BECEAO : Tiémoko Meyliet Koné rempile pour six ans

0

Le Gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) est reconduit à la tête de l’institution pour un mandat de six ans. L’information est rendue publique par nos confrères de Jeune Afrique.

Selon le magazine, une lettre aurait été adressée à M. Tiémoko Meyliet Koné dans ce sens pour lui notifier cette décision qui magnifie une marque de « satisfaction totale » à l’endroit d’un travail bien accompli.

Des sources proches de la BECEAO interpellées n’ont pas démenti cette information.

D’autres observateurs avertis approchés qualifient cette reconduction de « sage décision » vu le bilan « largement positif » du Gouverneur de la BCEAO.

A leur avis, l’actuel Gouverneur mène à bien sa mission notamment l’application des décisions prises par le Comité de Politique Monétaire et le Conseil d’Administration.

 San :

Concertation pour la paix et la réconciliation

Revoir et gérer les conflits entre les populations des 25 communes du cercle de San, c’est l’objectif d’un cadre de concertation pour la paix et la réconciliation composé de trente membres. Le cadre de concertation a été mis en place, le jeudi dernier, 15 représentants sont issus des communautés et 15 autres des services techniques de l’État. La rencontre a été financée par le Centre humanitaire pour le dialogue.

Macina :Rencontre sur la lutte contre les violences sur les enfants…
Une rencontre sur la lutte contre les violences sur les enfants et leur protection contre la maladie à coronavirus s’est tenue, le jeudi 13 août dernier à Macina. Organisée par l’ONG coopération internationale (Coopi) en partenariat avec l’Union européenne, la rencontre a regroupé les membres du comité local de protection. Selon ses responsables, cette année une quarantaine d’enfants issus d’une vingtaine de familles bozos du village de Mierou ont bénéficié de kits scolaires.

Ansongo : Formation des enseignants et animateurs

La promotion de l’école à la radio se poursuit. À Ansongo, plus d’une 15 d’animateurs de terrain, et des enseignants ont débuté une formation, le vendredi dernier, sur l’enseignement à distance à travers la radio et la lutte contre la pandémie COVID 19. Initiée par UNICEF et le centre local d’animation pédagogique d’Ansongo, la formation vise notamment à permettre aux élèves du premier cycle de comprendre la pandémie à travers la radio.

Niger :

L’armée américaine perd un troisième drone

Un drone américain s’est à nouveau écrasé dans le Nord du Niger, où les Etats-Unis disposent d’une importante base de drones armés destinés à la lutte contre les groupes jihadistes dans la bande sahélienne, a indiqué jeudi à l’AFP le commandement de l’armée américaine en Afrique. “Un avion piloté à distance (Remotely Piloted Aircraft – RPA) a été perdu près d’Agadez, au Niger, en raison d’une une défaillance mécanique et non “d’une action hostile”. “Les forces américaines ont récupéré le RPA le 12 août”, a précisé par courrier électronique le commandement de l’armée américaine en Afrique. C’est le troisième drone perdu par les Américains depuis le début de l’année, après la chute de précédents engins le 29 février et le 23 avril 2020, également dans la zone d’Agadez. L’armée américaine avait alors parlé “d’une panne mécanique”. C’est au total le quatrième drone américain qui s’abîme au Niger, pays confronté aux attaques jihadistes très meurtrières dans ses parties Sud-Est, près du Nigeria, et Ouest, limitrophe du Mali.En octobre 2014, un drone s’était écrasé pour des raisons inconnues sur l’aéroport de Niamey, provoquant la fermeture des pistes pendant plusieurs heures. Washington a commencé à faire voler ses engins sans pilote depuis l’aéroport de Niamey en 2013, d’abord pour notamment fournir un soutien en renseignement aux forces françaises, engagées depuis le mois de janvier de cette année-là contre les groupes islamistes ayant pris le contrôle du Nord du Mali, puis dans le cadre de la lutte antijihadiste en général. Le Niger a ensuite autorisé la construction d’une importante base américaine de drones à Agadez, donnant aux Etats-Unis une plateforme de surveillance pour l’ensemble du Sahel. La base de Dirkou, proche de la Libye, est aussi utilisée par l’armée américaine pour ses drones armés depuis l’an dernier. La France possède une base sur l’aéroport de Niamey, d’où décollent des avions de chasse et des drones récemment armés. L’immense Nord désertique du Niger, notamment la zone de la passe de Salvador, non loin de la frontière de la Libye, est un corridor réputé pour le trafic de drogue, d’armes, de migrants, et abrite également des groupes jihadistes.

Angola :

 Le fils de l’ex-président dos Santos, condamné à cinq ans de prison

José Filomeno « Zenu » dos Santos a été condamné à 5 ans de prison ferme par la Cour suprême d’Angola, vendredi 14 août 2020, pour les crimes de fraude, d’escroquerie et de trafic d’influence. En compagnie de trois autres co- prévenus, le fils de l’ancien président angolais Eduardo dos Santos et ancien dirigeant du Fonds souverain angolais (FDSEA) comparaissait dans l’affaire dite des 500 millions $.

Tous les prévenus ont été condamnés dans cette affaire. L’ancien gouverneur de la Banque nationale d’Angola (BNA), la banque centrale angolaise, Valter Filipe da Silva, a été condamné à la peine la plus sévère : huit ans. Les deux autres complices, António Bule, également cadre à la BNA, et l’homme d’affaires Jorge Gaudens ont été condamnés, respectivement, à cinq et six ans de réclusion. Ces peines sont toutes inférieures aux réquisitions du ministère public qui n’a pas réussi à prouver les accusations de blanchiment d’argent.

Pour rappel, les trois complices sont accusés d’avoir transféré sur un compte d’une filiale londonienne de Crédit Suisse, 500 millions de dollars de la BNA, pour la création d’un prétendu fonds stratégique destiné à collecter des devises à Londres. Selon le parquet général, la fraude aurait permis de détourner jusqu’à 1,5 milliard $.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here