Que sont-ils devenus ? : Pr Madiassa Maguiraga, le premier Africain de la NASA !

7

‘’Il y a un Malien à la prestigieuse NASA ! Et il est le premier Africain à y avoir mis le pied….’’ Il y a plusieurs années de cela la seule évocation de son nom suscitait, en plus de l’admiration de ses compatriotes, une certaine fierté dans tout le continent africain. Pourtant notre héros, rentré au bercail dans les années 90, a tenté plusieurs expériences avec des fortunes diverses et autant des  impressions sur sa personnalité.

Ce lundi 10 février 2020, Pr Madiassa Maguiraga, né le jour à Nioro du Sahel, fête ses 77 ans. C’est tout jeune, très jeune que le prodige devint Docteur Ingénieur en électronique. Avec une telle intelligence – largement au-dessus de la moyenne –il ne pouvait pas ne pas être remarqué, surtout au pays de l’Oncle Sam où la bonne graine est sollicitée.

La preuve, l’histoire retient que c’est à l’âge de 26 ans qu’il est devenu le premier Africain à avoir intégré la National Agency for Space Administration (NASA) des Etats Unis d’Amérique !

Pr Madiassa Maguiraga n’est pas qu’un excellent scientifique, il tenta d’appliquer ce qu’il avait dans la tête sur le terrain politique avec l’ambition même de diriger le Mali. Pourquoi pas? Ainsi, deux fois de suite, il se lança à l’assaut de Koulouba sous la bannière du Parti populaire pour le progrès (PPP) qu’il porta sur les fonts baptismaux. D’abord en 2002 pour la succession d’Alpha. Puis en 2007 pour défier ATT.

On se rappelle : lors de la campagne électorale de 2007, il avait promis de multiplier les salaires par trois, de créer des emplois et d’instaurer une bonne gestion des ressources minières.  Il finit par se casser les dents, il se résigna à prendre sa retraite politique. La politique ne réussit pas à tout le monde.

Pr Maguiraga a enseigné au Ghana, aux USA, en République Démocratique du Congo. En 1994, il a créé le Centre International des Technologies Avancées (CITA) au Mali.

Actuellement, il est Professeur ordinaire et chef du département du génie électrique et informatique à la Faculté polytechnique de l’Université de Kinshasa. En janvier 2019, il a mis à la disposition des élèves et étudiants de la République Démocratique du Congo un nouveau livre intitulé : «Mathématique Analyse».

Happy birthday to you, Dr !

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. LES PESTES? FRANCOPHONIE ET ISLAM ARABE! FAVORISENT LES LARBINS ASSIMILES FRANCAIS ET LARBINS ISLAMISES!

    SANS AMBUGUTEES AUCUNE, LA FRANCE ET L ISLAM ARABE SONT LES CANCERS DU MALI ET DE L AFRIQUE!
    CESSONS DE PARLER FRANCAIS ET PRIER AUX ANCETRES DES ARABES, LE MAL, SERA GUERI!

  2. KINGUIRANKE! CHERS AUTRES INTERVENANTS! LES TETES CAPABLES DE DETOURNER LE PAYS VERS LE MONDE SONT DISCRIMINEES, CHASSEES, EXILEES!

    VOUS ALLEZ REMARQUER QU IL YA UNE DISCRIMINATION ENVERS TOUS LES INTELLECTUELS MALIENS VENUS D AUTRES PAYS QUE LA FRANCE!

    VOUS ALLEZ REMARQUER QUE LA FRANCE ET SES AGENTURES AU MALI COMME PARTOUT EN AFRIQUE DITE FRANCOFOLLE, DISCRIMINE ET DISQUALIFIENT TOUS LES INTELLECTUELS MALIENS VENUS D AILLEURS QUE LA FRANCE!

    VOUS ALLEZ REMARQUER QUE LE DESORDRE AU MALI EST CREE PAR LES AGENTS MALIENS DE LA FRANCE, FORMES EN FRANCE, MOULLES EN FRANCE ET RECRUTES EN FRANCE!

    VOUS ALLEZ REMARQUER QUE LE DESORDRE EST LE RESULTAT D UNE GESTION EN DEFAVEUR DU PEUPLE MALIEN EN METTANT LES NOIRS-FRANCAIS-LARBINS-ECERVELLES AU SOMMET ET DIRECTEMENT AU DESSOUS D EUX LES INCOMPETENTS CANCRES DE L ECOLE NATIONALE D ADMINISTRATION L ENA, L ECOLE NATIONALE DES INGENIEURS, L ECOLE DE MEDECINE, L UNIVERSITEE DU MALI, ET QUE LES SPECIALISTES ET INGENIEURS FORMES PARTOUT AILLEURS ET SURTOUT AUX USA ET DANS LES PAYS DE L ANCIEN BLOC SOCIALISTE, LA CHINE ET AILLEURS SONT SYSTEMATIQUEMENT ET SYSTEMIQUEMENT ECARTES,DISCRIMINES,DIABOLISES,ELIMINES DE CONCOURS, SEGREGUES, CHASSES, EXILES, …..

    C EST PAS DE LEURS FAUTES! ILS SONT OBLIGES DE SE SAUVER!

    VOUS DEVEZ SAVOIR QUE LA POLITIQUE DE CADRE DANS LES PAYS FRANCOPHONES D AFRIQUE EST DIRIGEE, ORCHESTREES, ELABOREE A TRAVERS DES AGENCES FRANCAISES DANS NOS PAYS! LES TETES CAPABLES DE DETOURNER LE PAYS VERS LE MONDE SONT DISCRIMINEES, CHASSEES, EXILEES!

  3. Actuellement, il est Professeur ordinaire et chef du département du génie électrique et informatique à la Faculté polytechnique de l’Université de Kinshasa. En janvier 2019, il a mis à la disposition des élèves et étudiants de la République Démocratique du Congo un nouveau livre intitulé : «Mathématique Analyse». Et pourtant Madiassa doit tout au Mali et nous ne comprenons pas pourquoi il a abandonne son Faso pour la RDC, fissourouwale, veritable ingrat et dommage qu’il a prefere mettre sa connaissance acquise grace l’education que le Mali et Nioro du Sahel lui a offert pour le benefice des Congolais et pas de ses fils et petit-fils Maliens. Triste est sa situation!!

    • Mon ami dans cette vie, il faut viser plus haut. Qu’est ce que le Mali fait pour ses fils, tu es torpillé, utilisé sans connaitre ta vrai valeur. Ceux qui estiment qu’il est utile il est parti là-bas. Si le Mali le voulait il serait resté. Bon vent à toi Pr

      • JE NE SUIS PAS D’ACCORD AVEC TOI, CAR RIEN NE MANQUE A MADIASSA POUR ALLER AILLEURS, IL DOIT TOUT AU MALI ET A NIORO DU SAHEL, MAIS DOMMAGE IL A PREFERE ALLER METTRE SON SAVOIR A LA DISPOSITION DES ZAIROIS!

        • Mon cher KING, vous savez nos politiciens n’aiment pas trop les intellectuels, preuve est qu’IBK est entrain de détruire l’école malienne maintenant. Ils aiment plutôt les bouffons, les danseurs, les chanteurs, les sportifs et cela depuis ATT .

          • Le Mali appartient a tous ses enfants, Boua le ventru IBK n’est pas plus Malien que Madiassa, non loin de la, il faut que nous ayons le courage de se dire la verite, il n’ y a pas de demi-Malien et pas de double Malien, meme si on a un gros ventru comme Boua IBK.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here