Ils ont dit : Adame Bah Konaré, historienne et ancienne Première Dame du Mali

0

«Dans ses diatribes roboratives, l’Imam Mahmoud Dicko est dans la mobilité phraséologique et physique, soufflant le chaud et le froid, avançant et reculant, s’engageant et se rétractant. Il cogne, se replie, lime son discours avant de rebondir derechef en anathèmes. Il dit et se dédit, entre et sort, part et revient, revient et repart, tantôt caustique, tantôt émoussé, mais toujours, en appelant à la sagesse, au calme, à la non-violence, à ne pas mettre à feu le Mali, à rentrer à la maison sans faire de casses (…). Malicieux, Mahmoud Dicko appellera IBK mon frère. «Nous allons étonner le monde» ! Ponctuera-t-il son discours par moment.  Sacré imam Dicko !»

Imam Mahmoud Dicko dans son manifeste publié le 5 févier

«C’est aussi avec gravité que j’observe les risques d’échec du combat de ce noble peuple épris de paix et de justice pour une gouvernance vertueuse. Nul être non plus n’est parfait.  Je me suis souvent trompé en soutenant des hommes qui, guidés par des intérêts égoïstes et matérialistes, n’ont pas su incarner le redressement du Mali tant souhaité. J’ai cru, comme en 2013, qu’une participation forte à un projet électoral pourrait, à elle seule, porter l’espoir de résolution de nos problèmes de gouvernance politique et sociale. Je me suis trompé. Je le regrette sincèrement»

Transition : l’imam Dicko sort de nouveau de sa mosquée

L’imam Mahmoud Dicko est de nouveau sorti de sa mosquée. Dans son manifeste, l’imam Dicko s’inquiète de la tournure de la transition et semble déjà avoir fait son mea culpa. Il dit qu’il s’est trompé, qu’il regrette et qu’il faut sauver le Mali, etc. Sauf que cette fois-ci, il risque de se fourvoyer puisque les Maliens ne sont plus naïfs. Des mauvaises langues vont jusqu’à dire qu’avec l’imam de Badalabougou, c’est l’hôpital qui se moque de la charité. Sacré malien !

 

Adam Dicko, directrice exécutive de l’ONG AJCAD dans le journal Mali Tribune

«Quand je vois un Abdoul Niang qui dirige un front du refus contre l’Accord, sachant que ce même Abdoul Niang a participé à faire campagne pour IBK qui avait quand même assuré dans son projet de société la mise en œuvre de l’Accord, je me dis ça cloche quelque part. Tu ne peux pas être pour quelqu’un qui prône la mise en œuvre de l’Accord et après dire que toi tu es contre l’Accord. »

CNT : le M5-RFP et les anciens députés de la 6e législature demandent sa dissolution

Décidément la mise en place du Conseil national de la transition ne passe toujours pas auprès d’une partie de la population malienne. Après les anciens députés déchus de la 6e législature, c’est autour des membres du M5-RFP, le mouvement à la base de la chute du régime IBK, de demander la dissolution du CNT. Les deux regroupements reprochent à l’organe législatif de la transition son manque de légalité et de légitimité.

Droits de l’Homme : 483 violations et abus documentés par la Minusma en 3 mois

Entre le 1er juillet et le 30 septembre 2020, la Minusma a documenté 483 violations et abus de droits de l’homme ayant causé la mort de 176 personnes dont 13 enfants et huit femmes. Ces données représentent une baisse de 23,6% par rapport aux violations et abus documentés au cours du trimestre précédent (1er avril au 30 juin 2020), période au cours de laquelle la Division avait enregistré 632 violations et abus de droits de l’homme ayant causé la mort d’au moins 323 personnes. Toutes les forces armées ont selon la Minusma  commis des violations des droits de l’Homme.

Réunion de la Troïka gouvernementale du Fonds Climat Mali : les experts balisent le terrain

La réunion de la Troïka gouvernementale du Fonds Climat Mali se tiendra le lundi 15 février. En prélude à cet évènement, la ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Mme Bernadette Keïta, a présidé, le lundi 8 février, dans la salle de conférence de son département, la rencontre préparatoire. L’objectif est de préparer celle des ministres qui est prévue pour le 15 février prochain. Elle a aussi comme objectif de tenir les secrétaires généraux au courant de cet important mécanisme financier national, encore rare dans la sous-région. Cette réunion s’est déroulée en présence des secrétaires généraux des ministères concernés : affaires étrangères et coopération internationale ; économie et finances et enfin de Environnement, assainissement et Développement Durable.

 

Rassemblées par la Rédaction

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here