Pour cause de signature d’accord de paix… : Leur mandat d’arrêt a été levé: Iyad Ag Ghaly, (Ançar Dine), Bilal Ag Achérif, (Mnla), Chérif Ould Attaher, (Mujao), Moussa Ag Assarid…

5
Communiqué du conseil des ministres du mercredi 14 janvier 2015
Premier conseil des ministres du gouvernement Modibo KEITA

Faut-il le dire ? La signature de l’Accord paix  par la CMA  intervenue le samedi 20 juin dernier était subordonnée à la levée du mandat d’arrêt concernant les responsables de différents mouvements. Petit rappel.

C’est avec solennité que le Procureur Général  Daniel Téssougué annonçait ceci sur les antennes de l’ORTM au mois de Février 2013, à l’époque de la Transition dirigée par le Prof. Dioncouda Traoré : «Des poursuites ont été engagées contre plusieurs responsables des mouvements criminels suivants: MNLA, Ansar Dine, Mujao (Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest), des narcotrafiquants, et tous font l’objet de mandats d’arrêt à exécuter tant sur le plan national  qu’international»… Les poursuites visaient en occurrence le secrétaire général du MNLA Bilal Ag Achérif, et le chef d’Ansar Dine, Iyad Ag Gahly, ainsi que des responsables d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Muajo), dont Algabass Ag Intalla et Hamada Ag Bibi pour Ançar Dine; Moussa Ag Assarid, Mohamed Djéry Mohamed Ig Nagym, et Ibrahim Ag Assalley; Oumar Ould Hamaha (Oumar le Barbu) pour le Mouvement Ançar Charia et AQMI ; Sidi Mohamed Ould Boumama dit Sanda, Chérif Ag Attaher, Aliou Mahamane Touré, pour le Mujao, Baba Ould Cheick impliqué dans l’affaire «Air Cocaïne»…

Et le Grand PG de poursuivre: «Les faits qui leur sont reprochés sont, entre autres: terrorisme, sédition, crimes portant atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat, à l’intégrité du territoire national par la guerre, l’emploi illégal de la force armée, la dévastation et le pillage publics, crimes et délits à caractère racial, régionaliste et religieux, trafic international de drogue».

Le Mali venait là de mettre en branle un traité international. Mais soit dit en passant. Son appel n’a jamais été entendu. Aucun pays d’accueil des personnes citées n’a fait, même mine de donner suite. Il se trouve que le Mali a pourtant et conformément aux traités internationaux, extradé des présumés criminels vers leur pays d’origine, à l’image de la France.

Pis, non seulement la voix du Mali n’a guère été entendue, il lui est aujourd’hui imposé de se dédire en abandonnant toutes poursuites contre les auteurs de crimes. Et il l’a fait. Les mandats d’arrêt lancés contre des responsables de la CMA (Coordination des mouvements de l’Azawad) ont en effet été levés à la demande du gouvernement malien.

La seule voix discordante est celle est celle d’Avocats sans frontières Canada (ASFC)  laquelle se dit «préoccupée par la décision du gouvernement malien d’abandonner les poursuites à l’encontre de responsables de la Coalition des Mouvements de l’Azawad (CMA)» (lire communiqué).

Tout se passe en tout cas, comme si les membres de la CMA venaient d’obtenir là, le beurre, l’argent du beurre et le sourire de la crémière. Et pour cause. Outre l’abandon de toutes poursuites à leur endroit, les narco-séparatistes ont obtenu la large autonomie des régions qu’ils convoitaient ainsi que leur représentativité conséquente au sein de l’armée et des autres institutions de la République.

B.S. Diarra

Encadré

LÀ Où ÇA VA COINCER !

Ils sont recherchés par les Américains 

Une chose, disions-nous,  est de lever un mandat d’arrêt, une autre est de faire accepter la décision par tous. Les raisons.

La quasi-totalité des personnes dont le mandat d’arrêt vient d’être levé, sont également recherchées par le FBI américain lequel a d’ailleurs mis la tête de certains à prix, à l’image d’Iyad Ag Ghaly. Mais pourquoi l’Oncle SAM s’intéresserait-il à de minables séparatistes et narcos au point de mettre leurs têtes à prix à hauteur des dizaines de milliers de F CFA ?

La raison est toute simple : ces séparatistes doublés de narco-jihadistes ont, pour la plupart, fait allégeance aux groupes d’obédience terroriste et se réclamant tel. L’on sait, par exemple, qu’Iyad Ag Ghaly, fondateur d’Ançar dine et promoteur d’Ansar-charia et de la CMA, a fait alliance à AQMI lequel à son tour est affilié à Al Qaïda, l’un des pires ennemis de l’Onlce SAM.  En clair, tous les groupes armés séparatistes ont des accointances avec le MUJAO, AQMI et ANCARDINE, tous faisant objet d’intenses recherches de la part des Etats-Unis d’Amérique.  Et pour ceux qui sont intéressés par les primes selon les têtes,  elles vont de 3 millions à 800 mille  dollars USA.

En tout état de cause, on voit mal quelqu’un tordre la main aux Américains pour signer la paix et l’abandon de toutes poursuites en faveur de ces criminels.

B.S. Diarra

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Ibk le menteur voleur ne doit pas oublié que ses personnes ont tue torture viole des gens sans défense
    Et les proches des soldats tue sur le champ des combats

  2. A part Iyad, aucun autre n’est recherché par les américains. Mais c’est une entrave grave de l’exécutif sur le judiciaire par cette levée des mandats d’arrêt. le judiciaire n’est pas obligé de suivre, sinon cela signifie tout simplement que le Mali ne fait même pas confiance aux charges énumérées contre ces criminels, alors que les crimes qu’ils ont commis sont réels. Quelle honte pour le régime IBK???

    • Her mann, iyad reste rechercher comme tu le dis. Sa tête est mise a prix et le restera, en tout cas par les American.
      Pour les autres ton explication a beaucoup de sens mais la paix a un Prix aussi comme la Guerre. Alors…

  3. 😈 😈 😈 😈 ,fallait pas arreté leurs mandats car les chiens ne change pas leurs façon de s’assoir 😈 😈 ❓ ❓ ❓ ❓

  4. Chasser le naturel il revient au galop.
    Après la levée de mandat d’arrêt certains n’ont pas mis 72heures pour continuer les mêmes crimes,vous verez dans quelques instemps des mandats d’arrêts contre certains pour les mêmes causes après signature de l’accord.
    Je parie sur Mohamed Ag Najim,Mosa Ag Attaher,Moussa Ag Assarid,Hassane Ag Fagaga,Mberry Ag Rhissa,Ba Ag Moussa,Cheick Ag Awissa.
    Pour les purs djihadistes beaucoup ont compris la situation au Mali et vont rejoindre d’autres foyers ayant compris qu’ils ont été manipulés pour servir la cause des séparatistes,certains vont rester et continuer à commettre des actes criminels. Donc il faut rester vigilant surtout des cellules dormantes peuvent être à n’importe quel endroit du pays ne dépassant pas souvent 5 personnes.

    On peut bien veiller sur les gens qui font la Daawa mais cela ne veut pas dire que la Daawa est de facto pourvoyeur de terroristes.
    Les terroristes recrutent partout surtout en milieu très musulmans comme la Daawa.

Comments are closed.