Amazone de la semaine :Madame Bouaré Fily Sissoko

2

Il est vrai que toutes les femmes sont des reines, surtout les femmes Maliennes, car leur bravoure est sans conteste vu leur engagement pour le développement de leur pays.Cette semaine, nous avons choisi parmi toutes ces femmes braves, une qui est fait exception pour lui consacré notre rubrique Amazone, elle se nomme Mme BouaréFily Sissoko.

Notre femme célèbre de cette semaine est née en août 1955 à Dakar au Sénégal. Elle a effectué d’abord ses études primaires à Ségou puis secondaires au Lycée technique de Bamako.En ce qui concerne son cursus universitaire et postuniversitaire, Fily a d’abord obtenu une Maîtrise en sciences économiques, un certificat en techniques douanières et un autre en planification stratégique et en budgétisation des programmes publics. Par la suite, attirée par la rigueur et le goût de la réussite, elle va décrocher avec brio un diplôme d’études approfondies (DEA) en droit du développement.

Avec tout ce bagage intellectuel, Mme BouaréFily Sissoko a servi à plusieurs niveaux en tant que fonctionnaire des finances. Son service dans la fonction publique lui a valu d’être contrôleur général d’État et Directrice générale adjointe des Douanes. En économiste reconnue grâce à ses qualités intellectuelles et de travailleuse acharnée, Fily Sissoko a été repérée par la Banque Mondiale et a travaillé avec cette institution dont elle a servi le bureau de la représentation à Bamako.Fily est aussi reconnue comme consultante en audit et fiscalité, profession dont elle a exercé.

À un niveau politique et de gestion des affaires de l’État plus élevé, Fily Sissoko est devenue membre d’une équipe gouvernementale comme ministre entre 2000 et 2002. Elle a occupé le portefeuille du ministère des Domaines de l’État et des Affaires foncières, puis celui de la Communicationa fut ajouté à sa responsabilité.

En 2013, avec l’élection du Président Ibrahim Boubacar Keita, Mme BouaréFily Sissoko fut nommée comme ministre de l’Économie et des Finances, poste qu’elle occupera jusqu’en 2015. Pendant son passage à l’hôtel des Finances dans un Mali qui traverse une crise sécuritaire aigüe qui se répercute sur l’économie nationale, Mme BouaréFily Sissoko va faireune plaidoirie devant le Parlement européen en faveur de son pays. Grâce à son travail, l’Union européenne va débloquer une aide importante pour relancer l’économie du Mali.

Après son passage au ministère des Finances, Mme BouaréFily Sissoko sera nommée comme commissaire chargée au Développement de l’entreprise, de l’énergie, des télécommunications et du tourisme de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA).

Notre amazone, Mme BouaréFily Sissoko en plus de la sphère publique où elle a de grandes responsabilités, est aussi mère de famille avecdeux enfants. Mme BouaréFily Sissoko parle plusieurs langues ; le français, l’anglais, le bambara, lekhassonké et le ouolof.

 

HaouaOuane

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Sérieusement ce journal n’a pas trouvé une vraie amazone dans ce grand pays.
    Qu’est ce qui justifie ce statue d’Amazonie???
    Les diplômes? Il y a pas plus diplômée
    Le poste ministériel et la durée au poste? Il y en a pas eu avant?

    • Barou tu sais qu’au Mali tout est devenu comme les medailles de Boua le ventru IBK, tout le monde les recoit de partout comme Commandeur du Desordre National, Officier du Desordre National, etc. avec l’aide tres bien active du General Sagafourou Gueye! Dommage car le ridicule ne tue plus au Mali! Peut-etre un torchon achete par la Mme Boire!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here