Nouveau gouvernement du Mali : A la hauteur de la crise de ressources ou de la classe politique ?

12

Le Mali se prépare à avoir un nouveau gouvernement très probablement cette semaine après une attente d’au moins dix jours. Si cet instant met en branle la classe politique, c’est avec la tête froide que la société civile, le citoyen ordinaire attend ce nouveau gouvernement. Et pour cause. Combien de fois on a remis et repris les mêmes ? Le Président de la république, le parti majoritaire et ses alliés et le Premier ministre ont-ils tirés des enseignements de la constitution des précédents gouvernements ? Le nouveau serait-il à la hauteur de crise que vit le pays ? Nous le sauront dans les heures ou jours à venir. Et pourtant…

 La constitution des précédents gouvernements a surtout et généralement tenu compte de la crise politique et non de la crise des ressources. Depuis les premières heures de notre démocratie, chèrement acquise, ce sont les gouvernements d’ouverture qui se sont succédés aux commandes des affaires publiques. Très peu ou pas, les architectes de ces gouvernements se sont souciés des moyens de l’Etat ou du moins la taille du gouvernement, toujours plus de trente portefeuilles ministériels à l’exception des périodes de transition, à la hauteur de la crise socio politique et sanitaire. Plus que jamais, le gouvernement en gestation doit y tenir compte. Non seulement la crise sécuritaire a impacté bon nombre de secteurs de développement mais aussi le pays est dans un gouffre financier depuis 2018 : le taux des dettes intérieures et extérieures est monté au tiers, les revendications socio professionnelles sont nombreuses et variées. La taille du nouveau gouvernement doit être à la hauteur de la crise des ressources surtout. Les considérations politiques doivent être reléguées au second plan en réduisant de façon drastique les quotas et faisant contenter d’autres par des directions nationales ou postes stratégiques. Ce n’est pas une démarche facile mais il faut avoir, en tant que responsable, les arguments nécessaires pour faire avaler cette pilule au parti majoritaire et ses satellites et aux intervenants intrus. Pour cela, il n’y a que deux niveaux de prise de décision ou de nomination qui doit valoir ou tout au plus trois : le Président de la république, le Premier ministre et à la moindre mesure les partis dits de la majorité présidentielle. L’élargissement du niveau de propositions aux postes de ministres rend le contrôle de la taille du gouvernement non maitrisable. En tout cas, la physionomie ou l’architecture du prochain gouvernement donnera la première impression de sortie de crises, elle sera le premier baromètre de la volonté des premiers responsables à agir dans le sens de l’apaisement. 30 postes ministériels, tous confondus, seraient le maximum pour un Mali en crise. ‘’Le partage de gâteau’’ doit attendre la sortie des turbulences, de la tempête…

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

12 COMMENTAIRES

  1. Apres 7 annees de faillite, de tueries des citoyens Maliens et de honte nationale, personne n’attend rien de Boua le ventru IBK, il ne va pas a plus 75 ans apprendre a diriger un pays, c’est un vieux ecervele alors il faut le remplacer et tout de suite.

  2. Quelques individus dans la rue, ce n’est pas le peuple !

    Si tu viens au pouvoir par la rue, tu repartiras du pouvoir par la rue !

    Qui vit par l’épée périra par l’épée, dit une sagesse !
    Évitons les analyses idiotes et à courte vue, genre Kassin. Si IBK tombe tout de suite, nous retournons au scénario 2012. Chaos, kouffa cette fois-ci plus Iyad et coup d’état pour rétablir l’ordre parce qu’on ne saura pas à qui donner le fauteuil (à Dicko ???). Donc autant constituer un gouvernement d’union (c’est ce que Chogueule, Mauditbo,Salamandre et autres incapables politiques veulent). Mais pour donner le nom du futur PM venant du M5, on va se crêper les chignons, pour ne pas dire les cou i lles. Sauf si on laisse Dicko proposer. Et si chacun des arrivants doit proposer 1nom, ils se proposeront eux-mêmes et Mauditbo proposera son Bouba et on recommence à bouffer et à sucer. Qu’Allah protège le Mali.

