Mali : Le Premier ministre, Moctar Ouane, prononce un ambitieux plan d’actions devant les membres du CNT

8

Devant les membres du Conseil National de la Transition, hier vendredi,  le Premier ministre a présenté le plan d’actions du gouvernement de la transition  en six axes. Cette déclaration du Premier ministre intervient à presqu’un an de la fin de la transition.  

maliweb.net – Le Premier ministre a évoqué « un devoir de transparence dans la gestion des affaires de la cité et de redevabilité » qui  certainement l’aurait obligé à présenter ce plan d’action du gouvernement.   Ce dernier que  certains pourraient qualifier de déclaration de politique générale d’un régime démocratique élu se résume « en six axes prioritaires déclinées en 23 objectifs, adossés à 275 actions à évaluer à travers 291 indicateurs ».

Ainsi, en le prononçant devant les membres du CNT et du gouvernement,  Moctar Ouane  a indiqué que sa mise en œuvre contribuera aux réformes politiques et institutionnelles. Lesquelles,  a-t-il insisté, sont  nécessaires  au renforcement de  la stabilité des institutions démocratiques et à l’amélioration de la gouvernance.

Ainsi, le premier axe consacré au volet sécuritaire porte sur le renforcement de la sécurité sur l’ensemble du territoire national.  Pour son application, le gouvernement de la transition prévoit, «  de diligenter la relecture et la mise en œuvre de l’Accord d’Alger, processus de désarmement, de démobilisation et de réinsertion des combattants,  la dissolution effective de toutes les milices d’auto-défense et le redéploiement des forces de défense et de sécurité sur l’ensemble du territoire national ».  A ce sujet,  il a annoncé  l’intégration de 6350 ex-combattants dans les forces paramilitaires et dans la Fonction publique,  le renforcement de la coopération sécuritaire  pour créer des Pôles sécurisés de développement, de gouvernance  et  le financement de 3000 emplois jeunes.

S’agissant  du second, le premier ministre a indiqué qu’il est axé sur la promotion de la  bonne gouvernance. A travers celle-ci,  le gouvernement  veut restaurer l’autorité  en  fournissant  des  services sociaux de base, promouvoir la citoyenneté et le civisme à travers l’éducation et la culture. En outre,  Moctar Ouane s’engage pour une lutte implacable  contre l’impunité  et la corruption. Ce, en instaurant une justice saine, un audit et une vérification des services de l’Etat et la dénonciation des biens mal acquis. Le Gouvernement voudrait donner l’exemple en annonçant la rationalisation des dépenses publiques  en réduisant le train de vie de l’État.  Le clou de cette lutte sera consacré, selon le premier ministre, à l’Audit de la gestion des fonds alloués aux secteurs de la sécurité, de la défense ces cinq dernières années.

En troisième lieu,  l’action du gouvernement de la transition sera  dédiée à la refonte du système éducatif très entamé par la baisse de niveau des élèves et la revendication catégorielle des enseignants. « Les efforts sont en deçà des attentes », a déclaré  Moctar Ouane, qui  prévoit de négocier un moratoire avec les partenaires sociaux de l’école  et d’organiser  des assises nationales sur l’éducation.

Le quatrième, selon le premier ministre, portera sur les réformes politiques et institutionnelles. Ces réformes sont déjà entamées par le gouvernement avec la multiplication des rencontres avec la classe politique. Sur ce volet, il annonce la réorganisation du territoire avec la création des nouvelles circonscriptions administratives. S’y ajoute à la  refonte du système électoral qui nécessitera l’adoption d’une nouvelle loi électorale  prenant en compte  la création d’un organe unique aux élections et la relecture du fichier électoral.

L’avant dernier axe de ce plan d’actions du gouvernement prévoit l’adoption d’un pacte de stabilité sociale.  Selon le premier ministre, elle mènera des actions comme « les débats sur le rôle de l’autorité coutumière et religieuse, la pratique de l’esclavage ». Outre celles-ci, le gouvernement de transition prévoit de relancer le dialogue avec les groupes radicaux. Pour ce faire,  des missions de bons offices seront menées pour engager le dialogue entre les communautés belligérantes d’autre part, et de favoriser le retour des réfugiés et l’indemnisation des victimes depuis 1960 d’autre part.

