Ministère de la justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux : Mamoudou KASSOGUE, un magistrat honnête, intègre à la tête du département

0

Mis en place le vendredi le 11 juin 2021, le nouveau gouvernement de la transition est composé de 25 ministres, 3 ministres délégués, 6 femmes. Parmi ce gouvernement figure un homme travailleur, intelligent, honnête et intègre. Il s’agit du Ministre de la justice et  des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Mamoudou KASSOGUE. Jusqu’à sa nomination, il était Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de la Commune III du District de Bamako, en charge du Pôle Economique et Financier de Bamako.

Né en 1974, le nouveau  ministre de la justice et  des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Mamoudou KOSSOGUE est un Magistrat (1er Grade, 2ème Groupe, 3ème Echelon). Titulaire d’un Master 2 Recherche en Droit privé général, Formateur à l’Institut National de Formation Judiciaire du Mali, Formateur (national) ONUDC en matière d’enquêtes financières (y compris le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme), de poursuite et saisie des avoirs criminels, en matière d’enquêtes sur la corruption et les infractions assimilées et en matière de coopération judiciaire internationale, Mamoudou KASSOGUE a été effectivement impliqué dans divers domaines relatifs à la Gouvernance, à la lutte contre la délinquance économique et financière (Corruption et Blanchiment d’argent, Atteintes aux Biens Publics, entre autres), la criminalité transnationale organisée, le Financement du terrorisme et le terrorisme en général, à travers des activités de poursuite, d’instruction, de sensibilisation, de formation, d’animation et de modération de nombreux séminaires, conférences et colloques à travers le monde.

Mamoudou Kassogué est détenteur d’un Baccalauréat Malien obtenu en 1993 au Lycée Régional de Gao, série Sciences Humaines, Mention « Assez-Bien » ; d’une Maîtrise en Sciences juridiques (Droit Privé) obtenue en 1998 à l’Ecole Nationale d’Administration du Mali (ENA), Mention « Assez-Bien » ; d’un Master 2 Recherche en Droit privé général de l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest-Unité Universitaire de Bamako (UCAO-UUBa), Mention « Bien » en 2015.

Depuis le 09 Août 2019, il est procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de la Commune III du District de Bamako, en charge du Pôle Economique et Financier de Bamako. Le nouveau ministre de la justice a participé à plusieurs ateliers, séminaires de formation dont la participation en 2019 au « cours de formation sur la judiciarisation du renseignement » de l’Institut International de Justice et de l’état de droit de Maltes ; La Valette ; IIJ-US-AID. Il est polyglotte, il  parle Français, Anglais, Bambara, Peul, Songhaï. Le nouveau ministre de la justice a la réputation d’être un travailleur, intelligent, honnête et intègre. Il aime la lecture, le sport et la musique. Il est Marié et père de trois enfants.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here