  3. M5 RFP, une lutte abreuvée à la légitimité mais aussi à l’amateurisme

    La gestion de l’abondance n’est pas chose aisée, la contestation politique qui grandit à bamako en a su à ses dépens.

    Difficile de chercher loin les griefs contre le régime le plus nul mais aussi le plus gaspilleur de l’argent public en Afrique qu’est celui d’Ibkorona et de Manassavid-20

    A force de ne rien faire pendant 7 ans à part détourner les fonds publics, il n’y a rien qui marche au Mali sauf le vol de quelques brigands de grands chemins qui avalent comme des baleines les recettes publiques par centaines voire des milliers de milliards alors que les populations croupissent dans l’insécurité la plus totale et la grande pauvreté et sans perspective aucune de s’en échapper.

    Donc logiquement les maliens se retrouvent par millions à rejoindre le mouvement qui cherche à mettre fin à cette triple usurpations de pouvoirs (exécutif, judiciaire et législatif réunis) c’est à dire la fameuse trilogie de Montesquieu!

    Le philosophe de la lumière a beau échafaudé une structure démocratique équilibrée il y’a maintenant plus de 3 siècles, les usurpateurs maliens du régime ibkorona ont réussi à le travestir pour préparer le terrain politique à Karim Wade Keita et à Moussa Toukanni (la tourterelle).

    C’est là où ça fait mal et très mal même, car cela veut dire que la souffrance du peuple malien n’est pas seulement celle des 7 dernières années mais qu’elle continuera au moins 20 ans encore.

    Et le M5-RFP en s’érigeant contre cette supercherie gagne haut les mains sa légitimité sur toute l’étendue du territoire malien.

    Alors les a.bru.tis du droit qui croient qu’être juriste c’est lire les articles des codes sans savoir qu’il n’y a pas de lois sans ESPRIT de la loi, et que si ceux-là mêmes qui sont garants du temple ⛪️ violent le temple ⛪️ démocratique alors l’esprit de la loi tombe comme une feuille 🍂 morte sous l’arbre et il faudrait attendre une autre saison pour admirer un nouveau feuillage.

    C’est pour cela que l’argument de la defense des institutions ne marche pas contre la contestation en cours à bamako, encore moins les velléités islamistes de l’imam Dicko.

    Mais les hommes et les femmes politiques de ce mouvement ayant peu ou prou tous ou presque brouté à tous les râteliers de la décadence depuis mars 1991, alors il les est difficile de se refaire sans une fusée 🚀 islamique qui emprunte le formidable capital spirituel du peuple malien pour ratisser large et former des foules haut débit des grands jours entre Dravela et Bamako coura.

    A ce niveau, le problème réside dans la cohabitation entre le savoir faire des politiques dans la conquête étriquée du pouvoir et le capital confiance dont jouissent les religieux qui les permet de rassembler là où les politiques échouent lamentablement à cause de leurs bilans du passé ou des bilans de leurs semblables.

    Cette cohabitation n’est pas toujours simple et la mayonnaise ne prend pas à tous les coups.

    La radicalité des uns et la modération des autres jouent une double musique 🎧 avec beaucoup de fausses notes🎵 🎶.

    « Si on sort cette fois-ci, on ne rentrera pas sans avoir la démission du président »
    « Même si on vous demandait de rentrer, ne rentrez pas » pouvait-on entendre à la veille du rassemblement du 19 juin avec un fort accent de nocifs endurcis et quelque peu agités comme Issa Kaou Djim et le professeur Clément Dembelé.

    Mais à la surprise générale l’imam Dicko ordonna le jour J à tous de rentrer chez eux après que l’accès à Koulouba ait été refusé à ses envoyés spéciaux chargés d’aller récupérer la lettre de démission signée d’IBK.

