Les marcheurs panafricains, la nouvelle trouvaille du Premier ministre

0

Le chef du gouvernement malien a organisé trois activités avec les marcheurs panafricains venus du Sénégal pour soutenir le Mali dans sa croisade contre la Cédéao et la France. Après le boulevard de l’indépendance et la rencontre à la Primature, Choguel K. Maïga les invite à rompre le jeûne chez lui à domicile. À croire que le chef du gouvernement n’a rien à faire. Pourtant les dossiers brûlants ne manquent pas. La gestion de la crise sécuritaire, les conséquences des sanctions imposées par la Cédéao et l’Uémoa et la flambée des prix des produits sur le marché sont autant de problèmes qui n’ont jusqu’ici pas connu la moindre solution.

…………………………………………………………………………………………………………

Bolloré vend sa branche logistique en Afrique au géant italo-suisse, MSC

Le groupe Bolloré, très influent dans le domaine du transport et de la logistique en Afrique, a annoncé, jeudi 31 mars 2022, la vente de sa branche logistique en Afrique pour 5,7 milliards d’euros au géant italo-suisse MSC (Mediterranean Shipping Compagny).

La gestion du chemin de fer au Burkina Faso ne sera donc plus assurée par le géant français, ce que redoutait Consortium Burkina 2050 qui a maintes fois demandé la rupture du contrat avec SITARAIL, filiale du groupe Bolloré.

La vente de la branche logistique en Afrique de Bolloré concerne un large réseau de concessions portuaires, d’entrepôts et de hubs routiers et ferroviaires en Afrique. Cette branche du géant français du transport était implantée dans une vingtaine de pays africains dont le Burkina Faso et a franchi les deux milliards de chiffres d’affaires en 2021.

L’opération entre le groupe Bolloré et l’armateur MSC ne sera finalisée qu’en 2023. Mais cette vente est conditionnée par l’obtention de certaines autorisations, notamment celle de l’autorité française de la concurrence, mais aussi et surtout l’autorisation des pays où se trouvent les infrastructures du groupe.

Le groupe Bolloré a, par ailleurs, annoncé conserver certaines de ses activités en Afrique. Il s’agit des investissements dans la communication, le divertissement ou encore l’édition.

Par Wakat Séra

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here