Musique : Un rappeur arrêté par la Sécurité d’Etat pour injures contre IBK

8

Le jeune rappeur, peu connu dans le milieu, Tidiane Guindo alias Nango Tov, a été arrêté le mercredi 10 avril 2019 par la Brigade d’investigations judiciaires (BIJ), appuyée par le Bureau central national (BCN) d’Interpol au Mali. Il séjourne actuellement dans les locaux de la Sécurité d’Etat en compagnie de son producteur, Bandiougou Doucara.

“Un enfant né au septième mois de la grossesse de sa maman, ne saurait mener à bien une mission. IBK en est une preuve. Le président IBK ne pourrait jamais bien gouverner une nation car il… (insulte) ». Les paroles de Nango Tov ne souffrent d’aucune ambiguïté. Son morceau sur IBK est la suite d’une longue série d’insultes qu’il a proférées contre des hommes publics : Ras Bath, Faladié Papus, Daouda Yattara ou encore Iba Montana. Ce dernier est d’ailleurs celui qui a ouvert la brèche à partir de fin 2017 en s’attaquant directement à la famille présidentielle et le plus souvent au président lui-même, sans pour autant l’insulter.

Dans son tube intitulé “IBK N…(insulte) “, il insulte vertement le président IBK. Agrémenté d’une photo sur laquelle le rappeur pose avec un portrait enflammé du président de la République, tout en se vantant d’être intouchable.

Le morceau mis en ligne sur les réseaux sociaux a déjà reçu environs 4000 vus (Facebook et You Tube). Mais, il a surtout choqué les internautes qui estiment que le rappeur est allé loin dans ses propos.

A peine mise en ligne, une unité de la Brigade d’investigations judiciaires (Bij) appuyée par le Bureau central national (BCN) d’Interpol du Mali lance une enquête. Au bout de quelques heures, la main est mise sur le jeune Nango Tov qui encourt une lourde peine.

L’article 147 du code pénal malien prévoit une amende et une peine d’emprisonnement envers ceux qui s’exposeraient au délit de “calomnie” ou “injures publiques”, à l’égard du président de la République.

En clair, “quiconque, soit par discours, cris ou menaces proférés dans les réunions ou lieux publics soit par des écrits imprimés vendus ou distribués, mis en vente ou exposés dans les réunions ou lieux publics, aura offensé la personne du chef de l’État sera puni d’un emprisonnement de trois mois à un an et d’une amende de 50 000 à 600 000 F CFA ou de l’une ou l’autre de ces deux peines seulement”, stipule l’article 147.

Coup de buzz pervers ou fruit d’une terrible radicalisation, “IBK…insulte de Nango Tov est, au-delà de son impact négatif sur l’éducation malienne, un signal pour les entreprises musicales.

M. I. K.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. Mais à qui la faute? Vous offrez des voitures de luxe aux delinquents pour quils vont soutiennent au moment des elections et si de telles choses viennent de se produire vous ne devez pas etre surpris voire etonnees de tels actes. Ce serait un abus de pouvoir de la part du regime. Bandiougou a insulté Diongounda TRAORE quand il etait le president de l assemblee nationale et rien ne lui est arrive. Donc de grace quon foute la paix au petit

  2. je n’en veux pas à ce gamin démuni de toute éducation mais à son producteur qui sous aucun prétexte ne doit laisser passer de telles infamies mais hélas nous sommes au Mali et nous voyons le niveau de dégradation de tous

  3. wsr si tu nest aucun respet pour tes parents, t’aura jamais respet pour.un leader de la nation.
    tes parents on.fait quoi pour repousse les terroristes venant de la libye? ou bien il y a qlq qu empeche tes parents pour aller deffendre la patrie?
    des malhonnette et mal eduque.

  4. la sécurité d”état ne sécurise pas le pays contre les criminelles, les voyous venus de libye et d’autres pays du Maghreb … mais ils arrêtent un jeune rappeur ????

    ibk est un sa le dirigeant esclave des franSSais, mal né; c’est la strict vérité !

  5. …IL EST MANIPULE TOUT COMME NOTRE NFP DE MALIWEB…QUE FAIRE?…UN AUTRE IDIOT QUI NE SAIT PAS OU ET A QUELLE EPOQUE IL SE TROUVE…

    …AU LIEU DE S ATTAQUER AUX DEBILISATEURS RELIGIEUX IL S ATTAQUE A IBK…

  6. “Un rappeur arrêté par la Sécurité d’Etat pour injures contre IBK”

    Depuis les 6 INTERMINABLES ANNÉES que notre pays est la CIBLE CENTRALE du terrorisme islamiste INTERNATIONAL en Afrique , nous sommes des millions et des milliers (de tous bords et de toutes nationalités confondus!), À QUOI BIEN PEUT SERVIR notre “SUPPOSEE” SÉCURITÉ D’ETAT, qui ne prévoit JAMAIS la moindre attaque ou que ce soit, n’empêche JAMAIS le moindre attentat ou que ce soit, etc etc…

    Avec l’histoire de ce rappeur, L’ENIGME EST (ENFIN ) RESOLUE!😁😁😁😁😁😁😁

    Sous “l’ancien mandat” du cretin Royal😁, la S-E a servi UNE FOIS en tout et pour tout: POUR ENLEVER ET ASSASSINER LE JOURNALISTE BIRAMA TOURE, sous les ordres (secrets) du fiston national Karim!!!

    Sous l’actuel mandat du même crétin, on découvre que pour LA 2ÈME FOIS😁😁😁 depuis 6 INTERMINABLES ANNÉES, la même S-E se rend (enfin) utile pour la 2ème fois EN TOUT ET POUR TOUT😁😁, en capturant un TERRIBLE, un REDOUTABLE, un EFFROYABLE…………..civil chanteur de Rapp!😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁

    Compte tenu de ces 2 (DEUX) hauts faits d’armes😁 de notre supposée S-E, peut-être faudrait-il l’informer que depuis ces 6 dernières années, NOTRE PAYS EST SILLONNÉ PAR DE “VERITABLES” ENNEMIS!!!😎

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here