Vandalisme a la maison d’accueil des maliens de l’extérieur et du HCME : Un assaillant arrêté et conduit dans les locaux du 10e arrondissement

1

Des vandales qui se sont attaqués au siège du Haut conseil des Maliens de l’extérieur, (HCME), un a été appréhendé par le commissariat du 10e arrondissement. 

 Qu’est ce qui a donc pu se passer dans la tête des jeunes migrants volontaires de retour d’Algérie pour qu’ils s’en prennent à ceux-là qui les ont accueillie et pris en charge pendant 72 heures ? (Ils sont arrivés le 19 février 2020). Le jeudi 5 mars, aux environs de 10 heures, plusieurs de ces jeunes se sont présentés à la Maison d’accueil et d’orientation des maliens de l’extérieur. Selon le chargé à la communication du HCME, Mohamed Lamine Banne que nous avons joint au téléphone, les jeunes ont cherché à savoir les renseignements sur leur insertion socio-professionnelle. L’agent en face d’eux, selon notre interlocuteur a répondu « que le dossier est en cours de traitement ». Quelques minutes après, c’est une pluie de cailloux qui descendue sur le bâtiment. Conséquences : Ces jets de projectiles ont endommagé des vitres  de la Maison d’accueil et d’orientation des maliens de l’extérieur. Comme si cela ne suffisait pas, ils se sont aussi attaqués au siège du Haut conseil des maliens de l’extérieur  érigé dans la même cour que la Maison d’accueil. Là également, on dénote des dégâts matériels importants avec des blessés qui ont été admis dans les structures de soins.

Aussitôt après les actes de vandalismes, une enquête a été ouverte pour retrouver d’éventuels auteurs et complices. L’affaire a été portée devant le commissariat du 10e arrondissement. Dans la même journée de jeudi, il nous est revenu qu’un des vandales a été appréhendé. Le casseur dont nous ignorons l’identité médite sur son sort dans les locaux du commissariat du 10e arrondissement en attendant qu’il ne soit présenté à un juge. Les enquêtes se poursuivent pour mettre la main sur les autres casseurs.

Ce qu’il faut surtout noter c’est qu’à chaque rapatriement de nos compatriotes, le HCME et la Maison d’accueil n’ont ménagé aucun effort pour leur accueil (hébergement, nourriture, frais de continuation…). 

Amadou Sidibé

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Comment tel cafon des batrad peu reuci a l’etranger? L education ala maison d’abord avant d’aller cherche l argent a l exterieur.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here