INFOFLASH : Les breves des Echos

0

 

  • Plate-forme en faveur de ATT : on grille des étapes

C’est hier que le président de l’Adéma, Dioncounda Traoré a remis au président de la République ce que devrait être la plate-forme qu’ATT a demandée à l’ancien parti majoritaire et à l’URD. Certains observateurs pensent que c’est le dernier acte devant conduire au remaniement ministériel. Or certaines indiscrétions nous ont permis de savoir que le document remis à ATT hier semble être sujet à caution. En effet, il semble qu’il n’a pas été soumis à l’approbation de la direction du parti. Conséquence, rares sont les membres du CE de l’Adéma qui connaissent le contenu d’un document qui devrait les engager pour la vie, ou du moins pour les six prochaines années. Mais ce n’est pas seulement du côté de l’Adéma qu’il y aurait problème. Du côté de l’URD, il semble que c’est la direction même qui ne s’est pas prononcée sur le document élaboré par un comité technique. Or si la direction n’en connaît pas le contenu, elle pourrait difficilement se laisser embarquer en faveur de ladite plate-forme.

  • Remaniement : l’Adéma revoit à la baisse ses prétentions

Il avait été dit qu’au cours d’une audience accordée à Dioncounda, ATT lui aurait promis cinq postes ministériels. Cette nouvelle prédisposition présidentielle en faveur de l’Adéma avait semble-t-il été portée à la connaissance des membres du CE. Et depuis un mois, les tractations vont bon train. La liste des candidats était devenue très longue : Sékou Diakité, Tiémoko Sangaré, Mme Zouré Fadimata Maïga, Yacouba Diallo, Alhassane Ag Moussa, sans compter les deux ministres présents dans le gouvernement ; à savoir Marimantia Diarra et Seydou Traoré.  En plus, il se dit que le chef des Abeilles lui-même lorgne de plus en plus du côté de la Primature. En somme, il y a beaucoup d’appelés. Mais, à la réunion du samedi dernier, il semble que Dioncounda ait tenu à clarifier certaines choses notamment le fait qu’il n’aurait jamais déclaré qu’ATT réserverait cinq postes à son parti. Il aurait, selon ses dires, parlé de la confortation de la position de l’Adéma au sein de l’équipe gouvernementale. Ce qui change effectivement beaucoup de choses. Du coup, il semble que certains prétendants font la moue.

  • Diop ambassadeur au Maroc : les Abeilles piquent une crise

Le mercredi dernier, le conseil des ministres a nommé Abdoulaye Diop du Cnid comme ambassadeur du Mali au Maroc. Cette décision qui prouve la solidité des rapports entre ATT et le parti de Me Tall n’aura pas fait que des heureux. En effet, il semble que certains responsables de l’Adéma ne cachent pas leur incompréhension. « Comment faire la promotion des cadres du Cnid alors que nous qui avons officiellement réaffirmé notre soutien depuis la conférence nationale de novembre 2005, nous ne voyons rien venir », font-ils remarquer. Tout porte à croire qu’ils ne sont pas au bout de leurs surprises, surtout quand la rumeur concernant la nomination de Toumani Djimé Diallo, comme ambassadeur du Mali à Rome se confirmera.

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER