Nord-Mali, avion présidentiel : La diplomatie du secret

61
Sortie de crise : Réunion stratégique entre la Minusma, la CMA et la Plateforme pro-Bamako

Pris dans les tourbillons du forum de Kidal, le gouvernement a longuement tourné en rond, il n’a échappé au naufrage qu’en changeant brutalement de cap, en jetant par-dessus bord toute participation. Quelque chose malgré tout surnage : la diplomatie du secret est bien commode pour masquer la diplomatie du verbe. S’ouvre dès lors l’ère du bricolage du style  « il n’a jamais été question d’une participation du Premier ministre au forum de Kidal »

En fait, le gouvernement voyait dans le forum une planche de salut. Comme une personne menacée de noyade s’agrippe à son sauveur au risque de le faire perdre, il s’était au départ convaincu que tout sera réglé  et qu’on pourra chanter les louanges à la paix, chasser l’inquiétude des cœurs quant au retard accusé dans le processus de paix. D’où sa promptitude à endosser la tunique de l’unique bailleur de fonds. Quitte à entrer dans la forteresse du report après que des questions soient restées sans réponses dans le déroulé de l’événement.  La Plate-forme a suivi, la Coordination des mouvements de l’Azawad  (CMA) s’est fendue de l’argument massue qu’elle ne peut plus faire machine arrière, l’essentiel  de ses invités étant déjà sur place.

A peine a-t-on fini de clore cette controverse que s’est ouverte une guerre de chiffres. La CMA aurait indiqué avoir empoché 100 millions de F CFA. La Plate-forme n’aurait rien brouté. Question : quelle direction aurait pris le reliquat des 400 voire des 500 millions de F CFA qu’on évoque tant dans les salons feutrés et les colonnes des journaux ? Le gouvernement s’est muré dans un silence coupable. En vérité, il s’est toujours peu soucié des citoyens obligés d’utiliser d’autres canaux de communication – les médias internationaux qui sont bien tuyautés -pour savoir ce qui se passe chez eux.

On l’a régulièrement vérifié lors de l’opération Serval au Mali et l’intervention de la Mission des Nations-Unies dans notre pays. Les Maliens ont beau tendu l’oreille, la radio nationale et la télévision d’Etat ne pipaient mot des nombreuses embuscades  tendues aux Forces armées maliennes et les attaques perpétrées contre des camps militaires et des populations civiles. A force d’essuyer de vertes critiques, le gouvernement a essayé de rectifier le tir en enjoignant au ministère de la Défense et des Anciens combattants de pondre des communiqués sanctionnant les attaques ennemies. Pendant que le numéro un français François Hollande ne ratait pas la moindre occasion de capturer aux micros et devant les cameras de nos confrères la situation sur le terrain au Mali.

On peut multiplier à souhait les exemples tendant à confirmer le mépris qu’affiche le gouvernement vis-à-vis des populations. Tenez ! Le prix d’achat de l’avion de commandement, objet de toutes les supputations, conserve encore une place de choix dans l’immense galerie de surfacturations. Peut-être l’on ne saura jamais les prix  réels de livraison des 1.000 tracteurs – en fonction de leur puissance – aux paysans. Ici encore, le devoir de rendre compte se noie dans la diplomatie du secret.

On comprend à présent aisément la chute du président de la République dans les sondages d’opinion : 58%  ne croient plus qu’IBK est l’homme de la situation. Tant les affaires de corruption à répétition, l’insécurité grandissante dans les villes et campagnes et son train de vie dispendieux ont déteint sur son image. IBK croule dans les sondages, sans assurance de rebondir au plus vite : le redémarrage de l’économie tarde à se concrétiser, le chômage monte en flèche et le retour de la paix au Septentrion marque le pas.

Georges François Traoré

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

61 COMMENTAIRES

  1. Avec le projet de loi qui permet l’installation des autorités intermédiaires l’administration malienne sera représentée sur toute l’étendue du territoire malien cela fait un grand par vers la réconciliation nationale et le retour de la paix le président voit très loin.

  2. il faut revoir tes sondages car le président IBK est à la hauteur. nous les maliens avons mis notre confiance avec 77% des voix et ce n’est pas en deux ans de gestions que l’on dira qu’il est mauvais .

