Journée internationale de la jeunesse : « Un monde pour tous les âges »

0

Dans le cadre de la célébration du 12 août, Journée internationale de la Jeunesse, le consortium Ajcad, Think Peace Sahel et CapDH a organisé une journée d’échange autour du thème : ‘’Solidarité intergénérationnelle : créer un monde pour tous les âges’’. Cette commémoration réunit les jeunes et les aînés le 9 septembre 2022. 

 

Au Mali, les jeunes constituent la majorité de la population. Selon l’étude statistique du Centre national de Documentation et d’Information sur la femme et l’enfant (CNDIFE), publiée en 2015, les moins de 35 ans constituent plus de 75 % de la population malienne alors que leur représentativité dans les espaces de décision est très basse. Ainsi, au regard de ces données et pour renverser cette tendance, il est important de travailler à faire en sorte que les jeunes puissent jouer un rôle prépondérant dans l’édification du pays.

De ce fait, il s’avère nécessaire de permettre à cette couche de participer de manière constructive et méthodique dans la vie publique pour que leurs préoccupations soient prises en compte, qu’elles œuvrent de manière citoyenne au bien-être social, politique et économique à la vie de leurs communautés.

Ainsi, les organisations bénéficiaires des fonds formant le consortium du Guichet A du Famoc constitué de l’Ajcad, de Think Peace et CapDH ont souhaité commémorer cette journée à travers un panel pour discuter entre jeunes et aînés sur les défis, les rôles, les responsabilités et la place, des différentes générations dans le développement du Mali.

L’objectif de cette journée était d’instaurer un espace d’échanges, de partage d’expérience et de concertation entre les jeunes générations et leurs aînés sur la gouvernance, la participation dans les instances de prise de décisions, les droits humains, la lutte contre l’extrémisme violent, les difficultés rencontrées, les enjeux actuels et les défis à relever en vue de créer une dynamique d’ensemble et mettre en valeur l’apport des différentes générations dans le développement.

Le débat a été fructueux et instructif. Il a été montré que les jeunes et les aînés doivent se comprendre pour une meilleure cohabitation, car c’est en joignant les mains qu’ils feront avancer ce pays.

Selon le coordinateur de Think Peace Sahel, Abdoul Kassim Fomba, cette journée a aussi été l’occasion pour le ministère de la Jeunesse de comprendre la perception des jeunes. « Cette rencontre a été très fructueuse et importante, car les jeunes ont exprimé leur vision et leur attente. Cela va certainement permettre d’évoluer sur la transmission des valeurs car c’est important. Nous avons notre culture et des valeurs à défendre », a-t-il affirmé.

Il dira aussi que l’évolution de cette jeunesse doit être prise en compte pour l’évolution de la société. Il invite la jeunesse à ne pas baisser les bras, à rester toujours engagée, toujours chercher à apprendre et à accepter d’être encadré par les aînés. « La jeunesse doit être des acteurs de production et de changement positif. Les jeunes et les aînés doivent mieux se comprendre et avoir une cohabitation positive pour un futur Mali », a-t-il affirmé.

Afin d’agrémenter la journée, l’activité a été ponctuée par des prestations artistiques (chants, sketch, slam) pour diffuser des messages de sensibilisation à l’endroit des décideurs et des jeunes.

 

Zeïnabou Fofana

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here