Aéroports du Mali : Aly Tamboura, nommé PDG

5

L’information devenue officielle ce vendredi dernier. La PDG par intérimaire des Aéroports du Mali (ADM), Mme Faye Oumou Deme, a été remplacée par Aly Tamboura, ancien directeur technique de l’aéroport jusqu’à sa nomination.

Ce départ serait lié à un incident survenu lors de la visite du président de la République à Mopti où il s’était  rendu dans le cadre de l’inauguration du Quartier général de la Force conjointe du G5 Sahel. L’absence d’électricité au parking présidentiel au cours de ce déplacement aurait pesé dans le changement à la tête des ADM.

De sources confidentielles, le dossier du départ de l’intérimaire était déjà sur la table car le ministre de transports Me Baber Gano n’était pas satisfait des résultats qu’il attend de Mme Faye Oumou Deme, d’où elle vient d’être remplacé à son par Aly Tamboura, qui assurera désormais les fonctions du PDG intérimaire.

Moctar Fofana

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Il faut toujours absolument faire plaisir au chef, ADO president de la CI avait a l’epoque limoge le DG de la Rti parceque la tele nationale etait absente a l’aeroport d’Abidjan lors de son retour d’un voyage. Aly Tamboura tu est prevenu. Bon vent.

  2. ça donne des sueurs froides.
    La vérité éclatera au grand jour et la mafia au sein des aéroports du Mali tombera .
    Le cabinet du ministre des transports “Gano” a failli à sa mission.
    Ouvrez vite vite une enquête correcte et vous découvrirez la vérité des choses.
    Mais le pouvoir de l’argent est assez fort au Mali d’aujourd’hui.
    J’ai eu le cœur meurtri par une information affichée à l’aéroport Senou en prenant un vol.
    “Tout un Camp Damien Boiteux vendu par des cadres véreux. Quelle honte pour mon pays!!!
    Malgré tous les efforts de notre Président de la République “IBK” pour équiper notre armée, d’autres maliens vendent un camp autant symbolique .

  3. Une republique bananière. Une dictature qu’on ne voit plus dans aucun pays civilisé. Le chef décide du sort d’un service stratégique selon son humeur du jour.
    Ce même chef traverse une grande partie du Mali sans accès à l’eau potable et encore moins à l’électricité mais il n’a pas l’idée de démissionner.

  4. Le comble est que comment a t-elle pu être remplacée par son Directeur Technique qui devrait surtout être le premier responsable de cette pane du courant car il occupait le fauteuil de la Direction Technique lors de cet incident.
    Incompréhensif cette décision …
    Au Mali,on aura tout vu !

  5. L’absence de courant au Parking présidentiel coûte la place au PDG de l’aeroport. C’est fort !
    Mais l’absence de courant dans tout Bamako ne permet pas de remplacer IBK. C’est injuste.

Comments are closed.