  3. Faire de ton ennemie un ami pour pouvoir le vaincre, la violence n’est pas totalement une solution mais le dernier recours. Je pense que le gouvernement joue bien son jeu pour conquérir le nord par le dialogue. Courage à vous monsieur le Président.

  4. si les ex-rebelles jouaient normalement leur partition pour un retour d’une paix durable déjà nous malien était sur le chemin du développement. mais nous leur faisons confiance pour une fois que avec ce forum de Kidal il vont faire de leur mieux.

  5. IBK est et reste l’homme de la situation pour le mali. nous devons croire à ce monsieur car il a une bonne politique et à lui seule il ne pourra sans son peuple. le président a la volonté de bâtir le mali et cette volonté se sent dans les prises de décisions et les actions mené.

  6. le retour de la paix est une question de temps avec l’engagement du Président IBK dans le processus de paix. nous croyons à un retour définitif de la paix. nous peuple malien vous soutienne.

  7. Si ce forum est une suit logique des accords d’Anéfis,c’est qu’elle est sensée contribuer à ramener la paix dans notre pays.
    Dans ce cas,moi je pense que le gouvernement a bien de ne pas forcer sa participation à ce forum au risque de gâter les choses.

  8. Nous sommes à période sensible de la recherche de la paix pour notre pays.
    Si la présence du premier ministre était susceptible de mettre la paix en danger moi je pense qu’il a bienfait de renoncer à prendre part à ce forum.
    Mais ceux qui ne voient pas les choses de cette manière peuvent bien continuer à parler…

  9. Moi je pense que le gouvernement ne s’est pas du tout fait avoir par la CMA.
    En effet nous savons tous que la paix n’a pas de prix pour un pays comme le nôtre qui a connu la guerre.
    Alors,ne cherchons pas à faire de polémique autour de la somme décaissée par le gouvernement pour que nous ayons une paix durable.

  10. Je pense que les moments moment qui ont poussé n’est pas plus important que ce que ce forum peut nous apporter comme passerelle pour aller à la paix.
    Alors,évitons créer les polémiques inutiles sur ce sujet.

  11. C’est une mise en scène des opposants qui cherchent toujours à rendre le pouvoir d’IBK beaucoup plus difficile.Ils utilisent ces journalistes sans dignité pour faire leurs sales bésognes

  12. Je pense qu’il faut arrêter de se jeter mutuellement la faute.Il faut plutôt trouver des mesures pour faire avancer le processus de paix qui traîne.C’est plus raisonnable à mon avis.

  13. Le gouvernement malien n’a pas participé au forum de Kidal mais suit de très près le déroulement de ces assises.Je pense que le gouvernement malien est très responsable.Nous avons donc confiance à notre gouvernement et le soutenons.

  14. Les raisons pour lesquelles le gouvernement malien n’a pas participé au forum de Kidal sont pas très importantes actuellement. Je pense que ce qui importe c’est de trouver les solutions pour que tous les points de divergence soit clarifier pour qu’on aille à la paix.

  15. Je pense que les raisons évoquées par l’une ou l’autre partie n’ont plus d’importance.Il faut ensemble chercher les voies et moyens pour qu’on sorte définitivement de cette crise.

  16. Je pense que les raisons évoquées par le gouvernement malien quant à son absence au forum de kidal sont très valables.Il faut donc le comprendre ainsi.

  17. Les raisons avancées par la gouvernement pour son absence à kidal pour prendre part au forum me semble très raisonnable.Il faut que le drapeau malien soit à kidal avant que les officiels maliens s’y rendent.

  18. peu importe la somme investie par le gouvernement pour le forum de Kidal car pour le retour de la paix est un souci pour ce gouvernement qui ne cesse de faire des efforts pour un mali réconcilié et unifié. personne n’a été manipulé par les ex-rebelles qui eux aussi on compris qu’il faut aller à la paix.

  19. Pour le forum de Kidal il n’était pas question de la participation du chef du gouvernement mais du retour de la paix en application des accords d’Alger. Notre gouvernement oeuvre pour le retour de la paix et la réconciliation nationale. nous le peuple malien devons les soutenir

  20. La population Malienne sait réellement qu’IBK est l’homme de la situation, un homme de parole un vrai patriote, un reflet de la paix et de bonheur.
    Depuis son arrivé au pouvoir, l’économie du Mali est en train d’accéléré a haut niveau.

  21. Certes le forum n'est été comme prévue, car elle n'a pas répondue à toute la crédibilité qui lui a été accordé, mais le gouvernement malien a fait de son mieux. La population malienne doit être fier du gouvernement qui a mis en œuvre pour que ce forum à Kidal dans le cadre de la concertation entre les tribus et peuple du septentrion malien soit soit un succès.

  22. Certes le forum n'est été comme prévue, car elle n'a pas répondue à toute la crédibilité qui lui a été accordé, mais le gouvernement malien a fait de son mieux. La population malienne doit être fier du gouvernement qui a mis en œuvre pour que ce forum à Kidal dans le cadre de la concertation entre les tribus et peuple du septentrion malien soit soit un succès.

  23. La situation du nord Mali est inquiétant la population devrait se donnée la main pour lutter contre l’insécurité’ du nord Mali.

  24. Il en train de réaliser les rêves des Maliens, car tous ceux qu’il dit sont en train de réalisé, depuis son arrivé, le Mali a vécu une paix durable et une atmosphère pure, mais malgré tout cela certains cherchent à rendre la situation plus difficile. Il se sacrifie pour le bonheur des Maliens.

  25. Il est venu au pouvoir à peine 20 ans, il a réussi a signé la paix entre le gouvernement Malien et la CMA. Cet accord permet de garantir la paix et sécurité dans tout le territoire national.

  26. Je suis d’accord le gouvernement malien ne peut mettre le pied à Kidal, avec le drapeau de la rébellion qui flotte au déçu de la région. Kidal est et reste toujours pour le Mali alors le gouvernement malien ne pourra partir à Kidal avec la présence d’un drapeau inconnu sur sa région.

  27. Pauvre journaliste, le président de la république est un homme de parole, un vrai patriote, tous les promesses tenus par IBK sont entrain de réalisé, le premier objectif de président de la république était de maintenir la paix et la sécurité dans le pays.

  28. Nos remerciements vont toujours envers le Président de la république et son gouvernement pour les efforts qu’ils ont fournis pour la paix et la réconciliation au Mali

  29. La CMA est en train simplement chercher un justificatif à son mauvais comportement. Le gouvernement malien a donné la somme de 200 millions comme convenus à la CMA pour l’organisation de ce forum qui a presse qu’été un échec.

  30. Le gouvernement malien a très bien fait de ne pas donner la somme convenu à ces traitres. Si la CMA avait été de bonne foi avec le gouvernement, alors le gouvernement serait obligé de financé le reste de l’organisation du forum. Malgré que le gouvernement n’a pas participé en plus il a pris le train en marche. Le gouvernement ne peut financer un forum qui est plein de obscurité.

  31. la garantie de la sécurité du nord et la sauvegarde de l’unité nationale. On pense réellement que la paix triomphera au nord Mali.

  32. La somme décaissée n’est pas importante c’est la bonne foi de tous les acteurs à vouloir aller vers la paix et la réconciliation qui compte le plus. La paix n’est pas de prix, le problème d’argent ne doit constituer de problème dans cette affaire de forum.

  33. A cet effet L’autorité malienne doit tout faire pour trouver une solution à cette partition de la population du nord. IL faut réunir tous les groupes et les localiser tous pour trouver une solution aux problèmes.

  34. C’est faux et archi faux, la CMA a eu plus de 200 millions pour l’organisation du forum. Ils ont fait preuve de mauvais fois et elles a simplement jeter toute la faute sur le gouvernement malien. La CMA est en train d’abuser la clémence du gouvernement malien.

  35. Vue le désagrément dont la visite de Moussa Mara a fait, il est tout à fait primordiale que le PM Modibo Sibidé attend la progression de acteur de paix pour que les plus haute autorités malienne puisse rentrer enfin à Kidal et les mesure de sécurité ne sont pas tellement à la limite des attentes.

  36. Ce sont les détracteurs qui ont trompé l’opinion publique en faisant croire que le PM Modibo Keita avait décidé de se rendre à Kidal lors du forum ce qui est tout à fait faux. Le PM Modibo Keita n’à jamais évoquer la question de se rendre à Kidal. Pour le moment le PM ne peut se rendre à Kidal pour risque de ne pas créer des embrouilles à la mise en œuvre de l’accord de paix.

