Insécurité et tracasseries policières : Le DG de la police tape du poing sur la table

0

Face à l’insécurité grandissante dans nos villes  et les tracasseries policières, le nouveau directeur général de la police, Moussa Ag Infahi, rassure les populations et met en garde  ‘’les indisciplinés’’ : «  Nul ne serait au-dessus de la loi » dans le cadre des contrôles et autres cas indisciplinés sur le territoire malien. C’était hier 21 janvier au cours d’une conférence de presse à la direction générale de la police.

Décidément, rien ne sera plus comme avant dans nos commissariats et dans la circulation routière. Le nouveau directeur général de la police, conscient des taches qui l’attendent, a jugé nécessaire d’informer l’opinion nationale sur les missions de la police et les différentes dispositions prises par sa direction pour redorer le blason de la police, longtemps décriée par la population.

Dans son intervention, le DG de la police a noté que  les missions de la police sont entre autres  d’assurer la sécurité et la paix publique, mettre au jour et constater les infractions pénales, assurer le traitement des renseignements et informations permettant de déceler et de prévenir toute menace susceptible de porter atteinte à l’ordre public, aux institutions et aux intérêts fondamentaux du Mali. Moussa ag Infahi a également annoncé que sa structure est chargée de lutter contre la criminalité organisée et la grande délinquance.

Concernant les nouvelles dispositions prises par la direction de la police, le DG hausse le ton contre les policiers et des citoyens  qui ne respectent pas les règles. Selon lui,    personne ne sera épargnée  dans le cadre des contrôles et autres cas indisciplinés sur le territoire malien.

Aux dires du DG, la  mission de la police semble être mal perçue par la population  à cause des tracasseries policières, la corruption, le laxisme, l’octroi illicite des passeports. Mais  Moussa Ag Infahi  a rassuré : « qu’une lutte farouche contre les tracasseries dites policières, la corruption, le laxisme et autres comportements délictueux sera menée  pour traquer les indisciplinés de la police».  Selon le directeur général, certains officiers seraient déjà  immobilisés dans le cadre de la lutte contre la circulation des véhicules CH.

Pour le DG, le citoyen doit être bien traité par les policiers : « le citoyen arrivant dans les postes ou commissariats de Police doit être bien accueilli, écouté et orienté vers le service compétent selon la nature de la plainte. Les usagers du service public doivent recevoir les documents demandés conformément à la réglementation en vigueur. Nul ne sera obligé de payer l’indu».

S’agissant les demandeurs de passeport, il a signalé que les frais  d’obtention d’un passeport est  résumé à la somme de 50000 FCFA.

Cependant, pour arriver à bout de l’insécurité grandissante  dans la ville de Bamako et à l’intérieur du pays, le directeur général de la police invite la population à une franche collaboration

Dramane Konta

PARTAGER