Nord du Mali : L’ONU, victime de plusieurs attaques

0
Mali: visite du chef d'Etat-major de la Minusma à Kidal

Déployée au nord du Mali en juillet 2013, la force onusienne qui compte plus de 12.000 soldats et personnel civil, a été la cible de plusieurs attaques terroristes.

La dernière attaque date du jeudi 21 janvier 2016 ou deux obus de mortiers sont tombés à proximité du camp de la Mission de l’ONU à Aguelhok sans faire de victimes. Plus tôt dans la journée, un véhicule de la Mission participant à un convoi logistique a heurté un engin explosif sur l’axe Ménaka-Ansongo (toujours au Nord). L’explosion a endommagé le véhicule sans faire de blessés. Le site a été sécurisé et deux personnes suspectées d’avoir un lien avec l’incident ont été arrêtées.

Ces derniers mois, la Mission onusienne a été la cible de plusieurs attaques terroristes dans la partie nord du Mali. Le 14 décembre, sept roquettes se sont abattues à proximité d’un camp de la Mission à Gao (environ 1.200 km de Bamako), sans faire de victime et de dégâts matériels. Le 28 novembre toutefois, deux Casques bleus et un civil de la Mission ont été tués par plusieurs tirs de roquettes tombés sur leur camp à Kidal, dans le nord du pays, à 1.542 km de Bamako. La liste n’est pas exhaustive.

Soulignons que ces groupes se sont introduits au nord du Mali suite la confusion qui a résulté de rébellion du Mouvement national de la libération de l’Azawad(MNLA). Ces groupes jihadistes, liés pour certains à Al-Qaïda, qui se sont installés dans cette partie du pays et n’hésitent pas à s’en prendre aux forces maliennes et onusiennes. Malgré qu’ils ont été en grande partie chassés à la suite d’une intervention militaire internationale, de la France en particulier, subsistent encore dans certaines zones du Nord, à Kidal ou Gao notamment.

Agmour

PARTAGER