choses avancent. Vive la paix au Mali !!!

  29. Monsieur Maïga l’Etat joue toujours ses premiers rôles dans les régions du septentrion malien. D’ailleurs les écoles ont ouvert leur porte partout au Nord, même à Kidal. Croyez-vous que les groupes rebelles gèrent les administrations de ces localités? Non, je ne le pense pas. Les autorités maliennes sont les seules maîtresses de cette partie. 💡 💡 👿 👿 👿 😀 😀 😀

  30. Même tout récemment lors d’une conférence de presse sur la sécurité au Sénégal le ministre français JEAN YVES LE DRYAN a affirmé la présence des soldats maliens à KIDA. Il ne faut pas oublier aussi que l’accord s’applique étape par étape. Ce qui fait que jusqu’à présent nous ne sommes pas à KIDAL.

  31. Monsieur ces attaques sont perpétrées par les égoïstes qui ne veulent pas que l’accord d’Alger réussisse. L’essentiel était la signature d’un accord de paix entre les fils du Mali et cela a été faite donc gardons l’espoir.

  32. Le Mali est un Etat unitaire. L’accord d’Alger pour la paix et la réconciliation nationale est clair sur les caractéristiques de notre Etat, à savoir l’intégrité territoriale, la laïcité, le caractère unitaire de l’Etat, j’en passe. Ce n’est pas parce que le MNLA s’auto-déclare, comme il l’a toujours fait d’ailleurs, propriétaire de cette localité qu’on doit douter de son appartenance à l’Etat malien. ➡ ➡ ➡ ➡

  33. Je ne doute pas une seule seconde de la compétence et de la bravoure de ces autorités. La crise de 2012 est à la base de tout ces trucs. Laissez-moi vous dire que nos autorités n’ont pas une fois rester indifférentes face à nos problèmes. On ne doit pas les payer de la sorte. 😛 😛 😀 😀 😀

  34. Cette analyse n’a absolument aucune raison pour pouvoir me changer d’idée. Je vous demande aussi de faire que les compatriotes ne soient influencés par cet article bidon pour le bien de tous. Le Mali est un et inséparable. ❓ ❓ ❓ 👿 👿

  35. Monsieur éviter de raconter des sottises, l’Etat est entrain de tout faire pour que le nord soit en parfaite sécurité. Déjà que les écoles sont ouvertes et les enfants ont repris les chemins de l’écoles qu’est qu’il y’a les choses avancent non.

  36. C’est vraiment lamentable pour une nation d’avoir toujours à faire à des journalistes sana aucune culture journalistique. Si réellement la région de Kidal n’était pas jusqu’à présent au Mali, on allait le savoir. Rien ne prouve que le Mali a perdu les trois régions du nord. 😀 😀 😯 😯

  37. Le gouvernement malien est présent dans les régions du septentrion. La preuve en est que les portes des écoles sont ouvertes dans cette localité. Les services de l’Etat ont pris le chemin du nord. 😯 😯 😛 😛 😛

  38. La région de Kidal est inséparable du Mali. Ce n’est pas parce que la crise a fait que les agents de l’Etat ont quitté les lieux qu’on peut se permettre de dire que cette localité a été perdue. Non, le Mali est un, de Kayes à Kidal. On n’a pas à se soucier de Tombouctou et Gao. 😀 😀 😛 😛 😛

  39. Les symboles de l’Etat sont présents à Kidal. Les enfants sont retournés à l’école. Les enfants sont les avenirs d’un pays. L’école est la ressource la plus rentable de toutes les ressources. Arrêtez vos mensonges, chers journalistes.

  40. Kidal, c’est le Mali.
    Gao, c’est le Mali.
    Tombouctou, c’est le Mali.
    L’application de l’accord d’Alger pour la paix et la réconciliation donnera raison à mes dires. 😯 😯 😀 😀 😀

  41. Monsieur le journaliste, laissez-moi vous informer que les services de l'Etat sont de rétour dans le septentrion malien. Le plus important est que l'Etat malien a commencé a intégré la région de Kidal, la ville la plus rebelle. Il ne reste plus que la mise en oeuvre de l'accord.

