Financement des produits pétroliers : La Société internationale islamique de Financement du Commerce accorde un montant de 19 678 710 000 FCFA au Mali

0

Le conseil des ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi dernier au palais de Koulouba, sous la présidence du Président de la Transition, Colonel Assimi Goïta. Ledit conseil a adopté des projets de textes, procédé à des nominations et entendu des communications. Au chapitre des mesures législatives et règlementaires sur le rapport du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, le conseil a adopté des projets de textes  relatifs à la ratification de l’accord de financement Mourahaba, signé le 22 avril 2020, entre le Gouvernement du Mali et la Société internationale islamique de Financement du commerce pour l’achat de produits pétroliers et leur vente à la République du Mali. Le conseil a précisé que par cet accord, la Société internationale islamique de Financement du commerce accorde au Gouvernement de la République du Mali, un financement d’un montant de trente millions d’Euros, soit 19 678 710 000 FCFA. Selon le communiqué du conseil, ce financement est destiné à l’achat de produits pétroliers en vue de leur vente à la République du Mali au profit de la Société Energie du Mali-SA. L’adoption de ces projets de textes permettra de résoudre les difficultés liées à la satisfaction de la forte demande du pays en matière de fourniture d’électricité.

Au chapitre des mesures individuelles, le conseil a procédé à plusieurs nominations au niveau de quelques départements ministériels. Au ministère des Transports et des Infrastructures, le conseil a nommé Mamadou Samaké comme Directeur général des Routes. Cet ingénieur des constructions civiles remplace Abdoulaye Daou. Ce dernier  avait déclaré sur le plateau télévisé de la chaîne nationale, le 15 août dernier que « les routes d’intérêt national se portent bien dans l’ensemble du Mali. Les routes communales au niveau des capitales régionales, l’Etat de ses routes est satisfaisant. Au niveau du district de Bamako, les routes communales, l’état est satisfaisant ». Cette  sortie médiatique ratée du désormais ex- directeur général des routes avait provoqué  la colère des usagers de la route de Bamako. Ce n’est donc pas étonnant que plusieurs usagers des routes dégradées se  réjouissent de l’éviction de Abdoulaye Daou de son poste.

Au chapitre des communications, le département de la santé a informé le conseil des ministres de l’évolution de la maladie à coronavirus marquée par une diminution du nombre de cas testés positifs par rapport à la semaine précédente. Le Président de la Transition a réitéré son appel au respect strict des mesures de prévention et de lutte cette maladie.

 

Sidiki Dembélé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here