    Par cet simple appel, il prend non seulement à contrepied toute la communication politique faite par M5-RFP deux semaines plus tôt et du million de manifestants présents devant lui mais aussi il réduit substantiellement la parole future du mouvement en réduisant les horizons et les visibilités pour ses partenaires politiques et ses sympathisants.

    Il sent comme un léger mais persistant parfum de malaise sur le mouvement M5 qui tire sa source dans l’absence totale de stratégie claire de lutte pour faire partir IBKorona de Koulouba et Manassavid-20 de ACI 2000.

    Peut être qu’il est temps de monter à M6, on ne sait jamais avec 6 moteurs qui tournent en plein régime la machine de contestation pourrait déboulonner le régime vissé à Koulouba dans le seul but de s’engraisser sur la misère des maliens tout en se cachant derrière des discours fleuves gréco-romains.

    Salute

  4. Irregardless of what outcome of this political jockeying for power by President IBK plus Imam Dicko we still must timely pay foreign debts if we are going to upgrade living conditions. That start with living plus managing government including foreign debts within our earnings. With economically powerful nations using Covid19 epidemic to limit natural resources earnings we have no productive plus duly progressive alternative but to in small but productive shops with modern manufacturing equipment manufacture goods we now purchase from foreigners. This will keep more of our money in Mali.In mining we must obligate all mining companies to process their minings in Mali. This will increase our revenues by making riches mined but not authorized available for evaluation as mining with payment due. Millions if not billions of US dollars are loss due to mining ore wealth leaving Mali without being processed for amount plus value. Thia wealth could be used to pay foreign debt plus finance military war against terrorists. Thereof freeing up financial resources used for those causes to maintain government plus plus revenue earning development projects with those projects earnings used to further projects with low earnings that greatly upgrade living conditions. Perhaps such projects such as electricity supply should be managed on a community concept with cost to construct plus payment for use of utilities determined on a community basis especially where community is devised for industry or/plus manufacturing. This concept of action to take will allow those who are capable of doing better to do better plus make known to others what they must do to do better. End result is progressive modern living development while we upgrade living conditions plus eliminate foreign debt plus foreign theft of our precious income earning mining resources .
    Good night.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  5. 😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜
    …OUI OUI OUI ….
    MAIS AVEC TOUS CES EVENEMENTS …IL NE FAUDRAIT PAS EN OUBLIER UN AUTRE …
    QUI LUI …VA BOUSCULER BIEN DES GENS …
    ! ! ! ! ! !
    IL SERAIT GRAND TEMPS DE VOUS OCCUPER DE RELIRE ATTENTIVEMENT L ARTICLE SUIVANT ..
    https://www.koaci.com/article/2019/12/11/cote-divoire/economie/cote-divoire-la-cour-commune-de-justice-darbitrage-de-lohada-retablit-dans-ses-droits-une-entreprise-ivoirienne-spoliee-au-mali-depuis-15-ans_137549.html

    NOUS …ON RIGOLE MAINTENANT …
    D ACCORD ..ON A TOUT SUBI PENDANT 19 ANS …20 ANS ..
    MAIS MAINTENANT CE SONT DE “”GRANDS TYPES “” AU MALI …QUI NOUS ONT BIEN VOLES ..
    ET QUI SE RETROUVENT TOUS PRIS !
    😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜

  6. Par ego et arrogance ni l’ivrogne IBK ni lel’apprenti financier le petit Boubou ne peuvent mettre en place un Gouvernement à la hauteur de la crise

  7. Espèce de menteur.
    Tu es juste un jaloux au petit pied.
    Tu connais Boubou mais tu reconnaît pas sa chance.
    Un heureux concourt de circonstance lui fait aujourd’hui diriger le gouvernement du Mali et cela est insupportable pour les petits “NIÊGO”.
    Tu prétends être dans une multinationale Américaine.
    Oui, moi je suis la Reine D’Angleterre.