  42. Kidal ainsi que les deux autres régions du septentrion sont et resteront des parties du Mali, cher président. Ibrahim Boubacar Keïta a tout dit aux maliens. Ce n’est pas parce que les services maliens sont peu dans la région qu’on doit douter de son appartenance à notre pays. 😯 😯 😀 😀 😀

  43. Qu’on arrête de nous rabâcher les oreilles avec le développement du Nord… le développement du Nord… :mrgreen:

    Aucun désert du monde n’est développé… Antarctique… Chihuahua… Atacama… Libyque… Arabique… Namibe… Patagonie… Colorado… tout est vide. Les petits trafics illicites … contrebande… convois de dogues… y sont généralement tolérés pour la paix sociale… 😉

    En revanche, les lieux de vie et d’activité comme Gao, Tombouctou, Kidal, Ansongo, Taoudenif, Anefis… Gourma Rharous… etc… méritent qu’on y “transporte” le développement en améliorant les conditions de vie des populations. 😀

    Toutefois, la mafia des nordistes, confortablement installée à Bamako dans les administrations, doit arrêter de détourner les milliards que le Mali consacre aux infrastructures du nord. Ces crétins n’ont aucune pitié pour leurs compatriotes. :mrgreen:

    Mais si tu dis ça… Tiken Jah Fakoly va chanter… “”o ti ka koumafo ta yé… o ti ka koumafo ta yé”. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  44. Les journalistes maliens ne lasseront jamais de vouloir créer une sorte de tension entre le gouvernement et la population tous les jours !!! Ce qui m’étonne le plus, est qu’ils font cela sans raison valable !!

  45. Nous avons confiance au retour de la paix et de la sécurité dans les trois régions du nord MALI, et ça se fera quoi qu’il arrive !!! Mais il nous faut juste être patient et solidaire envers nos autorités pour leur faciliter la tâche !!!

  46. Ces journalistes de merde nous portent la poissent à chaque fois, nous ne pouvons jamais être tranquille dans ce pays !!! Tous les maliens cherchent une porte de sortie, pourquoi voulez-vous faire perdre espoir aux gens ?

  47. La stabilité dans ces différentes régions se fera, mais je ne peux pas dire sans problème car nous savons tous comment est la tendance dans ces régions, et aussi face à quels problèmes le président et son gouvernement doivent faire face pour le retour de la stabilité !!!

  48. Monsieur le journaliste, vous croyez impressionner les gens peut-être avec ces informations venues du grand marché, là où on dit tout et n’importe quoi à la fois !!! Vous rêvez en plein midi !!!

  49. La sécurité des populations des régions du nord-MALI sera assurer, mais on ne peut pas sortir d’une crise qui a durée plus de 20ans et crier pour la stabilité le jour d’après, cela n’est pas possible, il faut du temps pour cela Monsieur !!!

  50. Il faut savoir aussi que la sécurité d’une localité qui vaut trois fois la France ne peut pas être garantit en un clin d’œil, c’est un long processus et il faut du temps au président de la république et son gouvernement pour toucher toutes les zones !!!

  51. Le président de la république est en train de tout mettre en œuvre pour assurer la sécurité des populations des différentes localités, et pour lutter contre le banditisme dans les régions du nord !!!

  52. Le région au nord du mali sont à la fois cédées et abandonnées par les régimes qui se sont succédés. Cette situation a commencé depuis le 19 novembre 1968 jusqu’ à décembre 2015.
    Allez y réfléchir!

  53. L’effort déployé par le président de la république et son gouvernement n’est pas négligeable dans cette situation, il faut reconnaitre qu’ils se donnent à fond pour améliorer les conditions de vie et la sécurité des populations dans ces différentes localité !!!

  54. La paix et la réconciliation est un long processus qui nécessite plusieurs mois voir plusieurs années pour qu’elles soient dans les rang de la stabilité !!! Et il faut reconnaitre que le cas de notre pays est plus compliqué qu’on ne le pense !!!

  55. vous avez encore de la chance que plus d’un millier de la force Barkane soit encore a patrouiller au Nord à la recherche de djihadistes ,sinon ces derniers seraient tous entrain de trainer dans les rue de Bamako ,a vouloir faire sauter d’autres hotels ,des casernes ,des ministères , des marchés etc………Le gros IBK au lieu d’essayer de gouverner préfére aller se faire applaudir à Ségou 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 mais il n’ose pas pousser sa visite jusqu’à Macina ,çà doit etre trop chaud pour lui là bas 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    • Faux… Archi faux ! … nos forces de défense et de sécurité, nos Forces Spéciales sont aujourd’hui les mieux entraînées de l’Afrique. Elles montent en puissance… 😀 … Nous sommes fiers de notre armée nationale ! 😀 😀 😀

      Quant à toi… je te déconseille d’aller tenir la permanence au QG de tes candidats FN de la famille Phillipot à Metz… Ton ex sera virée, et ta fille ne mangera plus à la cantine… :mrgreen:

  56. Depuis L’arrivee de ce soulard d’IBK le pouvoir qui etait vacillant est completement a terre….

Comments are closed.