Le boycott des Oscars trop «blancs» prend de l’ampleur

0
Will Smith le 1er novembre 2015 - Buckner/Variety/REX/SIPA
Will Smith le 1er novembre 2015 - Buckner/Variety/REX/SIPA

CINEMA Will Smith rejoint le boycott et l’influent révérend Al Sharpton s’en mêle…

Les ennuis de l’Académie ne vont pas s’arrêter là. Depuis l’appel au boycott des Oscars par Spike Lee et Jada Pinkett pour protester contre le manque de diversité chez les nominés, le mouvement ne retombe pas, à tel point que les règles du jeu pourraient changer, selon leNew York Times.

Jeudi, c’est Will Smith qui a rejoint le mouvement initié par sa femme. « J’étais à l’étranger quand elle a publié son billet sur Facebook. Je suis fier d’être son mari », a répondu l’acteur, sur ABC, expliquant qu’il ne se rendrait pas aux Oscars.

« Fuck the Oscars », répond Snoop Dogg

Alors que certains ont accusé Jada Pinkett de se réveiller uniquement car elle estimait que Will Smith aurait dû être nominé pour Concussion, l’acteur monte au créneau : « Ce n’est pas à propos de mon cas. C’est pour tous ces enfants qui vont regarder la cérémonie et sentir qu’ils ne sont pas représentés. »

D’autres voix se joignent au mouvement #OscarsSoWhite, comme le réalisateur Michael Moore, George Clooney ou Snoop Dogg, qui a récemment lancé un « Fuck the Oscars » sur Instagram.

L’influent révérend Al Sharpton a, lui, expliqué au Hollywood Reporter qu’il comptait lancer une opération appelant à boycotter la retransmission télévisée des Oscars afin de faire baisser les revenus publicitaires. Il note que cela fait deux ans de suite qu’il n’y a que des acteurs blancs nominés pour 40 positions au total. « Ne venez pas me dire qu’il n’y a pas un noir ou un bronzé qui méritait d’être considéré. C’est inacceptable », conclut-il.

Alors que la polémique enfle, la pression monte sur le présentateur Chris Rock, qui garde pour l’instant le silence. Certains lui demandent de planter l’Académie ou au moins de parler du problème dans son monologue d’ouverture.

Des changements envisagés

Cette année, les acteurs Will Smith, Idris Elba ou encore Michael B. Jordan peuvent s’estimer lésés. Tout comme le réalisateur de Creed, Ryan Coogler, ou les compositeurs des chansons de Straight Outta Compton. A la place, l’Académie préfère Matt Damon et Sam Smith.

Le problème commence par le manque de diversité parmi les 6.000 membres de l’Académie. Selon une étude du Los Angeles Times, il y a 94 % de blancs, 77 % d’hommes et la moitié ont plus de 62 ans. Il n’y a que 2 % d’Afro-Américains et 2 % de Latinos, alors que ces deux minorités représentent 36 % de la population américaine.

Après le mea culpa de la présidence de l’Académie, Cheryl Boone Isaacs, des changements sont à l’étude, selon le New York Times. Les catégories pourraient être élargies de cinq à dix nominés. Et le droit de vote pourrait être retiré à ceux qui ne participent pas assez souvent, afin de diminuer progressivement l’influence des membres les plus âgés. Avec la climatisation, la canicule ne fait plus son boulot…

20minutes.fr – Philippe Berry – Publié le
PARTAGER