  37. De toutes les façons la paix définitive est signée et plus de guerre civile ou de rébellion.
    VIVE LE MALI UNIFIE ET PAISIBLE !!!

  38. Tu as raison, depuis lors de l’entretien entre le gouvernement, la CMA, la plateforme et l’opposition, il n’y avait pas été évoqué que le PM se rendra à Kidal. L’accord de paix doit atteint un certain niveau pour que les autorités et la FAMA puisse se rendre à Kidal.

  39. Certes le gouvernement ne sera point là-bas, le Premier ministre n’était pas à Kidal, mais le gouvernement a suivi l’organisation du Forum. L’Absence du gouvernement ne signifie aucunement l’incapacité du gouvernement malien, c’est pour la bonne mise en œuvre de l’accord de paix et de réconciliation.

  40. On ne doit pas vraiment en vouloir au président de la république de ne pas avoir communiqué sur l’opération serval. Cela ne représente en rien un mépris pour la population. Le président français qui s’exhibait à tout moment ne voulait que faire la promotion de ses troupes et se donner de l’importance. Est-ce facile de venir toujours à la télévision d’état pour dire que nous avons perdu des hommes ça et là! C’étaient des situations difficiles en doit donc le comprendre ainsi.

  41. Les populations n’ont pas de raison de désespérer du président de la république car tout ce qu’il fait c’est pour notre bien-être. Sa gouvernance a connu des bas pour lesquels on ne peut pas l’en vouloir car il n’en est pas le responsable. Ses actions permettront de prouver que nous n’avons pas eu tort de lui accorder notre suffrage. Malgré la désinformation à laquelle certaines personnes s’adonnent; ils ne pourront pas “‘cacher le soleil de la main”.

  42. La communication est très importante dans toute action humaine car elle permet de savoir ce qui est exactement. Quand on est dans un pays comme le notre où l’on se nourrit de polémiques et d’amalgames il faut plutôt donner l’information que de faire des démentis. Il faut donc que les institutions de la république puisse avoir des stratégies pour nous informer de ce qui se passe concrètement.

  43. Vraiment le gouvernement était face au défi de la communication mais avec la nouvelle tribune mis en place par la maison de la presse dénommée “Rendez vous avec Koulouba”, la parité des choses sera rétablie afin de nous permettre d’être au parfum des grands dossiers qui nous concernent. La presse est tellement manipulée qu’on ne sait plus quoi penser.

  44. C’est vraiment avec amertume que nous constatons que nos journalistes sont devenus des “mercenaires de la plume”. Qui sont prêts à faire des calomnies sans précédant juste pour de l’argent sans même vérifier la véracité des informations. Il faut vraiment que ça change. Cela passe par une communication efficace et vraie.

  45. Le président IBK n’est pas un homme impulsif raison pour laquelle il n’aime pas les réactions à chaud et surtout connaissant l’homme Malien en général et la presse de ce pays qui ne se nourrit que de polémiques; nous devons aussi comprendre son attitude.

  46. Tôt ou tard la vérité finit par se savoir. Mais plus que jamais il faut que le président de la république communique sur ses actions car le pays a été laissé sans dessus dessous par son prédécesseur et les actions pour le mettre debout ne peuvent être perceptible du premier coup d’œil. De bonnes résolutions sont adoptées en conseil des ministres mais puisqu’il n’y a pas de large diffusion de des actions la plupart du peuple ne sait vraiment pas les actions qui sont faites pour un bien-être social.

  47. S’il y a eu toutes ses confusions et ses incompréhensions sur l’organisation du forum de kidal c’est justement parce qu’il n’y a pas eu de communication claire sur cette organisation notamment les paramètres liés aux participants, au financement etc…
    Seule la communication vraie nous permettra d’éviter tout amalgame.

  48. La mauvaise interprétation des évènements surtout ceux liés à l’application des accords d’Alger est du au fait que les acteurs de la mise en œuvre de l’accord de paix ne communiquent pas vraiment sur les dispositions de l’accord et les modalités d’application. L’accord de paix est tout à fait claire mais le fait qu’il n’est pas assez divulgué fait que nous ne nous le sommes pas encore attribué. Pour éviter donc que la presse intoxique le peuple avec leurs mensonges; il faut établir un cadre de communication autour de cet accord pour qu’on puisse s’en approprier et éviter les amalgames.