    • Apprends à aligner correctement deux phrases. Espèce de ramasse miettes, petit kôkô. La personne à qui tu réponds vit certainement mieux que toi et ton boubou qui ne dors plus depuis un bon moment. Fuck off!

    • Article 78.
      “Le premier ministre, après délibération du Conseil des ministres engage devant l’Assemblée la responsabilité du Gouvernement sur son programme ou éventuellement sur une déclaration de politique générale.
      L’Assemblée nationale met en cause la responsabilité du Gouvernement par le vote d’une motion de censure. Une telle motion n’est recevable que si elle est signée par un dixième au moins des membres de l’Assemblée nationale.

      Le vote ne peut avoir lieu que quarante huit heures après son dépôt. Seuls sont recensés les votes favorables à la motion de censure qui ne peut être adoptée qu’à la majorité des deux tiers des membres composant l’Assemblée. Si la motion de censure est rejetée, les signataires ne peuvent en proposer une nouvelle au cours de la même session.

      Le premier ministre peut, après délibération du Conseil des ministres, engager la responsabilité du Gouvernement devant l’Assemblée nationale sur le vote d’un texte. Dans ce cas, ce texte est considéré comme adopté, sauf si une motion de censure, déposée dans les vingt quatre heures qui suivent, est votée.

      Article 79.
      Lorsque l’Assemblée nationale adopte une motion de censure ou lorsqu’elle désapprouve le programme ou une déclaration de politique générale du Gouvernement, le premier ministre doit remettre au président de la République la démission du Gouvernement..”

      En 14 mois il n’a pas daigne presenter sa DPG.Maintenant dites moi sur quelle base Boubou gere t-il le budget national ??????
      Ce Mr est un gangster qui marche sur la constitution du Mali avec les benedictions d’Ali Baba.

  8. On verra, si IBK est allé chercher un jeune chef de projet (Boubou) pour gérer le Mali, ses petits enfants liront son échec dans les livres d’histoire. Bon, je suis aussi docteur mais d’une grande école internationale, donc je peux me permettre de critiquer. Être docteur ne suffit pas pour porter un pays dans la situation du Mali. L’expérience est incontournable, politiquement, sur le plan international, etc. Un chef de projet au Niger 😂😂😂, ce n’est pas crédible et ni suffisant, d’où ses nombreuses erreurs (bras de fer avec les enseignants etc). Ah le Mali! Quand je vois un boubou que je connais parfaitement depuis qu’il est étudiant, j’hallucine franchement. Un mec qui craignait même son ombre, et sans aucun charisme. Je connais toute la famille (de baba, bébé, boubou, Léo et en passant par Agui le dernier qui est le seul avec boubou à avoir été diplômés dans cette famille). Ceux qui ne sont pas diplômés sont les plus riches à part bébé. Je ne dirais pas pourquoi. Les marchés ou les mises en relations sont des sources importantes pour s’enrichir avec un parent dans le gouvernement du Mali.
    Bref, une question que je me pose pour finir: dans les revendications du mouvement du 5 juin, pourquoi, il n’y a t’il pas une requête centrée sur l’arrestation des pourris impliqués dans les détournements de fonds publics et des aides étrangères? Ces sommes pourront résoudre en grande partie les problèmes relatifs à l’éducation et la santé. Ah le Mali!
    Le vol dans les caisses de l’état est devenu légal. Ah le Mali! Voilà pourquoi je finirai ma vie a servir des multinationales américaines et je ne rentrerai jamais dans mon pays rempli de pourris. Demandez la démission de KK, et non IBK car c’est le fils qui dirige le Mali. Boubou c’est le grand frère de Léo qui est l’intime ami de Kk. Kk a monté sa petite structure de location de voitures avec Léo avant l’ascension de papa au pouvoir. Je vous laisse faire le lien 😉. Le montage est complexe mais pas pour les autochtones. A bon entendeur…

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here