Mot de la semaine : Horreur

3

Aucun qualificatif ne serait approprié à la situation qui prévaut au centre du Mali,si ce n’est l’horreur. Rarement, un conflit à caractère ethnico-communautaire n’a causé autant de morts et de dégâts que celui que connait la région de Moptiau Mali. En effet, le 23 mars, soit moins d’une semaine seulement après l’attaque du camp de Dioura, l’opinion nationale et internationale a appris avec consternation et stupéfaction une attaque d’une ampleur  inouïe faisant près de 200 morts. Après ces deux attaques abjectes, le décompte macabre dans le centre avoisine les mille morts pendant ces trois dernières années. Comment les deux communautés incriminées dans ce conflit, à savoir les Peuls et les Dogons, qui ont cohabité pendant des siècles, pourraient-ils arriver à une telle horreur ?

Pour rappel, le brusque regain de tension qui a abouti au massacre en masse et sans discernement, a eu lieu après l’horrible attaque du camp  militaire de  Dioura, faisant près d’une centaine de morts.  Comme une sorte de réplique, c’est seulement six jours  après cette attaque, et paraphrasant Alphonse de Lamartine dans son célèbre poème intitulé « le Lac », le temps a suspendu son vol, cette fois-ci pas pour que les amoureux savourent sa clémence, mais pour être témoin  de l’un des massacres les plus abominables perpétrés àOgossagou. Le samedi 23 mars 2019 sera désormais l’une des dates les plus funestes dans l’histoire du Mali.A l’annonce de la nouvelle, l’émotion fut  grande  et l’horreur incommensurable. A qui alors la faute ? Pourquoi avons-nous assisté à l’instrumentalisation de  deux communautés qui ont pourtant  vécu en parfaite symbiose ensemble depuis la nuit des temps ?

Evidemment, la première responsabilité est à attribuer  aux  gouvernants, eux dont la mission régalienne est la préservation de l’intégrité du territoire, du caractère républicain et laïc de l’Etat et surtout la  protection des personnes et de leurs biens. Aujourd’hui, ces trois vertus qui fondent toute République moderne sont mises à rudes épreuves  au Mali.

Le Président de la République, IBK, après le dépôt de la gerbe de fleurs au monument des martyrs, le mardi 26 mars, à l’occasion du 28ème anniversairede l’avènement de la démocratie au Mali, a reconnu à demi-mot la grande part de responsabilité de l’Etat, par son absence.Avant d’appeler à une union sacrée autour du Mali pour faire face aux multiples défis  qui touchent jusqu’aux fondements de la République. C’est pourquoi, en tant que chef suprême des armées, il a procédé à un réaménagement au sein du commandement et donné ordre à l’armée d’intervenir dans les minutes qui suivraient les alertes venant de n’importe quel endroit du Mali. Les décisions de limogeage de la hiérarchie militaire ont été qualifiées de mesurettes par son opposition, qui a d’ailleurs demandé le départ du Gouvernement.Ces mesures suffisent-elles pour endiguer ce cancer ?  Pas sûr, car d’autres  attaques ont été perpétrées dans certaines localités du centre, après la tuerie en masse.

Après la responsabilité clairement établie des gouvernants, tous les observateurs de la scène politique malienne s’accordent à dire que ce qui est arrivé au Mali aurait été planifié par la France pour assouvir son dessein machiavélique. Aujourd’hui, elle est en passe d’atteindre son objectif, celui de morceler le Mali,en se fondant sur deux raisons majeures. La première raison  est la faiblesse de l’Etat malien a assuré la sécurité des personnes et de leurs biens sur le vaste territoire, la seconde raison est son incapacité à assurer le minimum vitalaux populations du nord au sud d’est en Ouest.

La troisième responsabilité incombe aux communautés elles–mêmes ; qui deviennent véritablement les dindons de la farce. Peuls et Dogons qui ont vécu côte à côte  et en parfaite complémentarité, ont accepté de se laisser manipuler, en ravivant les vieilles rancœurs entre éleveurs et agriculteurs.

