Travaux hydroélectrique de Sotuba II : L’usage excessif des explosifs en violation des clauses du contrat fait des dégâts

0

 L’utilisation des explosifs dans  le canal de Missabougou afin de  doubler les capacités de production de la centrale hydroélectrique de Sotuba  fait des énormes dégâts matériels au sein des riverains.  Ils expriment  leur ras-le- bol et interpelle le ministre de l’énergie et de l’eau, Sambou Wagué.

-Maliweb.net- L’exécution des travaux de la centrale hydroélectrique de Sotuba II avance  au grand bonheur de l’entreprise chinoise qui  les réalise.  Cette entreprise qui a  conclu  un  contrat  de 24,309 milliards F CFA s’est engagée dans les clauses, selon nos sources,  à utiliser 6  explosifs tout le long de l’approfondissement du canal.  Dans la pratique, l’’entreprise chinoise  aurait  outrepassé les règles prédéfinies en usant des explosifs types dynamites fabriqués avec de la nitroglycérine très puissantes pour détruire les rochers.  La détonation des explosifs est aujourd’hui à l’origine de plusieurs  cas de   fissures de  bâtiments environnants et heurte la quiétude  des riverains à cause du bruit puissant  qu’ils émettent  et les débris   de cailloux projetés par l’impact de l’explosion.

Plusieurs riverains que nous avons rencontré expriment leur ras-le-bol. « J’ai coïncidé avec deux cas d’explosions et à chaque fois mes employés étaient obligés de se mettre à l’abris d’un toit pour se protéger. Une fois, les impacts des détonations ont détruit les vitres de ma boutique, mais l’entreprise s’est engagée à les réparer », confesse un opérateur économique  installé près du canal qui a gardé l’anonymat.  Lequel demande à l’entreprise chinoise de trouver d’autres alternatives  pour l’exécution des travaux d’approfondissement du canal.  Et d’autres riverains interrogés font état de la situation  et interpellent le Ministre de l’énergie et de l’eau  d’y intervenir pour trouver une alternative.  Un collectif  est déjà mis en place par les riverains.  Il a retenu plusieurs cas de fissures  et l’interruption  prématurée d’une grossesse  à cause du bruit des détonations.

Ce collectif des riverains a également engagé des discutions avec les responsables de l’entreprise chinoise chargée des travaux  afin de trouver un alternative.   Il demande  à  cette entreprise d’utiliser d’autres moyens pouvant leur permettre de réaliser les travaux de renforcement des capacités de production du central hydroélectrique de Sotuba sans faire recours à des explosions en plein quartier résidentiel.

La demande de la population est aujourd’hui tombée dans l’oreille d’un sourd, car l’entreprise continue  de plus belle  avec l’usage des explosifs.  Des sources proches du département de l’énergie soutiennent que des pots de vins  auraient été  distribués par l’entreprise  à certains cadres dudit ministère pour qu’ils  la laisse faire en violation des clauses du contrat.  Selon les  riverains, ce sont  environ des  dizaines de détonations qui sont effectuées par l’entreprise sans  qu’aucune mesure de sécurité ne soit prise pour protéger les riverains.  Les victimes promettent d’engager  dans les prochains jours des  actions judiciaires contre les responsables publics et privés pour obtenir réparation.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here