Carnet d’Audiences du Président de l’Assemblée Nationale

0

Dans le cadre de l’apaisement du climat social, le Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable #MoussaTIMBINE a respectivement rencontré ce mercredi 03 juin 2020, dans la salle Haoua KEITA de l’Institution plusieurs acteurs sociaux et des Organisations de la Société Civile.

 

Il s’agit notamment :

–       les familles fondatrices et les coordinateurs des chefs de quartiers de Bamako ;

–       les organisations de la société civile ;

–       le Patronat ;

–       la CAFO ;

–       le CNJ ;

–       l’AEEM.

 

Les échanges ont porté sur les rôles et responsabilités des acteurs sociaux dans la consolidation de paix, la stabilité et le développement du pays.

Aussi, il a été question de la marche prévue le vendredi 05 juin 2020, dans un contexte de crise sécuritaire et sanitaire difficile.

Le président a ainsi exhorté les hôtes du jour à leur mission d’intermédiation sociale pour le bonheur du peuple Malien.

Cérémonie de grande couleur à Tombouctou

Une cérémonie de grande couleur a été organisée à Tombouctou. C’était à l’occasion de la sensibilisation sur la pandémie de la Covid-19 ; l’excès de vitesse et la bancarisation. La journée a débuté avec la montée des couleurs et l’observation d’une minute de silence en la mémoire des soldats tombés sur le champ d’honneur. C’était sous la présidence du chef d’état-major par intérim de la 5e région militaire, le lieutenant-colonel BekayeSamaké et les troupes du commandant du 52e Régiment mixte. En présence des FAMa et de leurs familles respectives, le colonel a mis l’accent sur le respect des mesures barrières contre la Covid-19, l’excès de vitesse. Il a également parlé des avantages de la bancarisation des salaires des militaires.

Le colonel Issa Mamadou Coulibaly en visite dans les check-points de Gao

Suite à la multiplication des bandits armés sur des sites d’orpaillage ces derniers temps à Gao, le commandant de Zone de la région de la cité des Askia, colonel Issa Mamadou Coulibaly a visité les check-points de Gao en compagnie de la Barkhane. C’était ce mardi 2 juin 2020 afin de voir les conditions de vie et de travail des hommes sur le terrain. Il en a profité pour vérifier le respect et l’application des mesures de sécurité. Il en a aussi profité pour distribuer des masques anti Covid-19 aux différents postes. Il n’a pas manqué de leur donner des conseils pour le bon fonctionnement de leur mission.

Le Premier ministre en audience pour la libération de l’honorable Soumaila Cissé

Plus de 70 jours que le chef de l’opposition, l’honorable Soumaila Cissé est dans les mains de ses ravisseurs. À cet effet le« Collectif des Femmes pour la Libération de Soumaila Cissé » s’est rendu auprès du Premier ministre Dr Boubou Cissé. Le but de leur présence était de trouver une solution fiable et le plan du gouvernement afin de retrouver Soumaila Cissé. Ces femmes leaders ont été reçues en audience par le PM ce mardi 02 juin 2020. Boubou Cissé leur a fait savoir qu’ils font tout leur possible et surtout il leur a expliquéles plans du gouvernement. Que ça soit le président de la République ou l’ancien premier ministre du Mali Ousmane IssoufiMaiga, chacun fait de son mieux. « Le gouvernement ne ménagera aucun effort. Tout sera mis en œuvre pour retrouver l’honorable Soumaila Cissé » tels étaient les propos du PM. « Les Étoiles de Soumaila Cissé » et le mouvement des femmes et des jeunes de l’URD étaient tous présents à cette audience.

Le directeur général de la police, Moussa AG INFAHI, rencontreles tendances syndicales

Ce mardi 2 juin 2020 a eu lieu une rencontre entre le directeur général de la police nationale, le contrôleur général Moussa AG INFAHI et les onze (11) syndicats de la Police. C’était en présence du Directeur général Adjoint, l’Inspecteur général Moussa Boubacar MARIKO et plein d’autre personnalités . Cette rencontre avait pour but de demander l’avis des syndicats sur le bon déroulement des élections professionnelles afin d’identifier celles qui sont les plus représentatives, à travers l’élection des délégués syndicaux appelés, à siéger dans les organes consultatifs de la Police nationale.

Tombouctou : les enseignants grévistes ont boycotté la reprise des cours du 02 juin

À Tombouctou, le gouverneur Koïna Ag Ahmadou s’est rendu dans des établissements de la ville, accompagné de certains membres de son cabinet et des autorités scolaires de l’Académie et du Centre d’animation pédagogique. Le constat : Toutes les écoles de la ville ont rouvert leurs portes, mais des enseignants grévistes ont manqué à l’appel.

Au lycée Mahamane Alassane Haidara de Tombouctou les enseignants grévistes ont respecté les consignes données par leur centrale syndicale, en boycottant la reprise des cours d’hier mardi 2 juin 2020. Seuls quelques volontaires et stagiaires ont dispensé des cours.

Au second cycle YehyaAlkaya, même constat. Seul un enseignant a donné des cours. Le directeur de cet établissement a pris toutes les dispositions par rapport à la distanciation sociale, mais se plaint par l’absence de kits de lavage, savon, gel. Les élèves ont quand même chacun un masque.

Il ressort de cette visite que toutes les dispositions sont réunies pour une bonne reprise des cours, mais beaucoup d’enseignants manquent à l’appel. La distanciation sociale est respectée dans les classes soit un élève par table-banc.

Douentza : les classes d’examen ont ouvert mardi 02 juin 2020

Selon les informations de l’AMAP, les classes d’examen du second cycle, des écoles professionnelles et le lycée de Douentza ont ouvert leurs portes ce mardi 2 juin 2020 à Douentza. À cet effet, une délégation des autorités administratives, communales, scolaires, des forces de défense et de sécurité conduite par Mansa Sangaré, le préfet de Douentza, s’est présentée dans les trois seconds cycles de Douentza, au lycée et dans les établissements scolaires privés pour constater l’effectivité de la réouverture des classes.

La délégation a constaté la présence des élèves et des enseignants à l’école, regrettant la non-disponibilité des kits de lavage des mains répondant aux normes et le retard de l’acheminement des masques pour les élèves et les enseignants. Aussi, les enseignants au niveau des trois seconds cycles de la ville n’ont pas pris le risque de commencer les cours hier mardi.

Au lycée public de Douentza, la délégation a pu noter la présence des élèves de Terminale. Tous les kits de lavage de mains avec du savon ont été installés devant les salles de classe et dans la cour de l’école. Les masques étaient disponibles. Quant aux enseignants, il n’y a eu que deux enseignants qui se sont présentés à l’école, les autres ont suivi le mot d’ordre de grève de leurs syndicats et ont boycotté la réouverture des classes de terminale.

Kadiolo : plus d’une centaine de chefs de village sollicitent le maintien de la subvention de l’engrais et l’ancien prix du coton

Dans une correspondance adressée au préfet, plus d’une centaine de chefs de village sur les 124 que compte le Cercle de Kadiolo, ont réclamé aux autorités de renoncer «à l’arrêt de la subvention de l’engrain et de tout faire pour maintenir l’ancien prix du coton (275 CFA le Kilo) »’, a-t- on appris de l’AMAP.   Pour les centaines de chefs de village, la prise en compte de cette doléance « permettra d’éviter un chaos chez les producteurs. »

Ces doléances ont été formulées au cours d’une rencontre, initiée par Vamara Koné, le chef de village de Kadiolo et responsable du collectif.

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here