Enfin, Moctar Ouane indique que la dernière action de son  gouvernement sera consacrée à  l’élaboration d’un chronogramme des échéances électorales, l’organisation des élections référendaires et générales. Celles-ci devront intervenir, si le gouvernement parvient à respecter le délai  imparti, dans le premier trimestre de l’année prochaine.   La seconde  phase du PAG devrait se dérouler le lundi prochain et  sera consacrée aux débats entre les membres du CNT et le Premier ministre.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. Cette rebellion est nee sur la base d’un complot contre le Mali:l’objectif de creer un Etat dont certains pays beneficieront des ressources naturelles du sahel Malien a leur guise.Les Accords d’Ager ont ete imposes sur le Mali a cette fin . Il semble en outre que ces memes pays comptent sur le gouvernement detransition pour l’application de cet accord alors que les touaregs qui ont pris les armes a la main refusent de deposer leurs armes .Le manque de sincerite va jusqu, au fait suivant:Les allies militaires du Mali sont justement ces pays qui ont une visee sur le territoire Malien et le nouveau pouvoir ne voit pas l’imperieuse necessite de s’allier a d’autres pays neutres politiquement mais qui sont puissants militairementr et economiquement.J’estime que le probleme de l’application de l’accord d’Alger doit etre resolu parv un Presidentb elu et parv un Parlement elu.Sangare

  2. Attention! Le premier axe dit consacré à la sécurité comporte un relent de “déjà vu”. Voilà de vielles recettes qui ont contribué à accentué le népotisme et la médiocrité au sein de notre Administration. Nous expérimentons cela depuis l’ère Alpha Oumar (le phénomène s’étant exacerbé sous ATT).Des égorgeurs de nos soldats et de nos braves
    fonctionnaires se retrouverons (peut-être) parmi nous et nous narguerons de plus belle. Sommes-nous incapables de réflexion en vue de trouver de nouvelles idées qui puissent être salvatrices pour notre nation qui (avouons-le) est à la traine au sein de la sous-région. Le Mali n’est-il pas le plus décrié quant à sa gouvernance politique?

    Alors de grâce, ne remplissons pas notre armée et notre fonction publique du “tout venant” en laissant sur le carreau des jeunes gens bien éduqués et à la tète farcie qui ne demandent qu’à être employés pour donner le meilleur d’eux-mêmes.
    Indignons-nous. Refusons la compromission. Le sacrifice en vaut la peine.

  3. Le theme central de ce dociument de politique generale devrait etre :Croissance et developpement .Il est oiublie.Comment renforcer la cohesion physique de l’espace territorial,Les infrastructures lourdes,l’electricite,,communication,,, Nouvelles approches en ce qui concerne l’agriculture ,l’elevage, la peche , les industries agro-industrielles et agro-alimentaires.Comment definir une base industrielle pour le Mali dans le cadre de la CEDEAO.,Le probleme de la formation,et de l’insertion des jeunes dans les structures de production et de distribution.Il est important de formuler a ce stade des politiques sectorielles qui donnent iu elan a la production. Certains secteurs ont peu beneficie de ces politiques,tels que ,l’elevage,la peche . Nous devons reflechir sur le commerce . Comment y developper des avantages comparatifs surtout dans le cadre de la CEDEAO et dans le contexte de la zone dfe libre echange.Le probleme de l’habitat les materiaux de construction ,de toiture etc etc

  4. Le Premier Ministre a anticipé l’exécution de ce plan d’action décliné en 6 axes prioritaires. Chaque axe est une tâche confiée aux conseillers spéciaux et aux chargés de mission déjà nommés avec des sous tâches confiées aux Ministères sectorielles qui désigneront des cadres pour son exécution. L’évaluation du plan d’action est chaque six mois et si le Premier Ministre n’est pas satisfait de l’état d’exécution, il demandera au Président de la transition, soit un remaniement Ministériel ou un réaménagement gouvernemental. Il n’y a pas de soucis à se faire, sous la clairvoyance du Président de la transition Tonton BAH N’DAW, tout se fera correctement et dans le délai convenu des 13 mois restants de la transition.