Youssouf Sissoko

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. sangare
    ” n’y a pas de doute,ni le moindre doute que tous les ACTES POSÉS chez nous sont de la faute de nous même,de la faute des dirigeants que nous avons élus”

    HEUREUX DE TE L’ENTENDRE DIRE, MON FRÈRE !

    Parce que la horde “d’intellectuels de grin” qu’on entend dans la rue au marché ou dans les maquis, ou qui s’expriment sur les forum DISENT EXACTEMENT LE CONTRAIRE, comme tu sais !!!
    Tout est TOUJOURS “de la faute de…” et JAMAIS de la nôtre !
    (Et c’est d’ailleurs pour ça qu’on ne corrige jamais aucune de nos erreurs (puisque on est jamais responsables de rien!😎) et donc, qu’on ne progresse Hé las dans rien!

    Là où je ne te suis pas du tout en revanche, c’est quand ENCORE EN 2019 (et donc au 21ème siècle!) tu continues à voir la main de la France “derrière” tout un tas choses, soi-disant pour assouvir de supposés “INTERETS” chez nous……….COMME DANS LES ANNÉES 60 / 70 !

    En l’espace de 50 ou 60 ans, non seulement LES TEMPS ONT CHANGÉ sangare, mais LE MONDE aussi à changé !

    D’ailleurs, dis-moi bien que si la France (5 ou 6ème puissance mondiale) voulait déstabiliser notre Mali (3ème ou 4ème pays le plus pauvre du monde!), elle n’aurait pas à se fatiguer à jouer à tous les jeux que tu lui prêtes.

    Il lui suffirait DE SUSPENDRE SES NOMBREUSES AIDES (financières, d’abord!) du jour au lendemain, et……le Mali asphyxié sombrerait IMMÉDIATEMENT dans le chaos…

    Chacun est libre de ses idées, mais encore une fois, NOUS NE SOMMES PLUS DANS LES ANNÉES 60 / 70 !

    Enfin, quand on sait que notre pays, que ça nous plaise ou non, NE SURVIT QUE GRACE AUX PERFUSIONS DE L’AIDE EXTERIEURE, si une puissance (quelle qu’elle soit) voulait le déstabiliser et le plonger dans le chaos, CE SERAIT UN JEU D’ENFANT sans même monter la moindre machination politique!😎😎😎

  2. Nfp
    Soyons effectivement sérieux!
    Vraiment juste sérieux!!!
    Il n’y a pas de doute,ni le moindre doute que tous les ACTES POSÉS chez nous sont de la faute de nous même,de la faute des dirigeants que nous avons élus.
    IL N’Y A AUCUN DOUTE QUAND NOUS VISIONONS LA SITUATION PAR NOS REGARDS DE NAÏFS AFRICAINS PRÊTS À ENCAISSER TRANQUILLEMENT JUSQU’À CE QUE LA PAUVRETÉ LES EMPÊCHE DE RESTER ENTRE SES FRONTIÈRES.
    La stratégie des puissances étrangères a toujours été de placer ou de maîtriser L’HOMME POLITIQUE au sommet de L’ÉTAT pour ensuite dicter ses intentions.
    Pourquoi IBK a refusé que l’accord d’Alger soit examiné par le parlement malien?
    Pourquoi refuse t’il la conférence nationale pour discuter sur la vie de la nation afin de proposer les solutions inclusives pour les difficultés que vivent actuellement les maliens?
    Pourquoi avoir refusé d’appliquer les résolutions sorties de la conférence d’entente nationale prévue dans l’accord d’Alger ,notamment l’unanimité dégagée par les participants de négocier avec les jihadistes maliens?
    IBK peut il s’opposer à tout le monde, s’il n’est pas guidé par une MAIN ÉTRANGÈRE PUISSANTE?
    Dès lors qu’ IBK exécute les instructions de la puissance étrangère,ce qui se passe chez nous n”est pas de nos responsabilités.
    Les maliens ont voté pour IBK afin de leurs rendre leur honneur.
    Les ACTES POSÉS contre ce principe n’engagent pas NOUS,mais ceux qui guident les pas de notre président car indéniablement la France donne des instructions au régime d’Ibk à moins qu’ on est fait semblant de ne pas écouter l’ancien ambassadeur français au Mali.
    Tant que la France guide les pas du «KANKELETIGUI»,notre ARMÉE restera éternellement FAIBLE,l’insécurité continuera à régner,si l’accord d’Alger imposé n’est pas appliqué.
    La naïveté et la cupidité des africains font que la France ,bien que limitée économiquement,continue à influencer les pays africains.
    On peut continuer à croire naivement que la France n’a rien à voir dans ce qui se passe chez nous,mais on peut difficilement convaincre qu’ un Pays en difficulté économique est venu au Mali pour l’aider à combattre les terroristes tout en aidant les séparatistes à s’implanter dans leurs localités comme si ce sont les séparatistes qui ont demandé à la France de venir les AIDER.
    OSER LUTTER ,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  3. “Après la responsabilité clairement établie des gouvernants, tous les observateurs de la scène politique malienne s’accordent à dire que ce qui est arrivé au Mali aurait été planifié par la France”😁😁😁😁😁😁😁😁😁

