4ème session ordinaire du Conseil du District : D’importantes mesures pour améliorer et consolider les acquis

0

«Au cours de cette session, d’importantes mesures doivent être prises, en vue d’améliorer et de consolider les acquis de 2015, qu’il s’agisse du virement de crédit, de la régularisation de la création de la cellule de recouvrement de la redevance de la pré-collecte des ordures ménagères, ainsi que de la prise en charge partielle des coûts liés à la prestation de la société Ozone».

Telles étaient les principales orientations données par le Maire du District de Bamako, Adama Sangaré, lors de l’ouverture de la 4ème session ordinaire du Conseil du District, qui a débuté le mercredi 16 décembre dans la salle de délibérations de la mairie, en présence de ses premier et second Adjoints, Harimakan Keita et Ibrahima Dioni

Après l’adoption du procès – verbal, les administrateurs se sont penchés sur d’autres points, tels que les préparatifs du sommet de l’Afrique – France, prévu pour 2016. Ce fut le lieu également pour le Maire du District de rappeler que les efforts accomplis dans le cadre des mesures prophylactiques de lutte contre les épidémies et autres maladies endémiques, lors de précédentes assises, se poursuivront, afin de créer les meilleures conditions de prises en charge de fléaux qui sapent les efforts et restent une menace préjudiciable à la bonne gouvernance.

Lors de cette session, il va falloir évaluer l’ensemble des objectifs assignés depuis janvier 2015, dont une grande partie est liée aux questions d’assainissement, de mobilité, de gouvernance. La question de l’environnement sera débattue aussi, compte tenu du changement climatique, à en croire Adama Sangaré

A la question de savoir comment va la Mairie, avec l’incivisme des populations dans le paiement des TDRL, le Maire du District répondra qu’elle fait avec, ajoutant toutefois que l’examen de la situation financière et comptable est un exercice récurrent, inscrit à l’ordre du jour des différentes sessions du Conseil du District.

Cependant, la présente session ordinaire revêt un caractère tout à fait particulier, eu égard au faible niveau de mobilisation des ressources financières. Cette situation, marquée par un incivisme grandissant et par des difficultés d’encadrement du secteur du recouvrement, requiert davantage d’attention.

Il est nécessaire d’envisager des mesures idoines, promptes à redresser la courbe des recettes et à se procurer des moyens nouveaux pour faire face à notre noble et exaltante mission, a conclu le Maire Adama Sangaré.

A titre de rappel, le budget 2015 de la marie était de 24 milliards de FCFA et la prévision pour 2016 est de 41 milliards de FCFA.

Adama Bamba

PARTAGER