  5. Bonsoir,

    Excellent plan d’actions du gouvernement de transition mais il comporte des pléthores d’objectifs (23), d’actions (275) et d’indicateurs (291) dont la difficile corrélation doit apparaître dans la(es) politiques de gouvernance liées à cette vision et la(es) stratégie(s) la mettant en œuvre.

    Il serait judicieux de définir la chevauchement éventuel entre les actions (non disjointes), leurs priorités et celles des indicateurs.

    La pléthore d’indicateurs ne rendrait-elle pas compliqué le suivi-évaluation des différents actions, donc le suivi de l’action gouvernementale ?

    Compte-tenu des pléthores d’objectifs et d’indicateurs, ne faut-il pas définir des méga-objectifs (au niveau d’un ou plusieurs axes, d’une ou plusieurs actions non disjointes) et des méga-indicateurs (liés à ces méga-objectifs) pour simplifier et rendre aisé le suivi de l’action gouvernementale ?

    Bien cordialement
    Dr Anasser Ag Rhissa
    Expert TIC, Gouvernance et Sécurité
    TEL 78731461

    • Vos chiffres sont un peu complique’s pour nous! Nous preferons regarder ce qu’il y a dans nos marmites familiales. Regardons aussi le nombre de jeunes assis devant nos maisons entrain de faire le the’!!!!

  6. Je veux savoir les details!!!
    1- QUELS SERONT LES GRADES DES COMBATTANTS QUI SERONT INTEGRE’S?
    2- OU’ SERONT-ILS DEPLOYE’S?
    3- EST-CE QUE CEUX QUI AVAIENT QUITTE’ LES FAMAS AVEC LEURS ARMES POUR REJOINDRE LES GROUPES ARME’S, SERONT REINTEGRE’S DE NOUVEAU?
    OUBIEN CETTE INTEGRATION SIGNIFIE QUE LES GROUPES ARME’S RESTERONT DANS LEUR ROYAUME DU NORD MAIS NOUS SOMMES OBLIGE’S DE FINANCER LEUR BUDGET MILITAIRE ET LEUR FOURNIR DES ARMES AFIN DE SECURISER LES NORD ET LE CENTRE EN LUTTANT CONTRE….. EUX MEMES!
    MY FRIENDS, YOU HAVE TO PUT ON YOU CYNICAL LENSES! YOU HAVE A VERY BAD DEAL!!!
    REFONTE DU SYSTEME EDUCATIF ET REDRESSEMENT DE CE SECTEUR EN 14 MOIS??????? JE SUIS UN PROFESSIONNEL DE L’EDUCATION. JE ME LIMITERAI DONC A’ LA QUESTION SUIVANTE:
    TOUT CELA SERA ACCOMPLI AVANT LA FOLIE OU APRES LA FOLIE?
    BONNE GOUVERNANCE…… C’EST VRAI QUE SI ON PEUT BALANCER 10 MILLIARDS DE FCFA A’ DES IDIOTS POUR LIBERER 4 PERSONNES, LA BONNE GOUVERNANCE EST NOTRE PREMIERE PRIORITE’!
    PM OUANE, ENTRE NOUS EST-CE QUE VOUS POUVEZ CONTROLER LES DEPENSES DES FELONS ARME’S DE KATI?
    COMME LE DISCOURS A ETE’ FAIT DEVANT DES NON ELUS QUI SE VEULENT… DEPUTE’S, CE N’EST PAS GRAVE! ILS VEULENT LEURS SALAIRES! LE PM PEUT LEUR DIRE QU’IL A ACHETE’ LA LUNE POUR LE MALI. THEY CAN CARE LESS!!!!
    3 000 EMPLOIS POUR LES JEUNES! COMBIEN DE JEUNES DIPLOME’S SONT AU CHOMAGE AU MALI???
    PLEASE NE ME DITES PAS QUE C’EST SIMPLEMENT UNE MANIERE POUR EMBAUCHER LES PARENTS, LES AMIS ET LES CONNAISSANCE AVANT DE QUITTER!!! SI LES 3000 EMPLOIS AUSSI SONT RESERVE’S AUX JEUNES DU NORD, LET US KNOW!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here