Festival le Mali a des rappeuses : La jeune rappeuse de Dièma, Olivia remporte le trophée du concours de chant

0

Démarré le 23 septembre dernier, le festival Le Mali a des Rappeuses a connu son épilogue le 28 septembre dernier à la Maison des jaunes de Bamako à travers un grand concours de chant entre les participantes et dont le trophée a été remporté par Olivia, jeune rappeuse de Dièma (région de Kayes).    

Les rideaux sont tombés sur la 3è édition du festival “Le Mali a des rappeuses” le samedi 28 septembre à la Maison des Jeunes de Bamako, à la faveur d’un grand concours de chant entre les participantes. Ce grand show de clôture s’est déroulé en présence, entre autres, de la marraine Coumba Bah, du rappeur Master Soumy ainsi que d’Ami Yèrèwolo, promotrice de l’évènement. A l’issue du concours, c’est la rappeuse de Dièma, Olivia, qui a remporté le trophée devant une dizaine de jeunes rappeuses.

La 2e place du concours est revenue à AK-One de Ségou tandis que Soukeyna (Bamako) s’est classée à la 3e marche du podium. Le concours consistait, pour les participantes, de chanter chacune une chanson écrite par elle-même sur le thème de cette 3e édition qui était : “Causes et conséquences des discriminations des filles face à l’éducation”.

Promouvoir le rap féminin au Mali, tel est l’objectif du festival “Le Mali a des Rappeuses” initié en 2017 par la pionnière du hip-hop féminin malien, Ami Yèrèwolo, à travers son agence de communication Denfari.  A l’image des précédentes éditions, ce 3e acte a été dominé, une semaine durant, par des ateliers des formations en écriture, d’animation DJ et de photographie. Un tremplin pour les jeunes filles dont les candidatures ont été retenues cette année. “Nous disons bravo et félicitations à toutes les filles qui ont pris part à cette 3è édition et qui n’ont pas démérité ce trophée. Mais il fallait une gagnante. Je suis contente et fière de ce que nous avons lors de cette 3e édition. Un grand merci à tous ceux qui nous ont accompagnés, notamment nos partenaires infatigables, notre marraine, Coumba Bah, le parrain, Yeli Fuzo et Dj Nina du Sénégal qui nous a fait confiance depuis le début. Nous espérons continuer ce combat pour la promotion du rap féminin au Mali”, espère Ami Yèrèwolo. Afin d’accompagner sa “sœur” Ami dans ce combat, le rappeur Master Soumy a promis que les trois premières filles de ce concours du Festival sont automatiquement qualifiées pour le concours “Seize mesures pour convaincre” de son Festival international, Festi Hip-hop (Rapou Dogokun). Un grand évènement musical qui se tient chaque année au Mali avec la participation de nombreux artistes étrangers.

Vivement donc la prochaine édition !         

Youssouf KONE

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here