  49. Les raisons évoquées pour la non-participation du gouvernement au forum de kidal ne sont pas aussi négligeables car en se rendant à une rencontre sur notre propre territoire sans la présence d’aucun symbole humain tout comme matériel de l’état serait encore plus décrédibiliser notre gouvernement. Sa non-participation n’est pas une raison pour nous pourrir l’air avec les accusations sordides.

  50. Selon ma conviction issu de mes enquêtes, les maliens sont toujours confiants envers la personne du président de la république, Ibrahim Boubacar Keïta. Depuis son avènement au pouvoir à ce jour, il ne fait que poser des actes qui poussent d’avantage les citoyens à lui faire confiance.

  51. L’avion présidentiel n’est pas un patrimoine d’autrui. Il est celui du Mali. Ibrahim Boubacar Keïta ne l’a pas acheté par amour de l’avion. Il l’a acheté en accord avec l’opposition malienne. Ne nous tourmentez pas avec cette histoire d’avion. Si vous n’avez rien à dire sur ce site, mâcher vos mots pour votre propre bien. Pour ne pas encaisser des insultes.

  52. Certaines personnes veulent nuire à Ibrahim Boubacar Keita. Mais ils ne parviendront pas à leurs fins. Car Dieu le tout puissant, l’omniscient, l’omnipotent, et l’omniprésent ne dort pas. Et le travail bien fait n’est jamais perdu. Dieu récompense toujours ses fidèles.

  53. Les maliens peuvent ne pas être contents de la manière dont IBK gouverne le pays et non des résultats positifs de sa gestion. Les actes posés par IBK sont considérables. La paix qui était une chose inaccessible aux maliens à cause du manque de vision de l’ancien régime est au chevet de notre pays.

  54. Personnellement, selon les statistiques et les actes patriotiques posés par Ibrahim Boubacar Keïta, je suis satisfait de la gestion du président de la république tout en tenant compte de l’état critique du pays au moment où il accédait à la magistrature suprême du pays.

  55. La confiance des maliens à l’élu suprême de la nation est considérable. De son arrivée au pouvoir jusqu’à la signature de l’accord d’Alger, les maliens étaient toujours dans le doute sur la personne d’IBK. Mais de la signature de l’accord à l’heure où je poste ce commentaire, les citoyens de ce pas deviennent de plus en plus confiants envers leur président.

  56. Lors de la rencontre de Bamako le mois passé, les parties n’ont jamais évoqué la question de la présence du premier ministre malien, Modibo Keïta, au forum de Kidal de la fin du mois de mars. Ce forum a regroupé uniquement les groupes armés de la CMA. La médiation et le gouvernement malien ont été tous écartés de cette rencontre y compris le Gatia.

  57. Selon des sources sûres, il n’a jamais été question de la présence du premier ministre malien, Modibo Keïta, au forum de Kidal du 28 au 31 mars 2016.LA diplomatie du secret n’est pas au rendez-vous dans notre pays. Les choses ne peuvent pas toujours tourner en rose.

  58. La rencontre de Bamako, qui avait regroupé les groupes armés et le gouvernement malien accompagné de la classe politique et de la société civile malienne, a été mal interprétée par certains qui avaient cru à une éventuelle participation du premier ministre en personne.

  59. Au Mali, les journalistes font tous de mal interprétation de reportage de propos et non de fait. Au lieu de se procurer de fausses informations, ils doivent faire preuve de bravoure et de citoyenneté en offrant des informations sûre et de qualités aux citoyens. Il n’avait pas été question de la présence du PM au forum que la CMA seule a organisé finalement avec l’argent donné par le gouvernement sans le Gatia ni le gouvernement.

  60. Il était dit que l’Etat malien sera présent au forum de Kidal mais il n’a jamais été question de la présence du chef du gouvernement, Modibo Keïta. Les parties signataires de l’accord de paix et de réconciliation étaient convenues sur la présence de l’Etat et non de la personne du premier ministre.

Comments are closed.