L’Etat devant les tribunaux : Les profiteurs

0

La répartition des procès de l’Etat entre les différents avocats inscrits au Barreau Malien est des plus injustes.

Pourtant, en la matière, la loi est claire : toutes les affaires dans lesquelles l’Etat est partie, doivent être transmises au Conseil de l’Ordre des Avocats qui désigne le ou les avocats à constituer. Mais, sur le terrain, la réalité est toute autre.

Seuls les avocats qui sont dans les grâces du pouvoir bénéficient du privilège de défendre l’Etat.

Traditionnellement,  c’est le conseil de l’ordre des avocats qui attribuait les affaires de l’Etat à tour de rôle, en privilégiant notamment les avocats débutants ou en situation difficile.

Le principal avantage de ce système était de permettre aux avocats des couches cibles, de s’épanouir financièrement à l’instar de leurs autres confrères.

Hélas, depuis quelques années maintenant, ce système a été pratiquement abandonné.

Les avocats de l’Etat ou plus exactement, ceux de certains agents de l’Etat raflent toutes les affaires dans lesquelles l’Etat est concerné.

 

 

Compagnie de Circulation Routière (CCR)

Où vont les recettes ?

A la compagnie de circulation routière, la perception et l’affectation des ressources financière n’obéit à aucune loi.

100 000 Fcfa, 200 000 Fcfa, voire, 1 million de francs, personne, même pas le Commandant du CCR ne semble connaître avec précision, le montant des recettes journalières de la compagnie.

La difficulté résulterait du mode de perception des recettes, qui, pour la plupart ne sont pas enregistrées.

En effet, on le sait, dans la circulation, les policiers ne délivrent de reçu qu’exceptionnellement à ceux (peu nombreux) qui le réclament. Mais, pour les autres (les plus nombreux) le jeu se fait à l’amiable : les carnets de perception des contraventions sont mis de côté et les agents du CCR empochent directement leurs « dûs ».

 

KORO

Deux jeunes tués dans l’explosion d’un engin explosif

Deux jeunes hommes sur une moto ont heurté un engin explosif improvisé. L’incident s’est déroulé samedi 6 avril  entre Madougou et Binédama dans le cercle de Koro. Les deux individus sont morts sur le coup.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here