Mody Ndiaye : La perte d’un tribun

0

Il n’était pas de ceux qui, à l’hémicycle, prenaient la parole pour se faire voir des électeurs, ou juste pour amuser la galerie. Mody ND’iaye était celui qui faisait le cauchemar des Premiers ministres qui ne maîtrisaient pas les dossiers.

 

S’il y a la disparition d’un député qui a affecté la nation malienne, c’est bien celle de l’honorable Mody ND’iaye, député URD, élu de Barouéli dans la région de Ségou. Il est le genre de député qui fait la fierté d’une Assemblée : posé, maîtrisant ses sujets, ne parlant jamais pour se faire voir, les mots toujours bien sentis, il nous réconciliait avec nos élus et dignes représentants.

Il est parti au moment où on avait encore besoin de ses lumières. Toute la presse salivait à l’idée d’une joute Mody Boubou, tous deux économistes, tous deux bons polémistes sans invectives et dans une exquise courtoisie ! Le ciel en a décidé autrement.

L’homme était en lui-même une synthèse de notre nation. Jamais dans la démesure, jamais des mots qui blessent gratuitement.

Le fait que tout opposant qu’il fut, que toute la nation, avec le président IBK soit présent à ses obsèques tient de la personne elle-même. Il a accompli son devoir et la nation lui a été reconnaissante.

Dors en paix, Mody N’Diaye. Tu pars avec toute ton honorabilité. Ce qui n’est certainement pas donné à tous.

Alexis kalambry

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here