Nomination : Ménaka fête déjà son Gouverneur

1

Le fait est rare pour être signalé. Rarement dans l’histoire du Mali, on a vu un Chef de l’Exécutif régional aussi bien accueilli par les populations de sa Région.

En effet, depuis la nomination de Daouda Maïga à la tête du tout nouveau gouvernorat de Ménaka, le 19 janvier dernier, les populations n’ont cessé de lui témoigner de leur soutien à travers différentes manifestations.

C’est ainsi que le samedi dernier, dans les jardins de la résidence du Colonel Guichma, le tout Ménaka s’était retrouvé pour exprimer sa satisfaction, non seulement pour la création de la région, mais surtout pour avoir désormais comme Gouverneur, Daouda Maïga.

Au premier rang des personnalités invitées, l’Honorable Bajan Ag Hamatou, député élu à Ménaka mais aussi d’autres cadres et ressortissants des Régions de Tombouctou, Gao et Kidal qui ont tenu à venir saluer “Daouda” comme on nomme affectueusement le nouveau Gouverneur.

On pouvait donc voir l’Honorable Assori Aïcha Belco Maïga, députée élue à Tessalit et non moins 5ème Vice-président de l’Assemblée Nationale, l’ex-ministre et Président du COREN, Malick Alhousseini, Arboncana Boubeye Maïga, pour ne citer que ceux-ci.

A la fin de la soirée, c’est tout d’abord l’Honorable Bajan Ag Hamatou qui a exhorté les Ménakois à épauler le nouveau Gouverneur dans sa mission. Reconnaissant au passage « les mérites de Daouda qui a longtemps travaillé dans cette zone et qui la connaît plus que quiconque ». Au Gouverneur, le député a demandé « d’être à l’écoute des populations, de prendre en compte leurs aspirations, de faire la part des choses entre le constructif et le destructif». Avant de réaffirmer  « l’engagement sans faille des populations de la nouvelle région à en faire un pôle d’excellence en matière de développement dans un climat de paix et de cohésion sociale ».

A son tour, le Gouverneur de Ménaka, Daouda Maïga, s’est dit «profondément touché par cet acte posé par les ressortissants de Ménaka ». Il leur a donné «l’assurance de construire la Région afin qu’elle soit un exemple de développement au Mali ». Il a, pour ce faire, «invité tout le monde à se joindre à lui pour relever les différents défis ».

Au cours de la soirée, le nouveau Gouverneur a reçu plusieurs présents symboliques.

Notons que déjà, le 20 janvier, les populations de Ménaka avaient organisé une marche de soutien pour témoigner de leur soutien à Maiga. Le 5 février prochain, il est prévu une autre grande manifestation à Bamako, au cours de laquelle les ressortissants mettront la main à la poche pour aider l’Etat malien afin de « mieux installer leur gouverneur ».

Qui est donc le nouveau et premier gouverneur de Ménaka ?

Né le 06 décembre 1965 à Tidermène dans le Cercle de Ménaka, M. Maiga est diplômé de l’Ecole Normale Supérieure de Bamako, Section Histoire et Géographie. Il a suivi plusieurs formations notamment en Gestion des Ressources Naturelles, Utilisation aux outils de diagnostic Participatif, Gestion des pâturages, Sécurisation des productions animales, Organisation coopérative et tenue des documents comptables, Gestion du terroir. Jusqu’à sa nomination, il était depuis décembre 2015, le Directeur Général de l’Agence de Développement Régional (ADR) de Gao.

Professeur d’enseignement secondaire, Daouda Maïga a occupé plusieurs fonctions. De 1990 à 1995, il a été le Responsable de l’animation, de l’organisation des populations, de la formation et de l’intégration des actions menées par les services techniques et les prestataires pour le Projet Elevage Mali Nord-Est dans le Gourma oriental (N’Tillit et Tessit). Au Projet Elevage Mali Nord, il est entre janvier 1995 et décembre 1996, le patron de la Cellule Formation – Animation – sensibilisation. De mars 1997 à février 2000, il est Chef d’Antenne du Projet Elevage Mali Nord-Est à Ménaka de mars 1997 à février 2000. Par la suite, on retrouve ses traces au Projet d’Appui au Développement de l’Elevage au Nord-Est du Mali en qualité de Chef du Service Formation Communication.

A partir de mai 2005, il devient Directeur Régional par intérim de la Pêche de Kidal. La même année, il est nommé Directeur Régional des Productions et Industries Animales de  Kidal. Le tout premier gouverneur de Ménaka prend les commandes en juillet 2007 du programme Intégré de Développement Rural de la Région de Kidal-PIDRK.

Homme de terrain, il fait de belles réalisations au compte de ce programme au profit des populations. Pour avoir vécu longtemps dans le nord du pays, Daouda Maïga connaît les réalités mieux que quiconque et dispose d’une expertise avérée dans les négociations. Il est sollicité par les autorités nationales et les partenaires techniques et financiers grâce à son expertise sur le dossier du nord. En juin 2013, il était coordonateur de la Cellule Ad Hoc de négociations à Ouagadougou. Il a joué un rôle très important dans les pourparlers d’Alger ayant abouti à la signature de l’Accord pour la paix et la réconciliation en qualité d’expert transversal au sein de l’équipe de médiation du gouvernement de la République du Mali.

Le nouveau gouverneur de la Région de Ménaka a mené plusieurs études. On peut citer entre autres, « Etudes socio économiques et physiques portant sur l’inventaire de la faune et de la flore dans le Tamasna et l’Adagh des Ifoghas », « Sociétés Pastorales : Mutations et Enjeux Politiques », « Note sur la cité médiévale d’Essouk », « Participation à l’Etude Générale de l’Elevage dans la zone d’intervention du Projet Elevage Mali Nord-Est ».

Daouda Maïga dispose de nombreux atouts. Il a une bonne connaissance des Régions de Gao et de Kidal sur les plans géographique, linguistique, humain, culturel et économique.

Pour y avoir vécu et travaillé pendant longtemps, il connaît le Cercle de Ménaka. Ses expériences en négociation et règlement de conflits et dans l’organisation des populations notamment en milieu nomade constituent d’autres atouts sans oublier sa parfaite connaissance des mécanismes et des problèmes liés au pastoralisme dans les Régions de Gao et de Kidal.

  Chiaka Doumbia

 

PARTAGER

1 commentaire

  1. Et bien félicitation M MAÏGA, l’avenir nous dira les restes, nous espérons que vous allez vous mettre au travail dans le médiat et faire tout pour ce région retrouve son état normal (la tranquillité)
    Coura et bonne chance
    Malien de l’extérieur

Comments are closed.