Terrorisme en 3e région : Le ministre de la Défense confirme le maintien des militaires

0
Choguel Kokalla MAIGA
Choguel Kokalla Maïga,

La semaine dernière, plusieurs jihadistes avaient été tués et leur principal camp, dans la forêt de Sama, jouxtant la frontière ivoirienne, détruit, selon des sources militaires maliennes.

Le 28 juin, des jihadistes présumés avaient saccagé des bâtiments administratifs et de sécurité à Fakola, une incursion revendiquée par le groupe Ansar Dine, auparavant uniquement connu pour des attaques dans le nord du pays.

Selon le ministère malien de la Défense, malgré les “succès”, remportés dans le Sud à la frontière avec la Côte d’Ivoire, l’armée restera déployée dans la région parce que la menace existe toujours.

Longtemps concentrées dans le Nord, les attaques jihadistes se sont étendues depuis le début de l’année vers le centre, puis à partir de juin dans le Sud, près des frontières ivoirienne et burkinabè.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER