Soumaïla Cissé réagit suite à la répression policière du 2 juin : « J’accuse le pouvoir actuel d’avoir orchestré ces violences »

7
Soumaïla Cissé

Suite à la répression policière du 2 juin 2018 ayant fait des blessés à Bamako, le président-candidat de l’Union pour la République et la démocratie (URD), l’honorable Soumaïla Cissé a fait une déclaration le dimanche 3 juin 2018 pour dénoncer vigoureusement les actes de violences commis dans la journée du samedi 2 juin dernier. Dans cette déclaration, le chef de file de l’opposition malienne accuse le pouvoir actuel d’avoir orchestré ces violences. « Je vous promets de lutter avec toute mon énergie pour en finir avec ce pouvoir qui après avoir été incapable et incompétent, corrompu et inconséquent, devient à présent liberticide et oppresseur », a déclaré l’honorable Soumaïla Cissé.

 «C’est avec la plus grande détermination que je dénonce vigoureusement les actes de violences commis hier (Ndlr, samedi 2 juin) dans les rues de Bamako sur des militants pacifiques, dont le seul tort est de vouloir l’alternance à l’occasion de la prochaine élection présidentielle. C’est avec force que j’accuse le pouvoir actuel d’avoir orchestré ces violences et les services de sécurité du Premier Ministre d’avoir tiré à balles réelles sur des manifestants », c’est ce qui ressort de la déclaration de l’honorable Soumaïla Cissé. Avant d’ajouter que le bilan est d’une quinzaine de blessés, dont certains gravement.

«Moi-même, chef de file de l’opposition et candidat à l’élection présidentielle, j’ai été visé personnellement à trois reprises par des tirs de grenades. Acculé et désespéré, le pouvoir ne recule devant rien. Il est incapable de ramener la paix et la sécurité dans le Nord et le Centre du pays. À Bamako, il matraque, il tire, il réprime… Cette situation est intolérable. Les Maliens attachés aux Droits de l’Homme et au respect des libertés ne peuvent le supporter. Je vous promets de lutter avec toute mon énergie pour en finir avec ce pouvoir qui après avoir été incapable et incompétent, corrompu et inconséquent, devient à présent liberticide et oppresseur. Ensemble, nous allons restaurer l’espoir à l’occasion de la prochaine élection présidentielle du 29 juillet. Hier, le pouvoir a commis une faute historique, il sera sanctionné par les urnes », a-t-il dit.

Il a souhaité la mobilisation de tous et chacun pour la réalisation de l’alternance au Mali. « Restons calmes, pacifiques mais déterminés. Nous ne lâcherons rien. Nous ne laisserons rien passer. Ce qui s’est passé le samedi 2 juin est à l’image de ce qui nous attend. Le pouvoir sortant est prêt à tout pour rester. Il procède par la censure à l’ORTM. Depuis samedi, il a opté pour la violence dans les rues de Bamako. Demain, il va tenter la fraude électorale. Solennellement, j’en appelle donc à tous les Maliens pour résister pacifiquement. J’en appelle également à la communauté internationale, à nos amis et nos voisins : le Mali est au bord du chaos. Il faut en urgence ramener ce pouvoir à la raison pour qu’il accepte le verdict des urnes le 29 juillet prochain », a conclu l’honorable Soumaïla Cissé.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. Que Dieu sauve le Mali. Sinon, les graines d’un désordre post-électoral sont semés par IBK et son clan de vautours au trousse des moindre sous de la caisse nationale. Ca devient flagrant, quant il bafoue les libertés de marcher, d’expressions, de mouvements. Nous voulons que vous libériez ce pays qui à tant souffert. Un pouvoir de caméléon au multiple visage, des menteurs, des fraudeurs déterminés à tout détruire pour rester au pouvoir. Pourquoi se maintenir si le peuple ne veut plus de vous? Pour entretenir davantage votre terrain de vie extravagant au frais de l’État. Seuls les profanes ne voient pas votre jeu. Aucun projet exécuté en 5 ans ni initié. Mais des factures en longueur de journée.

  2. Le Mali,! Le Mali! Le Mali! un pays bizarre et très bizarre, quand IBK se déplace pour sa campagne, à Ségou, Sikasso, et autres localités, il n’y a pas état d’urgence pour lui et ses hommes, mais quand l’opposition organise une marche pacifique, IBK est ses hommes parlent d’état d’urgence, on est dans quelle République? C’est dommage et très dommage de voir que les citoyens n’ont pas les mêmes droits dans ce pays, cela s’appelle injustice et favoritisme. Et c’est ceux-là qui tuent ce pays et désoriente nos enfants et détruisent la postérité de notre très cher Mali. Il est temps et grand temps que nos faux politiciens du genre IBK et ses hommes sachent et chaque bêtise a une fin et ces injustices et favoritismes sont entrain d’atteindre leurs fins sans équivoque. Quel comportement éhonté de la part de ces hommes d’IBK et IBK lui-même? Quelle ignominie de la part de ces maliens qui se croient supérieurs aux autres maliens? Nous sommes sidérés par leurs agissements inconscients et insouciants. Prenez conscience de vos agissements avant le carnage, nous sommes aujourd’hui les vrais avatars du mandé qui était caractérisé par la bravoure, la dignité, la dextérité, la gloire, la témérité, le partage, l’altruisme, la compassion face aux autres, et la pitié face aux autres se trouvant dans des conditions difficiles. Si ces vertus ne sont observées d’ici quelques années nous tomberons dans une situation irréversible atteignant la phase de la Somalie actuelle, car il y a encore quelques grands hommes totalement ignorés en se focalisant sur les joueurs de cinémas et de fourberies. IBK et ses hommes nous rappelle les “animaux malades de la peste de Jean de la Fontaine du 18ième siècle” où les mangeurs d’hommes sont fortement défendus et considérés comme les faiseurs de biens et les autres animaux inoffensifs sont traités comme les faiseurs du mal. IBK et ses hommes sont atteints de schizophrénie, pour les mettre sur le chemin de la vérité, il faudrait une grande partie de violence.

  3. j’invite tous les concitoyens maliens de pronner la paix , notre pays a souffert depuis des annees. des generations ont ete sacrifiees , l’avenir pour la jeunesse est hypothequer alors nos patients et etre ensemble et c’est dans sa que le bon Dieu nous regarder .

    On ne force pas l’acquition du pouvoir c’est Dieu qui donne a qui il veut quant il veut comment il veut. le prochain president est connu mais nous les etre humains et les Djines on n’est pas cense de le savoir pour le moment alors travaillons sincerement lorqu’on veut le pouvoir personne ne peut changer la position du soleil .
    Il est important de travailler avce la fois et determination en se disant que l’homme propose et Dieu dispose.

    Qu’Allah protege le Mali contre les demonts ( chercheurs de pouvoir )

  4. SOUMAILA CISSE est craint pour la qualité d’homme qu’ il incarne.
    Une qualité qu’ IBK est le premier à apercevoir pendant qu’ il était son chef de gouvernement.
    Les médiocres,les opportunistes,les LAQUAIS,les paresseux..ne peuvent pas aimer SOUMI car il prône le mérite,le travail propre,honnête,mérité .
    Les témoignages des travailleurs des structures qu’ il a dirigées sont éloquents sur son amour du travail et du travail bien fait.
    QUI PEUT NIER QUE LE MALI A URGEMMENT BESOIN DE CET HOMME?
    Sauf les opportunistes qui ont rejoint en masse IBK pour le combattre.
    Il n’est pas seulement leur adversaire politique,mais leur ennemi puisqu’ils pensent qu’ il va les empêcher de manger.
    Ils sont même prêts à le tuer constatant qu’ il est le mieux placé ,parmi les opposants à IBK,à succéder au président actuel.
    Ce n’est pas étonnant qu’ il soit personnellement visé le samedi.
    Même à la tête de l’opposition SOUMAILA CISSE a marqué l’opinion par une conduite exemplaire permettant au gouvernement de travailler paisiblement.
    LA MARQUE DES HOMMES D’ÉTAT.
    Le stratège BOUBEYE MAIGA constate qu’ une intelligence est en face empêchant ses plans de bien fonctionner.

  5. Nous condamnons tous avec la grande fermete le violent IBK, le dictateur et l’homme sans vision pour le Mali. Le Mali n’a pas besoin de violence maintenant car nous avons vu beaucoup de sang coule depuis 2012, nous sommes pour la paix et nous allons continuer a faire des marches pacifiques et democratiques.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here