    Faudrait savoir ce que tu dis, Sissoko-le-chef-de-grin😁: Soit la responsabilité de l’état est “clairement établie”, soit ce massacre est le fait d’un COMPLOT de la France😁, (ou de la CE😁, ou des Nations-Unies😁, ou des services secrets du Bantoustan😁, ou de groupes armés de Mongolie intérieure!😁😁😁😁😁😁😁)

    Comme toujours, comme d’habitude, et comme systématiquement dès qu’il y a un problème CHEZ NOUS quel qu’il soit, nos habituels crétins aux minuscules cerveaux pré-formatés entonnent leur éternel refrain pleurnicheur de: “C’EST LA FAUTE DE…” ou “C’EST LA FAUTE À…” !

    C’est bien connu: TOUT ce qui nous arrive, TOUT ce qui se passe dans notre Maliba, TOUT ce qui frappe notre Maliba, c’est toujours la faute…….A QUELQU’UN D’AUTRE !

    Ici par exemple, on parle pourtant de massacres commis CHEZ NOUS par des milices de CHEZ NOUS sur de malheureux villageois de CHEZ NOUS, mais peu importe qu’assassins et victimes soient MALIENS et peu importe que ces horreurs soient commises par des MALIENS sur le sol MALIEN, d’après les cons, C’EST QUAND-MÊME LA FAUTE………DE QUELQU’UN D’AUTRE !
    (Minusma, France, CE…peu importe pourvu que “D’AUTRES QUE NOUS” soient les responsables )

    Or, comme le rappelle à juste titre MOSSAD, la seule et l’unique cause réelle et origine de cette crise au départ, C’EST L’ABSENCE TOTALE DE NOTRE PROPRE ETAT, AUSSI LAXISTE QU’INCOMPÉTENT, DANS LE CENTRE DU PAYS !!!
    (Et j’ai bien dit de “NOTRE PROPRE” État…😎😎😎)

    Et si ces milices criminelles se sont constituées sans le moindre problème, c’est parce qu’elles ont eu la bénédiction de “NOTRE PROPRE” État complètement inconscient !

    Et si ces mêmes milices criminelles ont été discrètement équipées des mêmes kalachnikov que nos Famas, c’est par QUI, a votre avis? La CE?😁 La Minusma?😁 La France?😁 Le Dalaï-lama ?😁

    En fin, et si ces monstres sanguinaires ont pu massacrer EN TOUTE TRANQUILLITÉ ET IMPUNITÉ plus de 500 morts (rien que pour 2018!)

    – sans la moindre enquête de NOS PROPRES autorités 😎😎😎

    – sans la moindre arrestation par NOS PROPRES autorités et sans le moindre procès 😎😎😎

    Qui, (à part bien sur les plus cons d’entre nous) peut encore oser prétendre que cette crise est DE LA FAUTE DE QUI QUE CE SOIT “D’AUTRE” QUE….. NOTRE PROPRE GOUVERNEMENT DE NULLARDS ?

    Soyons sérieux…
    Juste sérieux…

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here