OMVS : Hamed Diane Séméga passe le témoin à Mohamed Abdel Vetah.

0

Le Jeudi 03 novembre 2022 à 9H30 s’est tenue la cérémonie de passation de service entre le malien M. Hamed Séméga, Haut-Commissaire sortant et le mauritanien M. Mohamed Abdel Vetah qui lui succède à la tête de l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal. Le 8ème depuis la création de l’Organisation en mars 1972.

La cérémonie s’est déroulée au siège de l’Organisation, sous la présidence de M. Serigne Mbaye Thiam, ministre de l’Eau et de l’Assainissement du Sénégal, Président en exercice du Conseil des ministres de l’OMVS, et en présence de nombreuses autres personnalités. Âgé de 45 ans, le nouveau patron de l’OMVS est docteur en Informatique.

Il a dirigé de grandes entreprises nationales dans son pays, la République islamique de Mauritanie, avant d’occuper pendant plusieurs années le poste de ministre du Pétrole, des Mines et de l’Energie. Dans le cadre de l’exercice de cette fonction ministérielle il a présidé le conseil des ministres de l’OMVS. C’est donc en terrain connu que s’avance le Haut-Commissaire Mohamed Abdel Vetah.

Pour rappel le poste de Haut-Commissaire est occupé alternativement par la Guinée, le Mali et la Mauritanie. Son titulaire est nommé par la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’OMVS. Le fleuve Sénégal est le troisième fleuve le plus long d’Afrique. Il prend sa naissance en Guinée et se jette dans l’océan Atlantique à Saint-Louis au Sénégal, après un parcours de près de 1 800 kilomètres à travers la Guinée, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal. L’Organisation pour la Mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) qui regroupe actuellement la Guinée, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal, est un organisme de gestion concertée du fleuve Sénégal créé en 1972 suite à plusieurs années d’extrême sècheresse dans la région. L’OMVS est la seule entité africaine de gestion fluviale ayant mis en œuvre de façon systématique le principe d’un partage équitable entre Etats-membres de la propriété des ouvrages bâtis ainsi que des bénéfices qui en découlent.

Aujourd’hui l’OMVS est une structure considérablement renforcée, et sa stabilité financière lui a permis de se concentrer sur des projets techniquement réalisables et soutenus politiquement par les Etats membres. Les objectifs régionaux de l’OMVS sont cohérents avec les objectifs nationaux des Etats membres en termes de développement durable et d’amélioration des conditions de vie des communautés. Ces objectifs incluent notamment la sécurité alimentaire, la réduction de la dépendance énergétique, la lutte contre la pauvreté, la libre circulation des biens et services et la protection de l’environnement. Il faut par ailleurs souligner que l’Organisation a toujours joué son rôle en dépit des différents troubles géopolitiques qu’a connu la sous-région.

                                                                                                                                                   M.Yattara

 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here