Bar Soloni Tonjan à Médina Coura : Grégoire Traoré et 12 drogués tombent dans les filets des policiers

0

Le vendredi dernier, aux environs de 11 heures 30 minutes, une descente surprise a permis à la brigade de recherche du commissariat du 3e arrondissement d’arrêter le grand caïd Grégoire Traoré en même temps que 12 drogués qui se la coulaient douce dans le bar Tanjan Soloni. Ce coup de filet a permis aux policiers de saisir 5 kg de canabis, 50 grammes de cocaïne et 6 lingots d’un métal jaune.rn

La lutte contre les stupéfiants a déjà atteint sa vitesse de croisière comme l’atteste la 5e descente des policiers du 3e arrondissement à Médina coura.

rn

En effet, avec la dispersion des points de vente et de consommation de la drogue à différents endroits malfanés dans le district de Bamako, l’épervier du Mandé a, de son côté,  élargi son réseau d’informateurs. Grâce à celui-ci, il avait été informé, le vendredi dernier que les drogués faisaient la fête dans le bar Tonjan Soloni à Médina Coura.

rn

Il mobilisa tous ses effectifs et se mit en tête de convoi. Celui-ci était composé de deux véhicules devancés par des éléments en motos. Ils quittèrent le commissariat sur les chapeaux de roue, empruntèrent la rue 18 de Médina Coura pour débarquer en catastrophe dans le bar Soloni Tonjan.

rn

Arme au poing, les policiers en motos s’engouffrèrent dans le bar et bloquèrent toutes les issues. Pris de panique dans un premier temps, les drogués réagirent peu après, mais ils furent vite neutralisés par les limiers de la brigade de recherches. Un total de 13 drogués fut ainsi cueilli la main dans le sac.

rn

La fouille des lieux a permis au policiers de saisir 5 kilogrammes de canabis, 50 grammes de cocaïne, un révolver de marque italienne chargé, deux téléviseurs, une mini chaîne, 4 moutons volés, une assiette et du matériel servant à la vente de la cocaïne et 6 lingots d’un métal jaune pesant cinq kilogrammes chacun.

rn

Au cours des investigations, l’Inspecteur Papa Mambi Kéita a découvert que le bar était tenu par Grégoire Traoré qui le sous-louait à un certain Papa Niambélé. C’est ce dernier  qui avait transformé le lieu en un point de vente de stupéfiants et de recel des objets volés. Malheureusement lors du raid des policiers, il n’était pas présent sur les lieux. Il fait désormais l’objet de vives recherches de la part par les limiers du commissariat de police du 3e arrondissement.

rn

Les 13 individus interpellés ont été présentés hier, lundi 26 février 2007, devant le procureur de la République de la commune II.

rn

Pierre Fo’o MEDJO

Commentaires via Facebook :

PARTAGER